Le MIH présente la montre MIH Gaïa... pour la bonne cause !


Dévoilée le 19 septembre 2019, la montre MIH Gaïa est la deuxième réalisation « maison » du musée. Elle s’inscrit dans une continuité par son design minimaliste et par son développement régional. Elle affiche un design atypique qui évoque les codes architecturaux du MIH. Avec cette pièce, le musée affiche une double ambition : sensibiliser le public au patrimoine horloger par le financement de différents projets de restauration et valoriser les savoir-faire régionaux.



Disponible à partir du 19 septembre 2019 -en souscription-, cette montre MIH Gaïa fait honneur au prix éponyme qui célèbre sa 25e édition, le 19 septembre 2019. En 2005, souvenez-vous, le Musée international d’horlogerie lançait déjà une montre MIH dotée d’un quantième annuel innovant.
 
Près de quinze ans plus tard, la nouvelle réalisation muséale vise un double objectif : sensibiliser le public à la sauvegarde du patrimoine horloger, par le financement de différents projets touchant la restauration, la documentation et la valorisation de la collection du musée, tout en présentant les savoir-faire horlogers régionaux.
 
A ce sujet, les fonds serviront en premier lieu à la restauration du Grand Magicien, une pièce à automate emblématique de la collection, réalisée par les Neuchâtelois Jean-David Maillardet et son fils Julien-Auguste en 1830 et le Tellurium de François Ducommun (début du XIXe siècle).

Ce garde-temps porte l’empreinte et l’esprit des lieux qui l’ont vu naître. La pièce, originale dans sa forme et son affichage, s’inspire de l’architecture du musée : un bâtiment brutaliste dont la structure souterraine –signée Georges-Jacques Haefeli et Pierre Zoelly– surprend par son alternance entre espaces vides, béton et luminosité.
 
Un jeu de cache-cache qui a inspiré la création de la boîte du garde-temps, entre enchevêtrement de courbes et de lignes droites. Le cadran bombé rappelle la forme sphérique du trophée du Prix Gaïa, ainsi que l’architecture des volumes. Dans l’idée de rompre avec la tradition de l’affichage analogique, sans affecter la lisibilité, les heures et les minutes ne sont pas indiquées par des aiguilles, mais par deux disques.
 
Enfin, pour faire écho au Grand Magicien, le dos de la montre cache un secret : le fond du boîtier laisse apparaître la masse oscillante de remontage sur laquelle est gravé le nom "Musée international d’horlogerie".

Cette montre a vu le jour grâce à l’étroite collaboration d’artisans et d’entreprises chaux-de-fonniers, tous experts dans leur domaine et reconnus mondialement pour la qualité de leur travail. L’Atelier XJC a imaginé le design ; Sellita lui a insufflé la vie avec son mouvement ; Winiger Horloger a assuré la conception des plans techniques avec le bureau Timeforge ; Singer a façonné son cadran ; Stila lui a offert une boîte sur mesure ; Brasport l’a habillée d’un bracelet de cuir ; Cornu & Cie a réalisé la boucle et le Laboratoire Dubois a contribué à sa fiabilité par l’application d’une batterie de tests.
 
Comment acquérir une montre MIH Gaïa ? Par souscription. Elle est d’ores et déjà accessible en ligne et le sera jusqu’au 19 janvier 2020, www.montremih.ch. Le prix de vente de cette montre made in La Chaux-de-Fonds est fixé à CHF 2 900.–une remise de CHF 500– est proposée aux premiers souscripteurs qui permettront, par leur soutien au musée, la mise en route de la production.
 
Un acompte de 1'000.- est exigé à la commande, le reste à la livraison prévue à l'été 2020. Dans le cas où la souscription n’atteindrait pas le succès escompté, leur investissement serait intégralement restitué. La montre MIH Gaïa répond également à une demande des visiteurs du musée, à savoir, acquérir lors de leur visite au cœur du patrimoine inscrit à l’UNESCO, une pièce entièrement produite localement. C’est pourquoi elle sera en vente à la boutique du MIH.

​A propos du Prix Gaïa

Créé en hommage à l'un des premiers mécènes du musée, Maurice Ditisheim, président du Conseil d'administration du Bureau de contrôle des ouvrages en métaux précieux, le Prix Gaïa est remis depuis 1993 par le Musée international d’horlogerie et par corrélation, par la Ville de La Chaux-de-Fonds, à des personnalités de l’industrie, des artisans et des historiens, des chercheurs et des scientifiques. Elle symbolise la reconnaissance par les pairs d’héritiers spirituels de la culture horlogère qui imprègne les collections du musée.
 

Montres-de-luxe.com | Publié le 17 Septembre 2019 | Lu 2346 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos