Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Kering rachète Ulysse Nardin


Alors que les vacances d’été entrent dans le mois d’aout et que les nouvelles commencent à se faire rares… voici une information de taille ! En effet, le groupe Kering (Girard-Perregaux, Jeanrichard, Boucheron, Gucci, Bottega Veneta, Brioni, etc.) vient d’annoncer le rachat (100%) de la très belle et très exclusive marque de haute horlogerie Ulysse Nardin. Une nouvelle maison indépendante qui entre donc dans un grand groupe…



Kering rachète Ulysse Nardin
Fondée en 1846 par Ulysse Nardin et ancrée dans l’univers marin, « la maison horlogère éponyme fut reprise et relancée à partir de 1983 par Rolf W. Schnyder pour en faire une entreprise à la rentabilité élevée et à la situation financière très saine » assure le groupe Kering dans son communiqué. Elle bénéficie d’une forte identité de marque qui s’appuie sur son savoir-faire historique dans les chronomètres de marine et les grandes complications, comme le fameux modèle Freak bien connu de tous les amateurs d’horlogerie ou encore les calibres à sonnerie doublée de Jaquemarts animés.
 
Mais Ulysse Nardin figure aussi de longue date parmi les manufactures indépendantes les plus innovantes. En effet, la marque a été pionnière dans l’utilisation de technologies d’avant-garde et de matériaux de pointe comme le silicium, ce qui lui permet aujourd’hui de disposer du savoir-faire nécessaire, notamment en matière d’organes réglants, pour produire ses propres composants. Sa gamme de montres (résolument haut de gamme) et son réseau de distribution sont également des atouts majeurs. Rappelons que dans l’escarcelle Ulysse Nardin se trouve aussi (depuis 2011) la manufacture Donzé Cadrans, avec laquelle la marque collaborait de longue date. Cette entreprise est spécialisée dans les cadrans en émail.
 
Naturellement, cette acquisition permet au groupe de François-Henri Pinault de renforcer son pôle « Luxe–Montres et Joaillerie » avec un acteur incontournable dans le monde de la haute horlogerie. Et qui est de surcroit, complémentaire de ses autres marques.
 
Comme l’a indiqué François-Henri Pinault, PDG de Kering : « Ulysse Nardin bénéficie d’un héritage très riche, d’une profitabilité élevée et de solides perspectives de croissance. Les manufactures horlogères indépendantes sont rares ; c’est une opportunité que nous nous devions de saisir, d’autant que cette acquisition structurante nous permettra de mettre en oeuvre de nombreuses synergies avec nos marques existantes ».
 
Et d’ajouter : « nous avons de grandes ambitions pour cette maison et nous l’aiderons à poursuivre son expansion internationale tout en restant fidèle à ses racines et à son identité. A cet égard, je suis heureux que Madame Schnyder ait accepté d’en rester membre du Conseil d’administration. J’admire depuis longtemps Ulysse Nardin et je me réjouis que cette marque rejoigne notre pôle « Luxe – Montres et Joaillerie » ».

Montres-de-luxe.com | Publié le 31 Juillet 2014 | Lu 826 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos