Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Le retour de Kelton !


En pleine période de revival horloger, il fallait s’y attendre. Eh bien, c’est fait ! La marque de montres Kelton, qui a cartonné dans les années 60/70 avec ses garde-temps vendus dans les bureaux de tabac (entre autres), revient sur le marché avec plusieurs éditions limitées très seventies toutes éditées à 299 exemplaires.



Certes, il ne s’agit pas d’une montre de luxe, loin s’en faut ! Mais Kelton a probablement donné le goût des garde-temps à de très nombreux quadras et quinquas, pour qui la Kelton fut souvent, leur toute première montre.
 
C’est mon cas. Je me souviens très bien du jour où mon père m’offrit cette petite « plongeuse » qu’il avait achetée dans un bureau de tabac proche de la maison. La montre devait valait quelques dizaines de francs et devait faire dans les 34 mm ; elle était dotée d’un calibre quartz et arborait un beau cadran bleu soleillé. Impossible de me souvenir cependant, si elle possédait une date ou pas…
 
Mais ce qui est sûr et certain, c’est que sans elle, je ne serai probablement pas là où je suis aujourd’hui, dans cette chambre d'hôtel de Tokyo, quartier de Shinjuku, où je viens pour des... montres. C’est elle qui m’a fait découvrir, non pas l’horlogerie, mais le goût des montres. Elle ne fut qu’une étape, mais une étape déterminante pour l’enfant que j’étais.

Après l’avoir portée quelques jours, je l’avais adoptée et je ne la quittais plus. Je devais avoir une dizaine d’années. Et depuis, je n’ai pas du passer un jour de ma vie sans porter une montre. C’était ma toute première, c’était celle que l’on n’oublie jamais… Ensuite, bien évidemment, il y en a eu d’autres. Beaucoup d’autres.
 
Je ne suis probablement pas le seul garçon à avoir connu sa toute première expérience, horlogère je précise, avec une Kelton. De nombreux garçons (c’était surtout une montre de mecs), aujourd’hui quinquagénaires ou quadragénaires, ont du connaitre leurs premiers émois, leurs premiers frissons et leur première passion avec ces montres ultrapopulaires dans les années Giscard-Mitterrand dont le slogan était : « vous vous changez ? Changez de Kelton ! »
 
L’histoire de Kelton démarre en 1956, lorsqu’un groupe américain décide d’investir le marché français de l’horlogerie qui avait pour capitale incontestée Besançon. Il achète alors plus de 12 hectares de terrain vierge entre Trépillot et l’actuel boulevard Kennedy. Et c’est en 1962 qu’est édifiée la première usine. Jusqu’en 1970, sept bâtiments seront construits, au fur et à mesure des besoins de la production.

Le groupe Timex crée alors la marque Kelton au début des années 60 et lance son propre circuit de distribution dans les bureaux de tabac, papeteries, drugstores et grands magasins. C’est le début de la gloire pour cette catégorie de montres « entrée de gamme ». Des millions de Kelton seront vendues à travers le monde.
 
La marque innove par son positionnement inédit pour l’époque : une montre au design moderne, un positionnement prix bas et un circuit de distribution inédit : et au final, une véritable « success story » qui durera une vingtaine d’années.
 
Après des décennies d’absence, Kelton est donc de retour sur le marché (il fallait s’y attendre). La nouvelle collection, baptisée « Iconic », ressuscite cinq anciens modèles qui conserve les codes historiques, mais revus et corrigés pour correspondre aux goûts du jour. Ces cinq montres seront toutes limitées à 299 exemplaires. Si la Vintage n’a pas grand intérêt, en revanche les quatre autres, la Vietnam, la Space Age, la Marin et la Racing sont particulièrement réussies. Entre 99 et 129 euros.
 
Jean-Philippe Tarot  

Montres-de-luxe.com | Publié le 23 Juillet 2018 | Lu 1434 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos