LVMH Watch Week : les nouveautés 2020 de Bulgari, Hublot, TAG Heuer et Zenith à Dubaï


C’est une première pour LVMH qui symbolise la transformation -profonde- des salons et foires horlogères. En effet, pendant trois jours, le groupe de luxe français a invité des centaines de détaillants et journalistes pour découvrir au sein de l’hôtel Bulgari, situé sur une île artificielle, les nouveautés des marques horlogères du groupe.



Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il fait frais actuellement à Dubai… Les températures dépassent rarement les 20 degrés et la mégapole a été submergée par des pluies diluviennes qui ont paralysé la ville, les transports et l’aéroport pendant quelques heures. Entrainant des visions étonnantes de Ferrari, Lamborghini ou Rolls-Royce coincées dans parfois trente centimètres d’eau… Dubai n’est clairement pas adaptée à la pluie et cela se comprend…
 
Bref, c’est dans cette ambiance quelque peu surréaliste que s’est tenue dans l’hôtel Bulgari (groupe LVMH bien évidemment), la toute première LVMH Watch Week qui présentait en avant-première de l’année, les nouveautés de chez Bulgari, Hublot, TAG Heuer et Zenith. Un évènement dédié aux détaillants et aux journalistes -d’où l’absence Louis Vuitton horlogerie qui ne vend que dans ses propres boutiques.
 
« La LVMH Watch Week renforce l'image des marques horlogères du groupe et complète parfaitement les autres événements horlogers mondiaux » précise le groupe de luxe français. Dans ce contexte, quid de la participation future de ces marques à Baselworld ? Jean-Christophe Babin, patron de Bulgari et clairement « le » patron de l’horlogerie du groupe, critique en effet, les dates, les tarifs et la qualité de certaines marques présentes à la foire bâloise…
 
En terme de prix par exemple, il faut savoir que même en invitant des centaines de journalistes et de détaillants des quatre coins du monde (énormément d’Asiatiques), ce salon revient moins cher que Baselworld ! Les détaillants étant logés dans l’hôtel Bulgari, c’est de l’argent qui reste dans le groupe… Et dans une intervention télévisée récente, J.C. Babin a même précisé que la Foire de Bâle coutait de 20 à 30 millions contre une dizaine de millions de francs pour la LMVH Watch Week !
 
Parmi les nouveautés : sans surprise Bulgari renforce sa gamme Serpenti (avec un tourbillon) et Octo Finisimo, Hublot propose une Big Bang Integral avec bracelet en métal, TAG Heuer revisite son Autavia tandis que Zenith poursuit le développement de sa gamme Defy. Bref, de nouvelles montres, mais étonnamment, rien de révolutionnaire non plus pour cette première édition.
 
Pour autant, ces quatre marques seront présentes lors de la prochaine Foire de Bâle, mais quid de l’avenir ? 2021 ? Par ailleurs, on pourrait également imaginer qu’à terme, d’autres grands noms du groupe comme Chaumet, Louis Vuitton, Fred ou plus récemment Tiffany (qui propose une véritable collection horlogère) participent à cet évènement dubaïote pour présenter dès le début d’année avant les grands « rdv » horlogers, leurs nouveautés à venir.  
 
Rappelons que Watches & Wonders Geneva (ex-SIHH) et Baselworld ont harmonisé leurs calendriers, le premier se tenant du 25 au 29 avril et le second du 30 avril au 5 mai 2020.
 
Jean-Philippe Tarot

Montres-de-luxe.com | Publié le 15 Janvier 2020 | Lu 1981 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos