Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

King Seiko Kameido : nouvel hommage de Seiko à son riche passé horloger


Pour célébrer les 110 ans de la toute première montre Seiko, la manufacture japonaise propose cette année une série de garde-temps commémoratifs. Parmi eux, cette King Seiko Kameido qui rend hommage à ce quartier de Tokyo autrefois connu sous le nom de Kameshima, une zone bordée de rivières et de ruisseaux alors surnommée « l’île aux tortues ». Boitier de 37 mm, étanche à 100 mètres. Edition limitée à 1200 exemplaires. Compter 2.000 euros.



En 1881, Kintaro Hattori ouvrait un magasin d’horloges à Ginza, marquant ainsi le début de l’histoire de Seiko. Quelques années plus tard, en 1913, son entreprise produisit la première montre-bracelet du Japon en 1913 qui est aujourd’hui exposé dans le musée Seiko de Ginza.
 
Cette année, Seiko célèbre donc le 110e anniversaire de la première montre-bracelet japonaise, la Laurel, avec une série de garde-temps commémoratifs dont cette nouvelle montre King Seiko inspirée par le riche héritage d’un savoir-faire et de l’esthétique de la marque.
 
A noter que ce lancement intervient un an après la renaissance de la collection King Seiko, qui a rapidement séduit les amateurs d’horlogerie grâce à ses lignes nettes et son design intemporel.
 
Au premier coup d’œil, le cadran texturé joue avec la lumière de belle manière. Celui-ci révèle un motif géométrique traditionnel japonais -connu sous le nom de Kikkoumon- basé sur la forme hexagonale de l’écaille de tortue.

Rappelons que dans la culture japonaise, la tortue symbolise la longévité et la prospérité et sa carapace est associée à l’armure des samouraïs, un symbole de bon augure signifiant force et victoire.
 
Le Kikkoumon est également un clin d’œil aux origines de King Seiko. En effet, ce modèle naquit dans les années 1960 dans le quartier de Kameido à Tokyo, autrefois connu sous le nom de Kameshima, une zone bordée par des rivières et des ruisseaux alors surnommée « l’île aux tortues ».
 
Sur ce cadran, chaque hexagone est en fait constitué d’une série de trois hexagones imbriqués, chacun plus profond que le précédent. Cette profondeur est accentuée par un assombrissement progressif (effet fumé) qui part du centre et qui va vers la lunette.
 
Cette nouvelle montre, tout comme les précédentes King Seiko, présente un boîtier de 37mm (idéal pour une montre de ville) et un bracelet en acier à sept maillons. Les cornes angulaires présentent à la fois une finition polie miroir et une finition brossée. Les connaisseurs remarqueront que la netteté et l’angularité s’inspirent de la classique King Seiko KSK de 1965.
 
Cette version est modernisée par un verre saphir box-shaped avec traitement anti-reflet et un mouvement automatique (3 Hz) amagnétique, le calibre 6R31de 24 rubis offrant une réserve de marche de 70 heures.
 
Ce garde-temps commémoratif est disponible depuis février 2023 en édition limitée à 1.200 exemplaires dans les boutiques Seiko et chez les partenaires agréés. Il est accompagné d’un bracelet en cuir supplémentaire inclus (le cuir provient de tanneries certifiées LWG).

Montres-de-luxe.com | Publié le 1 Mars 2023 | Lu 5708 fois





Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail