Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Foire de Bâle 2013 : plus d’un millier de stands ont fait peau neuve


La Foire de Bâle a fermé ses portes il y a quelques jours… Après trois ans de transformation, le complexe de halles entièrement rénové par MCH Group a présenté son tout nouveau visage, tout comme la plus grande partie des stands des exposants d’ailleurs… Des stands toujours plus beaux, toujours plus innovants, toujours plus étonnants. De Zenith à Breitling en passant par Rolex...


escaliers du stand Rolex Foire de Bâle 2013
Le nouveau complexe se compose de quatre différentes halles et du Palace, mais bien sûr, comme auparavant, c’est la halle 1, qui attire tous les regards.
 
Le groupe LVMH a accueilli les visiteurs dès leur entrée : TAG Heuer, Zenith, Bulgari et Hublot bordent en effet l’allée principale.
 
Jean-Claude Biver a avoué avoir déboursé 3,3 millions de francs pour le nouvel écrin Hublot, qu’il pense rentabiliser sur dix ans. Zenith, pour sa part, est fière d’être la plus vieille marque horlogère à exposer à Baselworld, elle affiche sa 90ème participation.
 
Présente pour la première fois dans la halle principale, Bulgari s’est installée au cœur d’un stand en forme de serpent enroulé sur lui-même, allusion à l’une de ses mythiques collections, la Serpenti. Au sein de cet espace, un escalier de 82 mètres conduit au bureau principal qui est en fait la tête du reptile.
 
Comme auparavant, Rolex impressionne de par la grandeur et la majesté de son nouvel écrin. Avec une surface augmentée de 40% -1’230 m2 au sol qui s’étendent sur trois étages- cet espace feutré a accueilli les visiteurs avec quiétude malgré l’effervescence du lieu. Un restaurant pouvant recevoir environ 40 personnes se love dans cet antre.
 
Le parcours continue avec toute la famille du Swatch Group où chaque marque a gagné en espace de  présentation. Les stands Breguet et Blancpain offrent un confort luxueux, discret et douillet aux visiteurs.
 
Comme auparavant, Breitling a créé l’animation avec un immense aquarium dominant l’entrée de son écrin. Encore plus grand, avec plus de 4’300 poissons de huit sortes différentes, qui nagent dans 17’000 litres d’eau… Un spectacle magique !
 
Sur 960 m2 répartis sur trois étages, Raymond Weil a pour sa part, recréé le monde de la musique qui lui est cher en reproduisant, tout en hauteur, la partie avant d’un violon.
 
Un vaste espace fleuri orne l’accès principal de l’étage supérieur. Hermès y tient la première place avec un stand très nature composé de 624 lattes en bois, plates ou galbées, qui s’entrecroisent pour former une résille extérieure. Un ruban constitué de 167 plantes vertes, formant une coursive de verdure, longe le pavillon. Surgissant comme des fleurs de métal, des vitrines présentant les dernières créations sont réparties sur le pourtour ainsi qu’à l’entrée du stand.
 
Chez Citizen, les yeux ne pouvaient être que fascinés par les 50’000 platines de mouvements qui courraient sur des fils. Ce jeu d’espaces et de lumières donnait une impression de surréalisme à ce stand conçu par l’architecte japonais Tsuyoshi Tane et baptisé « Temps gelé ».
 
Egalement d’inspiration japonaise, l’espace Swarovski, qui borde le puits central de lumière de la halle 1, a émerveillé avec ses quelque 250’000 miroirs réflecteurs qui symbolisent les cristaux de la marque. 22’800 lampes, s’allumant de manière aléatoire, lui donne une impression de flamboyance continue.
 
Présente pour la première fois à Baselworld, la marque Swatch a occupé un vaste espace au parterre de la halle 1, entrée Sud. Pour fêter les trente ans de la marque, une exposition rétrospective offrait aux visiteurs plus de 5’000 montres qui ont fait l’histoire Swatch. Chacun a pu y retrouver ses souvenirs d’enfance !
 
Toutes les grandes marques n’ont pourtant pas changé cette année… En effet, Patek Philippe a préféré réserver la surprise de ses nouveaux espaces pour 2014, année de son 175ème anniversaire !
 
Pour rappel

En 1917 naissait la Foire suisse des échantillons, ancêtre de Baselworld, au cœur de laquelle figurait déjà un département spécialement dédié à l’horlogerie à la bijouterie. Suite au développement de ces deux branches, un département à part leur fut consacré dès 1931. En 1973, la première Foire européenne de l’horlogerie et de la bijouterie (FEHB) se déroulait à Bâle. Cette dernière ne cessera de se développer et s’intitulera, dès 2004, Baselworld.

Montres-de-luxe.com | Publié le 21 Mai 2013 | Lu 637 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances