Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



IWC : des montres à l'heure


En me promenant aujourd’hui dans le centre commercial MBS de Singapour, l’un des plus chics du pays, mon regard est comme d’habitude attiré par les nombreuses vitrines horlogères qui jalonnent cette ville-état de sept millions d’habitants. Quand soudain, je remarque une nouvelle série limitée chez IWC dont je n’ai jamais entendu parler.



Damned. Je m’arrête. Je scrute. Pas de doute, il s’agit bien d’une série limitée (d’ailleurs, un petit panneau doré l’indique clairement : « limited edition »). J’observe donc dans le détail ces deux pièces, des Portugaise YachtClub Worldtime que je n’avais jamais vues auparavant. L’une est en acier avec cadran gris soleillé (500 ex.) et l’autre est en or avec cadran blanc (100 ex.).
 
Quand tout d’un coup quelque chose me semble bizarre… Je n’y ai pas prêté attention sur le moment, mais clairement, quelque chose ne va pas. C’est imperceptible, mais un détail me dérange… Je me concentre. Ca y est ! J’ai trouvé, ces deux montres ne sont pas à dix heures dix comme c’est habituellement le cas chez tous les détaillants de grandes marques horlogères. Le fait de placer les aiguilles dans cette position, permet de mettre en avant le nom de la marque et souvent son logo. On dit alors que la montre « sourit ».  
 
Surpris par cette « anomalie », je décide de regarder les autres modèles. Aucun n’affiche le traditionnel 10h10. Etrange de la part d’une marque comme IWC ! Et encore plus étrange à Singapour où tout est si bien mis en valeur dans les vitrines de montres de luxe… Aucune n’est à 10h10 mais toutes en revanche affichent la même heure… Et à regarder de plus près, toutes fonctionnent !
 
A ce moment-là, l’un des vendeurs vient à ma rencontre et me demande gentiment si je souhaite essayer l’un des modèles en vitrine. Je lui réponds qu’effectivement je voudrais voir la Yacht Club Worldtime. Nous entrons, je me présente, je prends place sur l’un des confortables fauteuils blancs, je chipe un petit chocolat noir estampillé IWC, et j’essaie les montres…
 
Au-delà des différentes caractéristiques techniques de cette pièce, j’interroge alors le vendeur : « mais pourquoi vos montres ne sont-elles pas à dix heures dix comme chez la plupart de vos confrères ? ». « Oh vous avez remarqué, me répond-il. Effectivement, chez IWC nous avons décidé de présenter les montres en état de fonctionnement. Nous les mettons donc à l’heure et les remontons toutes, tous les jours. Nous estimons que c’est mieux qu’une montre fonctionne en permanence plutôt que de la laisser à l’arrêt trop longtemps. Donc, chez nous, les montres sont à l’heure ! »
 
Un point de vue particulièrement intéressant… Le fait est qu’il vaut mieux qu’une montre fonctionne en permanence, même quand on ne la porte pas, cela évite que les huiles se figent. Donc, un bon point pour cette initiative IWC ! 

Jean-Philippe Tarot

Montres-de-luxe.com | Publié le 23 Juillet 2015 | Lu 720 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos