Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Ecollezione : première présentation mondiale à Singapour de la marque horlogère Julien Coudray 1518


La manufacture horlogère Julien Coudray a dévoilé en exclusivité mondiale à Singapour, dans le concept-store Ecollezione, ses toutes premières montres, à l’occasion d’une exposition commune qui s’est tenue en avril-mai 2012 en partenariat avec les chaussures de luxe J.M. Weston.



Ecollezione : première présentation mondiale à Singapour de la marque horlogère Julien Coudray 1518
Comme tous les jours, Orchad road (prononcer Orcheud et non Orkad) est prise d’assaut par les Singapouriens, les hommes d’affaires étrangers et les touristes.

Les uns se rendant au bureau, les autres, déambulant et visitant cette artère commerciale incontournable qui « collectionne » les malls construits en enfilade, les uns après les autres...

Ecollezione se trouve donc sur Orchad road. Plus précisément dans le luxueux centre commercial Mandarin Gallery, au rez-de-chaussée, juste à côté de la boutique Bell & Ross. Ce concept-store a été créé il y a deux ans par Jeffrey Leong, un amateur de montres, de chaussures et de voitures.

« Ce type de concept-store est unique à Singapour, c’est le seul qui offre une telle sélection de produits. Nous sommes les seuls à proposer une Lotus Evora en même temps qu’un garde-temps Snyper. Regardez bien la forme extérieure de la boutique et nos vitrines à l’intérieur. Elles évoquent les rondeurs d’un boitier de montre » souligne avec enthousiasme M. Leong. « C’est l’œuvre de Paul Tang, un architecte japonais de renom ».

Jeffrey Leong, patron d'Ecollezione à Singapour

Ecollezione : première présentation mondiale à Singapour de la marque horlogère Julien Coudray 1518
Côté garde-temps, Ecollezione (le E signifiant Europe, car les modèles choisis proviennent tous du continent européen) commercialise des marques telles qu’Ateliers de Monaco, HD3, Linde Werdelin, Snyper, Bamford et depuis le début du mois d’avril, Julien Coudray 1518.

Julien Coudray est un horloger français du XVIème siècle, originaire de Blois, qui a travaillé pour François 1er. Selon certaines sources, il serait même à l’origine de la montre de poche qu’il aurait inventée en 1518… Aujourd’hui, Julien Coudray est une manufacture horlogère suisse indépendante installée au Locle.

La marque Julien Coudray 1518 tient au terme de « manufacture » dans la mesure où elle fabrique la quasi-totalité des composants des montres qu’elle produit ; verre saphir excepté mais spiral inclus. En tout, selon sa brochure, une quarantaine de personnes travaillent à la réalisation de ces pièces qui sortent encore au compte-goutte !

Le tout premier garde-temps de cette première collection Julien Coudray 1518 a été baptisé Manufactura 1528 Limited Edition. Il s’agit d’une montre de facture et de taille classique. Tous les modèles sont réalisés en séries limitées en or (jaune, rose ou gris) ou en platine. Chose nettement moins commune… tous les calibres sont fabriqués dans le même métal que la boite ! En clair, les mouvements sont en or ou en platine ! 30 grammes d’or qui viennent s’ajouter au poids du boitier. Le fond saphir permet quant à lui d’admirer l’échappement ainsi qu’une platine entièrement décorée à la main.

Ecollezione : première présentation mondiale à Singapour de la marque horlogère Julien Coudray 1518
Le cadran, en émail grand feu, est pourvu d’aiguilles bleuies. Rappelons que l’émail grand feu (matière inaltérable qui résiste parfaitement à l’oxydation) est une technique délicate qui demande de nombreuses années d’expérience.

Pour produire un seul cadran, de cinq à sept passages au four à des températures de près de 800 degrés sont nécessaires à un rendu optimal. Pour éviter tout risque de déformation, le cadran émaillé est renforcé par une couche de contre émail sur sa face inférieure. Des travaux d’autant plus délicats que la pièce risque de se craqueler ou de se transformer à chaque passage au four !

Le cadran est d’autant plus compliqué à usiner qu’il est ici constitué d’une partie central circulaire en émail grand feu et de onze index également en émail grand feu affichant les heures en chiffres romains. Le tout, méticuleusement placé sur un fond en or. L’index de 8h étant réservé au numéro individuel de la montre gravé à la main.

Soulignons enfin, la présence d’un minuscule guichet rond placé sous le logo de la marque. Ce dernier est un indicateur de révision. En fait, au bout de quatre ans, une petite goutte d’huile en or vient s’afficher prévenant le possesseur qu’il est temps d’amener sa montre à réviser ! Une première mondiale.

L’exposition Julien Coudray 1518/JM Weston se terminera dans quelques jours et sera remplacée par… une voiture. Jeffrey Leong est emballé par ce partenariat avec ces deux marques. L’accueil de la clientèle singapourienne a été enthousiaste. Autant pour les montres que pour les chaussures, qui dans les deux cas, étaient proposées sur commande. « Vous savez ici, quand un client vient pour s’acheter des souliers, il en prend quatre ou cinq paires d’un coup ! Moi-même, j’ai 400 paires de chaussures et 200 montres ! ».

Ecollezione : première présentation mondiale à Singapour de la marque horlogère Julien Coudray 1518

Montres-de-luxe.com | Publié le 11 Mai 2012 | Lu 1616 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos