Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com


Bucherer se lance dans l'occasion : les temps changent



Voici une nouvelle importante pour le monde -et le marché- de l’horlogerie : en effet, on a appris, il y a quelques jours par la presse suisse que le détaillant lucernois Bucherer allait se lancer dans la montre d’occasion. Les temps changent.



Bucherer se lance dans l'occasion : les temps changent
Printemps 2019, on apprenait que la fameuse boutique de montres genevoise Les Ambassadeurs s’associait avec Watchbox pour offrir à sa clientèle, des garde-temps de luxe d’occasion.
 
Quelques semaines plus tard, à la rentrée 2019, c’était au tour de Bucherer (véritable géant du retail horloger) d’annoncer son arrivée sur le marché de la seconde main. Mais ce que l’on pensait réservé au marché helvétique va dépasser les frontières. En effet, la boutique parisienne devrait à son tour accueillir un espace « occase » à partir de l’année prochaine !
 
Tout ceci montre bien que le marché horloger change, voire, est en pleine mutation vis-à-vis des montres d’occasion. En effet, ces corners « seconde-main » auraient été impensables il y a quelques années…
 
Le marché mondial des montres d'occasion –pour l'achat et la vente d'articles d'occasion– a fait l'objet d'une croissance considérable ces dernières années. On s'attend d'ailleurs à ce qu'il atteigne 41 milliards d'USD d'ici à 2022… Les consultants financiers de Kepler Cheuvreux estiment que le marché mondial actuel des montres d'occasions vaut à lui seul 15 milliards d'USD annuels.
 
Les marques de luxe et plus spécifiquement les marques de montres de luxe ont toujours eu un rapport, disons « conflictuel » avec le marché de l’occasion, le considérant comme un « sous-marché » sans grand intérêt et même un peu honteux.
 
Aujourd’hui, face à l’offre pléthorique de modèles associée à des ventes en baisse, les marques -et les détaillants par la même occasion- comprennent enfin que ces deux marchés sont totalement imbriqués et que l’un n’existe pas sans l’autre !  
 
En effet, tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir une montre neuve en conservant ses anciens modèles, il faut parfois se séparer d’un ancien garde-temps pour s’en offrir un nouveau ; ce que les constructeurs automobiles, même de luxe ont bien compris depuis des lustres.
 
L’arrivée des Ambassadeurs et de Bucherer sur ce secteur d’activité annonce un changement sur le marché de l’horlogerie. Et un changement de taille. En effet, il sera plus simple pour les détaillants horlogers de vendre une nouvelle montre à un client en rachetant l’ancienne avec la garantie de surcroit pour les acheteurs d’occasion d’avoir accès à un produit de qualité sans souci de provenance…
 
Affaire à suivre.

Montres-de-luxe.com | Publié le 30 Septembre 2019 | Lu 2395 fois