Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Hublot Big Bang Ferrari : trois nouvelles séries limitées


Dans le cadre de son partenariat entamé en 2011 avec Ferrari, Hublot vient de présenter cette semaine à Maranello en Italie, dans le fief du « cheval cabré », trois nouvelles séries limitées de Big Bang Ferrari (calibre Unico), une en titane (1000 ex.), une en King Gold (500 ex.) et enfin, une en Carbone (500 ex).



Voici donc trois nouvelles séries limitées de chez Hublot. Naturellement, il s’agit de l’emblématique Big Bang qui, dans le cadre du partenariat avec Ferrari, a été relookée. Pour les boitiers (45 mm, étanches 100 m), trois matériaux sont disponibles : du titane en 1.000 exemplaires, du King Gold à 500 exemplaires et du carbone à 500 exemplaires également.
 
Cette montre embarque le fameux calibre chrono « maison » Unico. Rappelons que ce mouvement à été entièrement conçu, développé, usiné, assemblé par les horlogers chez Hublot. Il affiche une belle réserve de marche de 72h. C’est aussi un chronographe Flyback (mise à zéro possible à tout moment).
 
A noter certains détails qui viennent rappeler le partenariat entre l’horloger et le constructeur automobile : le compteur des minutes à 3h rappelle le compte-tours des bolides et la date s’inspire de l’esthétique du guichet de sélecteur de vitesse. A 6h, le cheval cabré se dessine discrètement. A 9h, le compteur des secondes emprunte la silhouette des extracteurs d’air.

Enfin, les aiguilles des heures et des minutes, totalement redessinées, offrent une meilleure lisibilité. Les chiffres sont aussi positionnés dans la continuité des index et non plus horizontalement ; quant aux index, ils semblent léviter en dessus du cadran conférant à l’ensemble un look 3D.  
 
La carrure du boitier, côté couronne, est rehaussée d’une ligne rouge rappelant la rainure emblématique qui souligne l’arrière de LaFerrari. Les boutons poussoirs de forme allongée sont fixés sur un axe de rotation à l’instar des pédales d’une voiture.
 
Quant à la couronne, marquée du logo Hublot, elle affiche un protège-couronne beaucoup plus intégré et ergonomique. Il reprend la forme caractéristique du « TPE » (Turbo Performance Engineer/indicateur de fonctionnement du turbo), trônant au centre du tableau de bord. L’autre profil s’inspire du décor des moteurs Ferrari. Sur sa construction « sandwich » devenue emblématique, les lettres Ferrari apparaissent dans un rouge ardent.  
  
Ces trois éditions limitées se portent sur un bracelet en alcantara noir cousu sur caoutchouc noir arborant des surpiqûres rouges, comme celles de la sellerie Ferrari ou sur un cuir Schedoni noir reprenant le design emblématique des sièges Ferrari.   

Montres-de-luxe.com | Publié le 25 Novembre 2016 | Lu 1475 fois


Alpina | Anonimo | Armin Strom | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Chronoswiss | Citizen | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Junghans | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Mido | Montblanc | Movado | Moser | Nomos | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tiffany | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques