Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Le marché de l'horlogerie de luxe en 2023 : les grandes tendances selon l'Etude Deloitte


Le cabinet Deloitte a présenté il y a quelques semaines son grand rapport sur l’état du marché de l’horlogerie de luxe dans le monde. Il s’agit déjà, de la dixième édition de cette étude* désormais très attendue par l’industrie horlogère suisse. Digital, marché féminin, Inde, montres d’occasion, etc. Voici donc les grandes lignes de l’année 2023 et les grandes tendances à venir…


L’échange humain prime sur le digital
Les marques continuent à augmenter les possibilités d’interactions directes avec leurs clients ; en magasin, lors de salons ou de ventes aux enchères, afin d’interagir et de vendre directement au client final.
 
Bien que les clients débutent leur interaction avec les marques en ligne, ces espaces se transforment en lieux de storytelling et de sources d’information.
 
La connexion personnalisée avec une marque, la relation et l’expérience humaine primera sur les facilités d’utilisation de l’espace digital, tout particulièrement pour les montres de moyen et haut de gamme.
 
Les pièces de seconde main gagnent de la superbe
Parmi les consommateurs sondés dans cette étude Deloitte disposés à acheter une montre de seconde main, près du tiers (29%) serait prêts à dépenser entre 1.500 et 15.000 CHF.

Bien qu’il ne s’agisse pas du territoire des montres « graal », ce segment de prix permet d’alimenter la croissance du marché secondaire, auquel s’intéressent désormais davantage de consommateurs.
 
La conviction interne du vert
En matière de « sustainable », les pressions externes auraient cédé la place aux priorités internes...

Cette année, les marques et les détaillants semblent investir davantage dans le développement durable car cela fait partie de leur stratégie et de leur identité d’entreprise plutôt qu’à cause de la pression des consommateurs (notamment les plus jeunes) ou de préoccupations liées à l’image de marque.
 
Du clic à l’achat
La vente via les réseaux sociaux va devenir un canal alternatif important pour l’industrie horlogère, tout particulièrement pour les consommateurs les plus jeunes, de par sa facilité d’utilisation avec des moyens de paiements et recommandations personnalisables intégrés.
 
Déjà bien établi en Asie, ce que l’on nomme le « social commerce » doit permettre de combiner l’acte d’achat avec l’interaction et la confiance obtenue via sa communauté ; justifiant le temps d’écran par une expérience commerciale gratifiante.

Rien d’artificiel
Cette industrie, plutôt traditionnelle, continue d’innover. Plus de la moitié des cadres interrogés dans cette étude (51%) prévoient d’utiliser l’Intelligence artificielle générative (« GenAI ») pour créer du contenu pour des publications et des rapports écrits au cours de l’année à venir.

Et environ un quart d’entre eux ne l’envisagent que pour des campagnes de branding/de marketing et pour alimenter le processus créatif. 

L’avenir est féminin
À mesure que leur potentiel de revenus s’accroît, les femmes achètent de plus en plus montres en tant qu’accessoires et produits d’investissement. Parmi les femmes interrogées par Deloitte, qui achèteraient une montre à des fins d’investissement, plus du tiers (36%) le ferait pour diversifier leur portefeuille.
 
Le marché des montres pour femmes représente un potentiel considérable encore inexploité. Selon les prévisions de la banque privée Vontobel, l’essor de la progression économique des femmes est amené à se poursuivre et entraînera une augmentation des achats de bijoux et de montres de luxe.
 
Par ailleurs, toujours selon Deloitte, de plus en plus de femmes prônent leur indépendance financière et achètent elles-mêmes leurs montres. Point intéressant, 44% des femmes préfèreraient les garde-temps spécifiquement conçues pour une clientèle féminine tandis qu’un quart (26%) opterait pour des modèles unisexes.

Ventes aux enchères 
Dans l’univers des ventes aux enchères, quelques marques, toujours les mêmes comme F.P.Journe, Patek Philippe et Rolex, règnent en maîtres. Malgré une diminution récente des prix, en phase avec les tendances observées sur le marché de seconde main, des prix records ont encore été atteints en 2022 et 2023 pour ces trésors si convoités.
 
Si les prix records de vente aux enchères des montres (…) font la une des journaux, (…), on observe une évolution intéressante du volume des montres vendues aux enchères, notamment des montres vintage et des pièces plus abordables de marques telles que Daniel Roth, Heuer et Movado.
 
L’essor de ces offres plus accessibles en termes de prix permet de toucher un public plus diversifié et casse l’exclusivité des ventes aux enchères de montres jusqu’alors réservées aux collectionneurs avisés. Cette accessibilité semble renforcée par les ventes aux enchères en ligne qui attirent un public plus jeune.
 
L’Inde, ce pays prodigieux
C’est la première année que l’Inde a été mentionnée aussi fréquemment par les sondés comme le prochain grand marché de croissance pour l’industrie horlogère suisse.

D’ici 2028, les ventes à l’exportation de montres suisses en Inde devraient, selon les prévisions de Deloitte, atteindre plus de 400 millions CHF. Et le cabinet de considérer que l’Inde figurera dans le top 10 des marchés d’exportation suisses d’ici une décennie.
 
« Les marques horlogères suisses voient l’Inde comme un marché stratégique sur le long terme. L’Inde est un pays en pleine croissance que de nombreuses grandes marques souhaitent exploiter. Nous avons constaté que de plus en plus de nouveaux et acheteurs et de clients existants augmentent leur prix d’achat moyen pour les garde-temps. Nous nous attendons à ceque cette dynamique de croissance se poursuive dans les années à venir » indique Pratiek Kapoor, directeur de la communication pour le groupe Kapoor Watch Company.

L’acquisition de Bucherer par Rolex
Ce rachat de l’un des plus grands détaillants horlogers au monde a été la transaction dont toute l’industrie horlogère a entendu parler en août 2023. Alors que Bucherer conservera son nom et exploitera ses plus de 100 points de vente de manière indépendante, Rolex assure que ses relations avec ses autres détaillants agréés resteront inchangées.
 
Cette acquisition permet à Rolex de bénéficier de l’accès aux emplacements immobiliers et aux canaux de distribution de premier plan de Bucherer, renforçant ainsi la présence de la marque à la couronne sur des marchés clés, notamment en Europe et aux États-Unis par l’intermédiaire de Tourneau, la filiale de Bucherer.
 
Cette opération permettra (aussi) à Rolex d’exercer désormais davantage de contrôle sur l’ensemble de l’expérience client, de l’achat au service après-vente, qui était auparavant assuré par un réseau de concessionnaires aux approches parfois disparates.
 
*Elle s’appuie sur un sondage réalisé en ligne auprès de 75 cadres supérieurs du secteur horloger entre août et septembre 2023 ainsi que sur des entretiens menés avec des experts de l’industrie.
 
Au cours de la même période, un sondage a été effectué en ligne auprès de 6.045 consommateurs sur le marché suisse et les principaux marchés d’exportation des montres suisses, à savoir : la Chine, la France, l’Allemagne, Hong Kong, l’Italie, le Japon, Singapour, les Émirats arabes unis, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Montres-de-luxe.com | Publié le 24 Avril 2024 | Lu 11700 fois







Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail