Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Comment s'habiller pour un mariage ? Le mariage formel


Le mariage formel est le mariage le plus courant : le marié, sa famille et ses amis sont en costume. Pour autant, si tout le monde adopte le même « uniforme », il convient toutefois de suivre un certain nombre de règles pour briller à côté de son épouse. Pas de panique, voici un guide en cinq points pour aider le marié.



Le costume
Commençons donc par la pièce la plus importante et la plus regardée : le costume, bien évidemment. Celui-ci sera coupé ni trop serré, ni trop large. Idéalement, on confiera cette tâche à un tailleur, suivant le conseil de Michel Audiard : « Je me suis marié parce que cela donnait droit à un costume sur-mesure et à des chaussures en cuir… Voilà où mène l’élégance ! ».
 
Le costume sera coupé dans un drap de laine, dans du fresco, du coton ou du lin, en fonction des températures et de la saison. Cependant, les laines fines « toutes saisons » sont le plus souvent utilisées parce qu’elles permettent de remettre son costume après le mariage.
 
On optera pour une laine vierge. Souvent, les drapiers proposent des gammes de laine fine, qui vont du Super 120 au Super 160. Sachez que plus le chiffre est élevé, plus la laine est douce, mais aussi, plus onéreuse ! Chez le drapier Holland & Sherry, les liasses Sloane Square, Royal Mile et Cashique constituent de bons points de départ pour un costume classique.

Autre question fondamentale. Quelle couleur choisir ? La plupart des mariés choisissent entre trois types de bleus : des bleus de minuit, des bleus médians ou des bleus très indigo, très italiens. D’autres mariés préfèrent des couleurs plus claires, comme du gris souris ou un vert pastel, mais bien évidemment, c’est beaucoup plus difficile à reporter, par la suite !
 
Concernant la coupe, la veste sera généralement coupée droite, à deux boutons -les trois boutons étant un peu passés de mode. Elle arborera des revers en encoche ou en pointe : en pointe, c’est plus formel, mais en encoche, c’est  plus facile à assumer !
 
Quant aux poches de la veste, il faut faire simple : deux poches droites, à rabats. Les poches en biais ou plaquées sont belles, mais trop décontractées ! Pour achever la coupe de votre veste, demandez à votre tailleur deux fentes à l’arrière : c’est plus pratique pour danser et plus élégant avec les mains dans les poches de pantalon.

D’ailleurs, pour danser, il vous faudra un pantalon qui soit parfaitement coupé : taille haute, il ne doit pas laisser la chemise s’échapper et allongera la silhouette par la même occasion.

Il sera coupé droit ou ajusté, avec ou sans pinces, selon la préférence du marié, mais surtout : ni trop long, ni trop court sur les souliers ! A savoir : le pantalon doit casser légèrement sur les chaussures et dévoiler un peu des chaussettes en marchant. Mais pas plus.
 
Le gilet ; ou les gilets !
Que serait la tenue du marié sans gilet ? Ce formidable vêtement amincit la silhouette, cache la chemise qui froisse et offre formalité et dignité à une tenue. Les mariés les plus conservateurs choisiront un gilet assorti au costume : c’est-à-dire coupé dans le même tissu.
 
Il peut être droit ou croisé : droit, il sera plus sobre et facile à réemployer pour d’autres occasions formelles, mais croisé, il aura beaucoup de personnalité et vous distinguera immédiatement des autres hommes de la journée.
 
Cependant, depuis quelques années, la mode est aux gilets dépareillés : coupés dans des nattés de laine clairs, ils égaillent la tenue du marié et apportent un petit air décontracté. Le natté, habituellement utilisé pour les vestes d’été, a aussi l’avantage d’être très respirant !

La chemise ; ou les chemises !
Pour un marié, la chemise blanche est un incontournable : formelle et habillée, elle donne de l’éclat à une tenue. Coupée ni trop serrée, ni trop ample, pour être confortable et respirante, la chemise présente un col légèrement ouvert (cutaway chez Hilditch & Key par exemple) ou un col français, plus classique que l’on peut trouver chez Charvet, place Vendôme.
 
Dans tous les cas, la chemise présentera des poignets dits mousquetaires, pour y passer des boutons de manchettes… Dont la couleur sera bien sûr assortie au métal de la montre ! De nos jours, de nombreux mariés rusent et possèdent deux chemises blanches, identiques. Ainsi, ils peuvent se changer avant le début du dîner et rester frais pour commencer la soirée et les danses.

Les souliers
Pour un mariage classique, les mariés optent souvent pour des souliers noirs, le choix le plus classique… Bien que depuis quelques années, les souliers marrons ou bordeaux fassent leur apparition aux pieds des mariés les plus irrévérencieux. 
 
Les souliers noirs, voire bleu marine, garantissent cependant une discrétion qui permettra aux invités de se concentrer sur le visage du mariés plutôt que sur ses pieds ! Les modèles choisis sont souvent des richelieus, droits ou à bouts rapportés.
 
Cravate ou nœud papillon
Une belle cravate ou un beau nœud papillon achèvent une tenue (là encore, chez Charvet). La cravate pourra être conservatrice, d’une couleur proche du costume ou légèrement fantaisie, mais pas trop tout de même. Le tout est de jouer la fantaisie avec tact pour ne pas paraitre « déguisé ». Idem pour le nœud papillon, qu’il faudra nouer soi-même et ne pas acheter pré-noué ! Les motifs classiques seront les plus faciles à porter, comme les pois par exemple.  

Les accessoires
Le plus indispensable des accessoires est celui que l’on ne verra pas ! En effet, le marié averti aura pris le soin de porter une belle paire de bretelles à boutons, pour tenir le pantalon toute la journée. Pas de ceinture avec un costume trois-pièces !

Sous le gilet, la ceinture forme un bourrelet qui n’est pas franchement flatteur. Et bien sûr, on bannit les bretelles à clip et on choisit des modèles à fermoirs en cuir s’attachant à des boutons cousus dans le pantalon. Enfin, une pochette blanche, roulottée à la main, pliée en « TV Fold » sera parfaite pour terminer la tenue du marié.

Raphaël Sagodira

Comment s’habiller pour un mariage formel ? Les conseils du tailleur Francesco Mocchia di Coggiola
Pour moi, ce que je préfère porter pour un mariage, c’est un costume en lin crème, trois pièces. Un vrai plaisir pour les yeux et pour l’esprit !

N’écoutez pas les « mais on va être froissé à notre mariage » : je ne vois rien de plus beau et “sprezzante” que d'être froissé et nonchalant le jour de son mariage.
 
Un costume trois pièces donc, une chemise qui ne serait pas blanche mais plutôt écrue, une pochette en soie blanc cassé et libre de s’exprimer dans votre poche ; où reposent aussi une paire des lunettes de soleil, juste le temps que le prêtre vous consacre à votre épouse.
 
Avec cela, une cravate tricotée de soie crème (elle aussi) ou alors empruntez le sublime bleu foncé des cravates de Tom Wolfe. Chaussures et chaussettes du même ton.
 
Pour finir, j’opterais pour un magnifique panama Montecristi à utiliser avant et après la cérémonie pour éviter le soleil et le riz -pour l’occasion on peut le faire confectionner avec du gros-grain, également couleur crème.
 
Si on veut citer Fitzcarraldo, même une cravate déstructurée en soie noire pourrait donner le juste ton au moment. Le gilet ? Droit pour rendre l’ensemble plus simple ou croisé et à large revers en référence au très élégant Robert Redford dans The Great Gatsby.
 
Enfin, à l’heure de l'apéritif sur la plage, un beau costume deux pièces croisé en seersucker bleu sur bleu de chez Loro Piana pourrait poursuivre cette variation très “sprezzante”, portant cette fois-ci une chemise en lin ou en soie blanche avec un foulard -pourquoi pas- avec l'approbation de Mastroianni.

Contact Francesco Mocchia di Coggiola
Tel +33 614301322
fratellimocchiadicoggiola@gmail.com
Site Internet

Montres-de-luxe.com | Publié le 30 Juin 2022 | Lu 828 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances