Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Credor Locomotive : encore une autre Genta !


On le sait peu, mais Gerald Genta a beaucoup travaillé avec le Japon et bien évidemment avec Seiko ! A ce sujet, on lui doit une Credor Seiko Locomotive très méconnue, datant de 1979, qui possède tout d’une « Genta » avec son boitier hexagonal à vis, ses aiguilles caractéristiques et son bracelet en acier.



Quand on évoque le nom de Genta, on parle toujours des mêmes montres… Royal Oak, Nautilus, Pole Router, Ingénieur, Constellation, Retro Fantasy, etc. C’est oublier un peu vite que le designer suisse n’a pas travaillé qu’avec les grands noms de l’horlogerie helvétique !
 
En fait, Genta a également beaucoup œuvré pour Seiko dans les années 70/80. Au Pays du soleil levant, le designer au franc-parler était également très réputé pour ses créations (ce qui ne plaisait pas forcément aux Suisses qui considéraient les Japonais comme les principaux responsables de la crise du quartz !).
 
Lors de l’une de ses visites chez Seiko raconte sa femme Evelyne, le patron de Seiko et cinq des designers de la manufacture nippone lui présentèrent leurs dernières créations : Genta les regarde ; il demande alors au traducteur : « dites-leur que c’est une copie de Rolex, que c’est une copie de Longines et celle-là, que c’est une copie d’Omega » !

On imagine sans mal la tête du pauvre homme qui devait traduire ce jugement sans appel à la direction de Seiko… Ce genre de propos directs et sans « pommade » n’étant vraiment pas dans la nature des Japonais.
 
« Monsieur Genta, je ne peux pas traduire ça ! ». Et de fait, le traducteur ne voulut pas traduire les commentaires du designer suisse ! Genta s’adressa alors directement au PDG de Seiko et lui dit sans détour « mauvaise copie. Dites à vos designers de jeter leurs catalogues de montres suisses et de regarder la nature qui les entoure ».
 
En 1979, la marque Credor (« Crêt d’or » à l’origine en référence aux sommets de montagne) en est encore à ses débuts… Elle a été lancée en 1974 par Seiko pour devenir le très haut de gamme de la manufacture nippone. Avec au départ, ce qui se faisait de mieux en matière de calibres à quartz ; elle est désormais réputée pour ses calibres de très haute horlogerie mécanique, notamment pour ses répét’minutes.  

Et parmi les premières créations de Credor dans les années 80, cette « Locomotive » de 37 mm en acier avec calibre quartz créée par Gerald Genta en 1979. Une montre très peu connue même par les amateurs d’horlogerie…
 
Et pourtant, on retrouve les principales caractéristiques du créateur suisse : un boitier de forme (ici hexagonal avec couronne à 3h30), des vis sur la lunette, ses aiguilles à bout rond (cf Royal Oak et Nautilus) et un bracelet en acier qui n’est pas sans rappeler celui de la Royal Oak et qui, dans ce modèle, est rattaché au boitier par une barrette (là encore un design très Genta).

​On remarquera le sens du détail des créations de Genta : le boitier est hexagonal, tout comme les vis qui ornent la lunette, tout comme les maillons centraux du bracelet en métal et tout comme encore, l’intérieur creux de la couronne qui est également de la même forme.

Cette Credor Locomotive avec cadran noir strié (de type Iwate) se trouve d’occasion, principalement au Japon. Compter dans les 1.500 euros.
 
Il ne serait pas inintéressant que la marque japonaise rende un jour ou l’autre, hommage à cette montre peu connue et pas commune ! Pour info, Grand Seiko ouvre une boutique à Paris place Vendôme   dans les jours à venir…

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Juin 2020 | Lu 1207 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos