Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Calatrava « Officier » Réf. 5153 : la tradition selon Patek Philippe


Les montres de style Officier occupent une place d’honneur au sein des collections Patek Philippe. En présentant la nouvelle Calatrava « Officier » Réf. 5153, la célèbre manufacture genevoise a souhaité réinterpréter cette noble tradition dont les origines remontent au début de son histoire. Explications.



Calatrava « Officier » Réf. 5153 : la tradition selon Patek Philippe
La Calatrava Réf. 5153 en or jaune 18 carats se distingue –comme toutes les montres-bracelets Officier– par son couvercle à charnière protégeant le fond vissé doté d’un verre saphir.

Ainsi, côté face, la montre affiche toute l’élégance sobre et classique d’une Calatrava, avec lunette ronde polie miroir.

Seuls quelques détails révèlent à un oeil averti qu’il s’agit d’un boîtier de type Officier : les attaches de bracelet droites équipées de barrettes vissées, la couronne « turban » moletée ainsi que le protège-couronne abritant la minuscule charnière du couvercle.

« Ce boîtier à cuvette représente l’une des constructions les plus sophistiquées que l’on puisse réaliser à l’heure actuelle » précise la marque dans son communiqué.

Et d’ajouter : « il démontre toute la précision, le soin et le savoir-faire avec lesquels la manufacture fabrique ses boîtiers. Lorsque le couvercle est fermé, seule une très fine jointure ainsi que le petit « bec » permettant d’ouvrir la cuvette du bout de l’ongle trahissent la présence d’un double fond. Le joint doit présenter la même finesse régulière tout autour du couvercle. La fermeture du fond doit s’accompagner d’un petit clic net et sonore signalant que la cuvette est encastrée de manière stable et solide, sans aucun jeu. Il faut une très grande dextérité à l’artisan chargé d’assembler le boîtier pour ajuster la charnière et adapter le couvercle à la découpe du fond, au centième de millimètre près, jusqu’à obtenir le clic et le positionnement parfaits. Ce travail demande également une très grande patience ; il peut exiger de l’artisan « boîtier » et du polisseur jusqu’à deux jours entiers ».

Calatrava « Officier » Réf. 5153 : la tradition selon Patek Philippe
D’autre part, les connaisseurs remarqueront également au premier coup d’oeil que la Réf. 5153 est légèrement plus grande que le modèle précédent (la Réf. 5053). Avec son diamètre de 38 mm, elle a gagné en effet 2,4 mm.

Côté cadran, le fond de couleur opalin argenté présente en son centre un décor « soleil » guilloché à la main. Le logo Patek Philippe Genève s’inscrit en arrondi et en noir sur un petit cartouche de couleur or épousant le contour de la zone centrale. La partie extérieure du cadran s’orne d’une minuterie perlée et d’index des heures de type « flèche » en appliques or facettés.

Le grand guichet de la date à 3h est rehaussé par un cadre en or poli. La ronde des heures et des minutes est orchestrée par deux aiguilles de type « dauphine » lapidées deux faces, celle des secondes par une grande aiguille fine rejoignant le bord du cadran et dotée sur sa partie courte d’un contrepoids.

La bonne marche des aiguilles est assurée –naturellement- par un mouvement de manufacture Patek Philippe Calibre 324 S C à remontage automatique. « La masse élevée du rotor central unidirectionnel en or 21 carats garantit un remontage fiable et rapide » assure la marque. Et d’ajouter : « grâce à sa fréquence de 28 800 alternances par heure (4 Hertz) et à sa grande amplitude de balancier, le calibre peut afficher la même extrême précision exigée de tous les mouvements mécaniques de la manufacture, à savoir un écart moyen compris entre -3 et +2 secondes par jour ».

Fidèle à la grande tradition de bienfacture Patek Philippe, le Calibre 324 S C est également un fleuron d’esthétique. Avec ses fournitures acier anglées à la main, ses ponts ornés de Côtes de Genève, ses surfaces perlées et son rotor en or gravé, il fera le bonheur de tous les passionnés. Ce spectacle –toujours étonnant- peut être admiré, une fois le couvercle ouvert, à travers un fond vissé doté d’un verre saphir.

Rappelons que les montres Officier figurent parmi les grandes traditions Patek Philippe. Rien d’étonnant à cela, puisque le fondateur de la manufacture, le comte Antoine Norbert de Patek, était lui-même un ex-officier polonais, contraint de quitter sa patrie dans les années 1830, après l’échec de l’insurrection nationale, et venu s’établir à Genève.

L’origine des montres Officier remonte à la Première Guerre mondiale. A cette époque, de petites montres de poche avec fond à charnière furent transformées en montres-bracelets, plus pratiques au porter, à l’attention des officiers. Depuis lors, Patek Philippe a souvent recouru à ce type de boîtier pour créer des garde-temps de haut rang. Une tradition que la nouvelle Calatrava Officier Réf. 5153 perpétue...

Spécificités techniques de la Calatrava « Officier » Réf. 5153J en or jaune 18 carats

Calatrava « Officier » Réf. 5153 : la tradition selon Patek Philippe
Mouvement: Calibre 324 S C

Mouvement mécanique à remontage automatique
Diamètre : 27 mm
Hauteur : 3,30 mm
Nombre de composants : 213
Nombre de rubis : 29
Masse oscillante : Rotor central unidirectionnel en or 21 carats
Balancier : Gyromax
Fréquence : 28 800 alternances par heure (4 Hz)
Spiral : Plat

Réserve de marche : Max. 45 heures

Fonctions :
Couronne à trois positions :
- poussée: remontage du mouvement
- tirée en position intermédiaire: correction de la date
- tirée au maximum: mise à l’heure

Affichages : Heures, minutes et secondes au centre
Indication de la date dans un guichet à 3h

Habillage
Boîtier : Or jaune 18 carats de type « Officier » avec fond saphir vissé protégé par un couvercle à charnière anti-poussière, couronne « turban » étanche et protège-couronne intégré à la boîte

Etanche à 30 mètres

Dimensions du boîtier :
Diamètre: 38 mm
Epaisseur totale : 10,97 mm
Hauteur (glace à glace) : 9,70 mm
Entre-cornes : 20 mm

Cadran :
Opalin argenté deux zones, centre guilloché main
Nouvelle configuration du logo Patek Philippe Genève en arrondi dans un cartouche à 12h
12 index appliques de type «flèche» en or jaune 18 carats
Minuterie perlée dorée
Aiguilles de style «dauphine» en or jaune 18 carats lapidées deux faces pour les heures et minutes
Aiguille de seconde équilibrée en or jaune 18 carats

Bracelet : Alligator grandes écailles cousu main, brun brillant. Boucle déployante en or jaune 18 carats

Montres-de-luxe.com | Publié le 22 Juin 2009 | Lu 8414 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques