Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



J.O. 2012 : le chronométrage de la natation selon Omega


Omega Timing a présenté juste avant le début des Jeux Olympiques de Londres 2012, les systèmes de chronométrage qui sont actuellement utilisés pour les épreuves de natation à l’Aquatics Centre du Parc Olympique.



J.O. 2012 : le chronométrage de la natation selon Omega
Les starting blocks

A Londres, comme vous avez pu le remarquer, les nageurs s’élancent à partir d’un starting-block modifié.

En effet, Omega a mis au point un procédé grâce auquel ils pourront exceller encore plus dans leur discipline : un repose-pieds breveté, oblique et réglable, qui va permettre aux nageurs de partir accroupis, avec les jambes qui formeront un angle à 90° à l’arrière du genou, ce qui générera un profil de départ optimal (la puissance de poussée qu’un nageur/une nageuse imprime contre le plot, du signal du départ jusqu’au moment où il/elle quitte complètement le plot).

Ces starting blocks comportent également une caractéristique innovante, un système lumineux appelé « Swimming Show », qui fera ses débuts aux Jeux Olympiques de Londres. Il s’agit de lumières installées sur les plots à côté des panneaux de contact, à l’extrémité de la piscine qui constitue l’arrivée de l’épreuve. Un seul gros point lumineux le long du plot d’un nageur indique qu’il est arrivé vainqueur; deux points lumineux de taille moyenne indiquent qu’il est en deuxième position, et trois points lumineux plus petits confirment une troisième place.

Le Quantum Aquatic Timer

Avec une résolution optimisée d’1 µs (un millionième de seconde), le Quantum Aquatic Timer est le premier d’une nouvelle génération de produits Omega Timing. Sa résolution est 100 fois supérieure à celle des précédents chronométreurs. Le Quantum apporte également une précision de 0,1 part par million (ppm). Cela signifie que l’on observe une variation maximale de seulement une seconde tous les dix millions de secondes, ou d’un millième de seconde toutes les mille secondes. Les dispositifs précédents avaient une précision de 0,5 ppm, les nouveaux sont donc cinq fois plus précis. Ce degré de précision est atteint en utilisant un composant créé par Micro Crystal*, qui est intégré dans le chronométreur.

Parmi les caractéristiques innovantes, mentionnons un dispositif de sauvegarde complet intégré à l’unité centrale, 16 pistes de chronométrage indépendantes, 128 entrées et 32 sorties. L’unité centrale et le système de sauvegarde ont des alimentations électriques distinctes, afin qu’une éventuelle panne de courant sur l’un n’ait pas d’effet sur l’autre.

Les 16 chronomètres indépendants signifient qu’il est possible de mettre physiquement en place 16 temps de course distincts au niveau du matériel informatique et que les informations relatives à chacun de ces temps de course pourront être transmises en simultané sur les tableaux d’affichage des résultats ou apparaître sur des écrans de télévision.

J.O. 2012 : le chronométrage de la natation selon Omega
Les panneaux de contact

Les panneaux de contact font partie des équipements habituels des piscines des Jeux Olympiques depuis 1968.

Les nageurs arrêtent leur propre chronomètre en imprimant une force de 1,5 kg à 2,5 kg sur le panneau de contact, lequel est conçu de manière que la pression nécessaire soit la même sur toute sa surface. La sensibilité de ces panneaux de contact est telle qu’une pression de la part du nageur arrête le chronomètre, mais que les mouvements de l’eau ne déclenchent rien.

Des caméras vidéo à grande vitesse

Des caméras vidéo à grande vitesse sont placées au-dessus de la piscine au bout de chaque couloir de nage et constituent un système de vérification fiable par rapport aux systèmes électroniques principaux. Elles sont rarement consultées, mais dans certaines situations, elles ont joué un rôle décisif pour résoudre des litiges dans des courses où les concurrents étaient trop proches à l’arrivée.

Au niveau des Jeux Olympiques, la fois la plus mémorable où on y a eu recours, ce fut aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Dans le 100 mètres papillon hommes, d’après le système de chronométrage électronique, Michael Phelps avait battu Milorad Cavic d’un centième de seconde, l’écart mesurable le plus faible qui soit dans une compétition de natation.

L’entraîneur de Cavic contesta le résultat, mais après visualisation des images vidéo à grande vitesse (100 images/seconde), il admit qu’il n’y avait pas litige : les caméras vidéo à grande vitesse confirmèrent que le système électronique avait parfaitement fonctionné et que Phelps avait gagné sa septième médaille d’or à Pékin avant de marquer l’histoire avec la compétition qu’il allait disputer ensuite.

*Micro Crystal est une société du Groupe Swatch

J.O. 2012 : le chronométrage de la natation selon Omega

Montres-de-luxe.com | Publié le 30 Juillet 2012 | Lu 5293 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos