Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Grand Seiko : ce qu'il faut savoir sur cette prestigieuse manufacture japonaise


Depuis plus de six mois, l’horloger japonais Grand Seiko est présent au cœur de Paris, sur la place Vendôme et a pour voisins, les grands noms de l’industrie suisse ! Si les amateurs de montres nippones commencent à bien connaitre la manufacture et ses spécificités, ce n’est pas forcément le cas du plus grand nombre… Voici donc un petit résumé des « choses à savoir » sur l’une des plus belles marques horlogères qui soit sur le marché…


Créée en 1960, la marque Grand Seiko était destinée, dès le départ, à devenir le haut de gamme de la marque horlogère japonaise. Et aujourd’hui encore, GS ambitionne d’être la « montre idéale » avec des normes de précisions, de durabilité et de beauté qui tendent vers la perfection (même si les gouts et les couleurs…).
 
La marque est dotée de deux manufactures : Daini, tout au nord de l’ile d’Honshu, avec une vue imprenable sur le mont Iwate et l’autre, Suwa, proche Nagano, que domine l’Hotaka-Dake à 3.000 mètres d'altitude, également sur Honshu. A elles deux, elles doivent produire dans les 30/35.000 montres par an. Ce qui est peu et ce qui explique la rareté de certains modèles...
 
Le style Grand Seiko s’appuie deux points fondamentaux : tout d’abord, une harmonie entre la forme et la fonction et ensuite, une mise en scène de la lumière et de ses reflets... Il en découle directement neuf éléments qui définissent les caractéristiques récurrentes de ces garde-temps à la bienfacture légendaire.

​Avant d’entrer dans le détail de ces neuf éléments, revenons en quelques mot sur le fameux polissage Zaratsu. Il s’agit, dans la pratique, d’un polissage ultra-plat qui assure un effet poli miroir sans aucune distorsion ! Un rendu assez unique que l’on retrouve chez Seiko et Grand Seiko.

Les neufs éléments-clefs des montres Grand Seiko
1. L’index placé à 12h est deux fois plus large. Cela vise à accentuer la ligne verticale entre le 12h et le 6h pour faciliter la lecture de l’heure.
2. Les index des heures rectangulaires sont à plusieurs facettes (n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à la loupe). Cela facilite également la lecture et la lisibilité, même dans des conditions de faible luminosité en renvoyant la lumière au moindre geste.
3. La lunette est minutieusement polie : sa surface est sans distorsion et très lisse. Elle est polie selon le fameux polissage Zaratsu et elle présente une ligne d’arête nette entre le plan supérieur et le plan incliné.
4. Les plans sont minutieusement polis, comme pour les index, ce qui permet à la lumière de se refléter au moindre mouvement du poignet. Ce, là encore, même avec une faible luminosité, créant une impression visuelle de clarté et de netteté.
5. La couronne est semi-encastrée, ce qui garantit un meilleur confort au porté (tout en la protégeant) quelque soit la taille du poignet.
6. La cadran, qu’il soit Snowflake ou Email Grand Feu est plat : cela fait ressortir les index et les aiguilles et cela améliore, par conséquent, là encore, la lisibilité de l’heure. S’il arbore une petite étoile à 6h, cela signifie que les aiguilles et les index sont en métaux précieux (or).
7. Les aiguilles des heures et des minutes sont usinées de manière à avoir plusieurs facettes ; leurs bords sont semblables à des lames de rasoirs (là encore, un coup d’œil à l’aide de la loupe s’impose). Chacune de ces facettes est minutieusement polie pour accrocher et refléter la moindre source de lumière. Cela offre une lisibilité optimale même avec peu de lumière.
8. On remarque au niveau du boitier, une ligne latérale inclinée ; un galbe épuré qui adoucit l’aspect général de la boite. Quant aux cornes, elles aussi sont épurées et polies.
9. La lunette et les flancs du boitier arborent une inclinaison inversée. Concrètement, les ombres sont accrochées et reflétées et cela offre à la montre, une apparence plus fine et plus légère.

Côté mécanique, la collection Grand Seiko se divise en trois grandes catégories de calibres : des mouvements mécaniques automatiques (tous équipés de moteur ressort et de spiral en Spron) ou à remontage manuel battant à 28.800 alt/h et les Hi-beat qui eux, sont cadencés à 36.000 alt/h. Tous sont soumis à des tests de précisions dans 6 positions.
 
On trouve également dans certaines pièces, les fameux Spring Drive qui sont dotés d’une régulation tri-synchro (pour une précision d’exception et sans spiral, ni balancier) et enfin, une partie de la collection est équipée de calibres quartz thermo compensés.
 
Dans tous les cas, l’ensemble de ces trois catégories de mouvements est entièrement conçu dans les manufactures Grand Seiko au Japon. Alors, à quand une petite visite du flagship parisien ?

Montres-de-luxe.com | Publié le 8 Février 2021 | Lu 18488 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances



Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail