Breitling : bye-bye Baselworld


On s’y attendait mais c’est confirmé… Breitling vient d’annoncer par communiqué, son départ de la fameuse Foire de Bâle ! Encore un coup dur pour le salon horloger qui voit cependant Tudor s’installer dans son propre stand à coté de Rolex.



Cela faisait déjà quelques temps que des rumeurs se faufilaient dans les couloirs des rédactions et sur le marché horloger : Breitling s’apprêtait à quitter la Foire de Bâle. D’aucuns pensaient même que c’était pour 2019. Eh bien non, ce sera pour 2020…
 
En effet, la manufacture de montres suisses vient d’annoncer qu’elle allait « se concentrer sur son propre mode de communication indépendant, le sommet Breitling ». Un peu à l’image de ce que va faire Swatch Group cette année à Bienne avec les journalistes ou un peu plus tôt à Zurich avec les détaillants.
 
« Malgré un salon Baselworld 2019 réussi, nous avons décidé de nous concentrer en 2020 sur notre modèle global de sommet et sur les roadshows locaux qui suivront. Les dates du salon Baselworld, qui se tiendra fin avril, ont été décisives puisqu’elles ne sont pas compatibles avec notre planification » explique Georges Kern, PDG de Breitling, pour commenter cette décision.
 
Et de poursuivre : « Notre plate-forme des sommets déjà en fonctionnement nous permet d’informer nos groupes cibles sur l’évolution des marchés et sur nos nouveaux produits sans contraintes de dates et de lieux. Nous allons conserver ce principe qui nous permet de développer une approche personnalisée envers nos clients, les professionnels des médias, nos partenaires commerciaux et les collectionneurs ».
 
La marque laisse toutefois planer le doute quant à sa participation à la Foire en 2021 (des discussions seraient en cours)… Mais bon, imagine-t-on sérieusement Breitling revenir après être parti ? Désormais, certains spécialistes s’interrogent sur le départ de Chanel… La marque de luxe française va-t-elle rester ?
 
Une lueur d’espoir pour Baselworld cependant. En effet et contre toute attente, Rolex a décidé de renforcer sa présence à Bâle, ce qui est très bon signe pour le salon. De fait, dès l’année prochaine, la petite sœur de Rolex, Tudor s’émancipera en ayant son propre stand. Quant à celui de Rolex, il s’étendra sur celui de Tudor… La nature ayant horreur du vide.

Montres-de-luxe.com | Publié le 16 Avril 2019 | Lu 4842 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos