Chanel et l’horlogerie : une idée simple… proposer une montre spécifiquement féminine !


Alors que Chanel vient d’inaugurer à Genève (Suisse) ses nouvelles boutiques consacrées à la mode et à l’horlogerie-joaillerie, revenons plus en détails sur les relations de la marque aux deux « C » entrelacés et les montres. Une histoire qui remonte à 1987. Déjà.



Chanel J12 Moonphase
En 1987, Chanel choisit de se lancer dans l’horlogerie. A l’époque, l’idée est simple : il s’agit de proposer une montre spécifiquement féminine qui ne soit pas une déclinaison déguisée de modèles masculins (ce que font d’ailleurs aujourd’hui la plupart des autres grandes marques…). La montre Première voit ainsi le jour. Sa forme rappelle à la fois celle de la place Vendôme et celle tout aussi emblématique du bouchon du flacon de Parfum N°5 ! Elle remporte un succès immédiat.
 
Mais c’est incontestablement avec la montre J12, créée en 2000 par Jacques Helleu, que Chanel marque le nouveau millénaire. Résolument sportive, habillée de céramique high-tech noire, matériau novateur et inaltérable anobli dans ses ateliers helvétiques, cette pièce capture l’air du temps « avec poésie et élégance ».
 
Trois ans plus tard, en 2003, le lancement de la version blanche crée une vraie tendance de fond dans l’univers horloger dont elle révolutionne définitivement les codes, et assied un peu plus la J12 dans son statut d’objet-culte. Première icône horlogère du 21ème siècle, plébiscitée par les femmes, admirée par les hommes, portée par tous, cette montre (totalement mixte) iconoclaste est la traduction concrète du défi esthétique que Chanel a lancé au temps. Par sa volonté de rupture et sa filiation classique, ce garde-temps continue d’ouvrir de nouveaux champs de création et se prête à toutes les métamorphoses.
 
Ainsi, en dix ans, Chanel va lancer : la J12 Chronographe en 2002, la J12 Superleggera et une version Tourbillon en 2005, suivies de la J12 Marine en 2010, qui réaffirme ses qualités de montre de plongée. Avec la J12 GMT à double fuseaux horaires, lancée en 2007, la J12 démontre sa nature cosmopolite en s’adjoignant une complication traditionnelle horlogère. Avec la J12 Calibre 3125 en 2008, elle intègre un mouvement personnalisé par Audemars Piguet. Poussant toujours plus loin les incursions horlogères, la J12 Rétrograde Mystérieuse présente en 2010 une triple complication : tourbillon, minute rétrograde et couronne débrayable, une association qui est une première mondiale conçue en exclusivité pour Chanel par Renaud et Papi (APRP SA).
 
Du côté de l’esthétique, Chanel multiplie aussi les coups d’audace mariant la céramique de la J12 aux diamants et aux pierres précieuses. Et de ces mélanges de matériaux, qui sont autant de premières, naissent des éclats inédits. Tel celui de la montre J12 Noir Intense aux 720 baguettes de céramique taillées comme des diamants, ou encore celui de la montre J12 Chromatic dont la céramique de titane transforme la lumière en éclats changeants, apportant une nouvelle couleur à l’univers horloger : une couleur unique, vibrante et mystérieuse, que seul un ciel d’orage peut décrire.
 
En 2012, à l'occasion du 25ème anniversaire de la montre Première, Chanel présente une version Tourbillon Volant, offrant ainsi aux femmes l'opportunité d'entrer dans le monde des hautes complications mécaniques. La mise au point de ce tourbillon d'exception est le nouveau fruit d'une collaboration étroite entre Chanel et Renaud et Papi (APRP SA). La même année, lors de la XIIe cérémonie du Grand Prix d'Horlogerie de Genève (GPHG), Chanel Horlogerie est récompensé pour la première fois dans la catégorie « Montre dame » pour ce modèle.
 
Ouvrant les portes de l'univers intime de Gabrielle Chanel, la nouvelle collection de montres de joaillerie, Mademoiselle Privé, également lancée en 2012, est conçue comme un écrin dévoilant les symboles que Mademoiselle chérissait et les éléments dont elle aimait s'entourer. Et 2013 voit l'arrivée de la MoonPhase...

Sous les doigts des plus grands artisans émailleurs, graveurs, ciseleurs, sertisseurs, cette collection écrit ainsi une nouvelle page de l'histoire créative de Chanel et devient le territoire d'expression des savoir-faire d’excellence des Métiers d'Art de l’Horlogerie et de la Haute Joaillerie.
 
Depuis les premiers modèles, Chanel fait naître ses montres en Suisse, dans les ateliers de la Manufacture d’Habillage Horloger G&F Châtelain à la Chaux-de-Fonds. Là, l’étincelle créative se transforme en produits innovants, grâce à des outillages numériques de pointe, mêlés au savoir-faire traditionnel horloger qui assurent ainsi l'ensemble des opérations, de la fabrication des boîtes et des bracelets jusqu’à l'emboîtage des mouvements développés et réalisés par des entreprises suisses spécialisées. En novembre 2012 un nouveau bâtiment est inauguré, afin d'accompagner la croissance de la marque dans les prochaines années.
 
Les créations horlogères de Chanel s'appuient sur des codes stylistiques intangibles inspirés de l'univers de Gabrielle Chanel. Ils sont au coeur de l'identité même de ses créations, que caractérisent simplicité des formes, rigueur des couleurs, authenticité des matières. Chaque nouveau développement concentre l'essence des valeurs insufflées par Mademoiselle : le style, l'élégance, l'épure, le masculin-féminin, l'innovation. Une innovation dont le principe est toujours le même : agir à contretemps, intervertir le genre des objets créés, les détourner de leurs fonctions pour leur rendre une évidence d'usage inconnue jusqu'alors.
 
Le 20 novembre dernier, Chanel a inauguré à Genève ses nouvelles boutiques consacrées à la mode et à l’horlogerie-joaillerie. Situé au 43, rue du Rhône, au coeur de l’artère luxueuse de la cité genevoise, cet espace de 500m², a été entièrement rénové et agrandi. Divisé en deux zones, on y découvre d’une part les créations de mode imaginées par Karl Lagerfeld -Prêt-à-Porter, sacs, souliers et autres accessoires- et d’autre part le monde fascinant de l'horlogerie et de la joaillerie, dont les plus belles pièces sont présentées pour la première fois en Suisse au sein d’un écrin unique.
 
La façade protégée de l’immeuble cossu du 19ème siècle, sobrement élégante, est restée identique. A l’instar de toutes les boutiques Chanel dans le monde, l’espace intérieur sur deux niveaux, a été conçu par l’architecte new-yorkais Peter Marino, célèbre pour avoir su mettre en scène avec brio les codes esthétiques qui caractérisent la marque.
 
Chanel Genève
43, rue du Rhône
1204 Genève
 
Tél. boutique Mode : +41 22 316 11 00
Tél. boutique Horlogerie-Joaillerie : +41 22 316 11 50
 
Fax. + 41 22 316 11 99
 
Du lundi au vendredi, de 10h00 à 19h00
Samedi, de 10h00 à 18h00

Montres-de-luxe.com | Publié le 21 Novembre 2013 | Lu 1922 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos