Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Jaeger-LeCoultre Reverso Tribute Enamel : à la recherche des tableaux perdus...


En 2021, pour les 90 ans de la Reverso, Jaeger-LeCoultre présente ces trois modèles de Reverso Tribute Enamel Hidden Treasures : un trio de montres qui célèbre les œuvres de trois grands précurseurs de l’art moderne : Gustave Courbet, Vincent Van Gogh et Gustav Klimt et qui à l’honneur trois savoir-faire artisanaux différents, préservés au sein de la manufacture : l’émail Grand Feu, la peinture miniature et le guillochage.



D’un point de vue stylistique, la Reverso Tribute s’avère la plus proche des modèles originaux ; ceux des années 1930. Sur ces trois nouvelles montres, la couleur du cadran, du bleu-gris au vert, fait
écho à celles du trésor en émail peint au verso du boîtier, tandis que la simplicité du recto contraste
avec le détail de l’œuvre d’art miniature au verso (le concept de cette collection récurrente chez JLC).
 
Les toiles reproduites ici illustrent les trois facettes d’un tournant majeur de la tradition artistique occidentale : le réalisme de Courbet au XIXe siècle, le post-impressionnisme de Van Gogh et le style expressif et expérimental de Klimt et de la Sécession viennoise.
 
Pour ce trio, la manufacture a identifié trois superbes tableaux restés cachés pendant des décennies et considérés comme perdus jusqu’à leur redécouverte et authentification récentes !

Gustave Courbet – Vue du lac Léman (1876)
Quittant sa France natale en 1873, Gustave Courbet s’est exilé en Suisse, près de Vevey, sur les rives
du lac Léman, où il fut inspiré par les paysages changeants du bord de l’eau. Dans cette œuvre à
l’atmosphère vaporeuse, Courbet a capturé le mouvement des nuages et le reflet des rayons du soleil
à la surface du lac.
 
En reproduisant une grande partie de l’œuvre sur cette Reverso, le maître émailleur de Jaeger-LeCoultre a parfaitement su capturer la palette de couleurs délicate, les détails finement réalisés et l’ambiance évocatrice de l’original. Les tonalités douces du tableau sont rehaussées par le boîtier étincelant en or gris et le discret motif chevrons du guillochage sur le cadran bleu gris.

Vincent Van Gogh – Coucher de soleil à Montmajour (1888)
Après son installation dans le sud de la France en 1888, Van Gogh s’est essayé à un nouveau style d’expression visuelle. Peint sur le vif un soir d’été, Coucher de soleil à Montmajour traduit à merveille
la quête de l’artiste : représenter la nature d’une façon nouvelle. Le tableau capture la végétation
endémique de la Provence et les couleurs profondes qui illuminent les heures précédant le coucher du
soleil.
 
Pour cette Reverso, le maître émailleur de Jaeger-LeCoultre a fidèlement reproduit l’impressionnante perspective de l’original ainsi que l’effet caractéristique des coups de pinceau de l’artiste et de la technique de l’impasto (empâtement). La nuance d’émail vert distinctive choisie pour le cadran guilloché soleillé offre un élégant contraste avec les tonalités rougeoyantes et dorées du tableau.

Gustav Klimt – Portrait d’une dame (1917)
Peint par Gustav Klimt un an avant sa mort, Portrait d’une dame est le seul « double » portrait connu
de l’artiste viennois, venant recouvrir un ancien tableau. Klimt était tombé éperdument amoureux d’une jeune femme, devenue sa muse avant de mourir subitement. Pour tenter de faire son deuil, il a peint par-dessus son portrait celui d’une autre femme.
 
Reproduit en miniature sur le fond du boîtier, ce Portrait d’une dame capture la même atmosphère onirique que l’original de Klimt. La pose et la tenue élégantes du sujet sont reproduites dans les moindres détails, et les nuances vertes de l’arrière-plan confèrent une impression de profondeur, comme sur la toile. Le cadran vert, décoré d’émail Grand Feu par-dessus un délicat motif grain d’orge guilloché, rappelle avec harmonie l’arrière-plan lumineux du portrait.
 
L’art de l’émaillage jouit d’une longue tradition au sein de la Grande Maison et ce depuis ses montres
de poche des années 1890. La première Reverso avec fond de boîtier émaillé était une commande de 1936 ornée au dos d’un portrait délicatement détaillé d’une femme que l’on pense être une maharani.
 
Précisons que Jaeger-LeCoultre est l’une des rares manufactures horlogères à posséder son propre atelier d’émaillage en interne, établi dans les années 1990. Dès 1996, la marque commencera à reproduire les œuvres de grands artistes européens et asiatiques à toute petite échelle sur le fond de ses Reverso !
 
La reproduction d’une peinture en émail sur le fond d’un boîtier de montre présente de nombreux défis. Le talent de l’émailleur en matière de dessin doit non seulement égaler celui de l’artiste original mais aussi s’adapter aux contraintes de la miniaturisation. Et si la couleur doit elle aussi être maîtrisée pour rester fidèle à l’œuvre d’art originale, la nature même du pigment d’émail rend imprévisible le résultat final après cuisson. Ainsi, tout repose sur l’appréciation de l’artisan, fruit de plusieurs années
d’expérience.
 
Les tableaux de Courbet et de Van Gogh reproduits sur la Reverso Tribute Enamel Hidden Treasures ont présenté une difficulté supplémentaire : les deux artistes ont fait appel à la technique de l’impasto,  une application de peinture si épaisse qu’elle crée un relief à la surface de la toile. Parce que cette  technique ne peut évidemment pas être répliquée avec l’émail, l’émailleur a dû en créer l’illusion.
 
Inversement, la brillance de l’émail Grand Feu offre un avantage notable par rapport à la peinture à l’huile : quand on présente la surface émaillée à la lumière, elle révèle une profondeur et des nuances
inattendues.
 
Ce trio de Reverso est proposé dans des versions en or gris (45,6 x 27,4 mm, étanche à 30 mètres) embarquant des calibre JLC 822/2 à remontage manuel d’une réserve de marche de 42h. Elles se portent sur des bracelets en alligator noir. Trois éditions limitées de 10 pièces chacune.
 
 

Montres-de-luxe.com | Publié le 9 Novembre 2021 | Lu 5775 fois