Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Felix Baumgartner associé à Zenith pour franchir le mur du son avec son corps…


Jean-Frédéric Dufour, PDG de Zenith et le pilote Felix Baumgartner ont signé un contrat de partenariat liant la manufacture horlogère suisse à cet exploit organisé par Red Bull et une équipe de scientifiques et de spécialistes de haut vol. Cette mission –un peu folle- enverra une capsule suspendue à un ballon d’hélium jusqu’à l’extrémité supérieure de la stratosphère à une altitude de plus de 36,5 km.



Jean-Frédéric Dufour, PDG de Zenith (à gauche) et le pilote Felix Baumgartner (à droite)
Felix Baumgartner tentera alors un saut en chute libre dont la vitesse devrait dépasser Mach 1, soit plus de 1.100 km/h. Le pilote sera protégé lors de sa chute par une combinaison spatiale pressurisée.

« C’est vraiment un pas vers l’inconnu. Personne ne peut prévoir comment le corps humain réagira lors du franchissement du mur du son » a déclaré Felix Baumgartner lors de son passage au Locle. Pour préparer cette mission, le pilote s’est entouré du recordman actuel des sauts en haute altitude : le colonel Joe Kittinger, retraité de l’US Air Force.

À haute altitude, dans la stratosphère, la résistance de l’air est plus faible que dans les basses couches de l’atmosphère, ce qui permettra à Felix Baumgartner d’accélérer plus rapidement. Il tentera d’atteindre une vitesse de plus de 1.100 km/h durant les 37 premières secondes de sa chute pour franchir le mur du son, avant d’être progressivement ralenti par l’air devenant de plus en plus dense.

Parvenir à contrôler la position de son corps malgré une accélération aussi vertigineuse représente un exploit tout bonnement prodigieux.

Le contrat de partenariat entre la manufacture Zenith et l’Autrichien Felix Baumgartner, pilote, champion de parachute et recordman de BASE jump a été signé. Le projet, intitulé Red Bull Stratos, consiste à sauter dans le vide depuis une capsule suspendue par un ballon dans la stratosphère à plus de 36,5 km d’altitude, soit environ quatre fois plus haut que le vol des avions de ligne.

Felix Baumgartner associé à Zenith pour franchir le mur du son avec son corps…

En tentant ce saut, Felix Baumgartner veut tenter l’exploit et battre au passage quatre records du monde : le plus haut vol habité en ballon, le saut dans le vide depuis la plus haute altitude, la plus longue distance en chute libre et, pour la première fois dans l’histoire, le franchissement du mur du son avec son corps. Récit d’une mission à très haut risque dont la manufacture Zenith est l’un des sponsors principaux. La marque suisse souhaite ainsi être la première montre à franchir le mur du son et démontrer sa fiabilité dans des conditions extrêmes.

Cette mission dans la stratosphère permettra de tester la fiabilité des montres Zenith dans les situations les plus extrêmes : température, pression, vitesse, frottements, chocs… Si le saut réussit, la manufacture deviendrait alors la première à avoir une montre ayant franchi le mur du son en prise directe avec l’environnement extérieur.

Le PDG de la marque, Jean-Frédéric Dufour, nous explique ce qui l’a encouragé à participer à cette mission : « l’expression « Esprit de pionnier » est celle qui définit le plus précisément la marque Zenith qui a souvent ouvert la voie dans des domaines inexplorés. C’est cette capacité à concevoir des idées nouvelles, puis à se lancer –avant tout le monde– dans de nouveaux développements techniques qui est fascinant chez Zenith. Nos montres ont participé à quelques-unes des plus grandes aventures humaines : la découverte des pôles Nord et Sud conduite par l’explorateur Roald Amundsen ; la lutte pacifique pour l’indépendance de l’Inde du Mahatma Gandhi ; les prémices de l’écologie par le Prince-Savant Albert 1er de Monaco ; la traversée de la Manche par Louis Blériot, l’action politique de John F. Kennedy, le football par l’un des plus grands joueurs de l’histoire Michel Platini, le survol du pôle Nord, en ballon et en solitaire, par le médecin français Jean-Louis Étienne. Felix Baumgartner, est de la même trempe que ces pionniers. Il a un projet : être le premier homme à atteindre Mach 1 avec son corps. L’idée nous a séduit, en l’accompagnant dans sa tentative, nous deviendrions alors la première montre véritablement supersonique. Au Locle, nos horlogers travaillent à la mise au point d’un modèle spécialement adapté à cette mission : la Zenith El Primero Stratos ! ».

Felix Baumgartner devrait réaliser son saut supersonique avant la fin de l’année 2010. La date définitive sera communiquée ultérieurement.

Felix Baumgartner en quelques mots

Felix Baumgartner associé à Zenith pour franchir le mur du son avec son corps…
Nom de code B.A.S.E. 502

Profession Coordination des cascades, caméra en chute libre, saut en parachute, B.A.S.E. Jump

Lieu de naissance / résidence Salzbourg, Austria.

1997 : Remporte le titre de champion du monde de B.A.S.E. jump en Virginie Occidentale (aux États-Unis).

1999 : Record du monde : saut des tours jumelles Petronas de Kuala Lumpur, Malaysie (451 m).
Record du monde : le saut le plus bas, du haut de la statue du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro, Brésil (29 m).

2001 : Nomination pour le World Sports Awards à Londres, au Royal Albert Hall. Catégorie : sports extrêmes.

2003 : Traversée de la Manche, de Douvres à Calais. Premier homme à avoir traversé la Manche dans une wing suit (10 000 m).

2004 : Saut à l’intérieur d’une caverne de 190 m de profondeur : la Grotte Marmet du Parc National de Velebit, Croatie.
Record du monde : saut du plus haut pont du monde, le viaduc de Millau, France (343 m).

2007 : Saut de l’un des immeubles les plus hauts du monde : la 101 Tower, Taïpeï, Taïwan (509 m).

Felix Baumgartner associé à Zenith pour franchir le mur du son avec son corps…

Un peu de technique

Felix Baumgartner associé à Zenith pour franchir le mur du son avec son corps…
La technologie développée est essentielle à la réussite de ce genre de mission. À l’altitude stratosphérique à laquelle Felix Baumgartner devrait franchir le mur du son, la pression est environ 100 fois moindre que sur Terre. Pour l’organisme humain, l’exercice de la chute dans un tel environnement pose une problématique comparable à celle rencontrée par les plongeurs des profondeurs devant remonter rapidement à la surface, mais dans des conditions encore plus extrêmes.

La combinaison spatiale

Entre 20 et 36,5 km d’altitude, sans combinaison spatiale pressurisée, les liquides corporels de Felix Baumgartner se mettraient à bouillir des bulles de vapeur du fait de la différence de pression avec l’extérieur. La combinaison qui s’assimile à une seconde peau, assure une pression constante équivalente à celle rencontrée à 10 600 mètres. Le revêtement extérieur ignifuge isole également du froid extrême, qui peut dépasser les -56 °C lors de la descente. Le casque, d’un poids de 3,63 kg, fournit de l’oxygène en permanence. L’air exhalé par le parachutiste est évacué dans la combinaison.

Le ballon

Son volume est de 850 000 mètres cube ( soit 10 fois plus que le ballon de Joe Kittinger), il est constitué d’une enveloppe en polyéthylène haute résistance de 0,02 mm d’épaisseur. affiche une épaisseur de 0,02 mm. Bien que son matériau soit plus fin qu’un film d’emballage, la taille du ballon est énorme (la surface d’un terrain de football), et il pèse plus de 1 300 kg.

La capsule

Sa forme ressemble très étrangement aux capsules de rentrée atmosphérique. La capsule est pressurisée et Felix Baumgartner se tiendra assis durant les 2 heures et demie à 3 heures d’ascension. Si un imprévu devait empêcher le saut dans le vide, Baumgartner pourrait regagner la Terre en toute sécurité avec la capsule, qui est équipée de trois parachutes qui assurent sa descente et son atterrissage.

Le sac ventral

Ce sac pectoral comprend des instruments de mesure vitaux : un émetteur-récepteur connecté au casque, des balises GPS pour suivre la position, un équipement de télémesure et une caméra haute définition dotée d’un angle de vision de 120 degrés. Le sac contiendra également une unité de mesure inertielle qui renseignera sur l’altitude (position/angle) et les vrilles. L’organisme habilité à homologuer les records du monde recueillera les données enregistrées par le sac pectoral pour valider la performance de Felix Baumgartner.

Les parachutes

Le dispositif personnel de Felix Baumgartner comprend un parachute principal à neuf caissons qu’il prévoit d’ouvrir à 1524 mètres du sol. Il dispose également d’un parachute de secours. Autre élément important, le parachute de stabilisation qui se déploiera automatiquement si Baumgartner subit plus de 3,5 G durant 6 secondes.

Montres-de-luxe.com | Publié le 8 Octobre 2010 | Lu 3939 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos