Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Le retour du velours !


Alors que l’hiver s’installe revenons sur une matière de saison : le velours. Un tissu haut de gamme et chaud, qui reste largement méconnu mais qui mérite pourtant grandement sa place au sein du vestiaire masculin, tant en grosses côtes qu’en milleraies. Et notamment en pantalons car il offre une très large palette de couleurs des plus vives aux plus sombres. Retour sur le velours avec la maison Bernard Zins.



Le velours est un tissu haut de gamme. Doux et chaud, c’est le pantalon d’hiver par excellence. Celui qui sait associer touche chic et décontraction. Celui qui sait marier élégance et casualwear. Celui qui offre des couleurs vives très british mais également de somptueux marrons, bleus, gris, vert foncé…
 
Bref, vous l’aurez compris, le pantalon de velours, grosse côtes ou milleraies est un vêtement indispensable au sein de votre penderie, dans une garde-robe d’élégant digne de ce nom. Revenons donc rapidement sur l’histoire de ce tissu et sur quelques basiques disponibles chez Bernard Zins, une maison française et familiale, spécialisée dans le pantalon haut de gamme qui a fait du velours l’un de ses grands classiques !
 
Le terme « velours » nous vient du latin « vilosus » qui signifie… « velu ». Il aurait été inventé au Moyen-Âge dans la province du Cachemire en Inde. Il était à l’époque surnommé « duvet de cygne » et était réservé aux grands de ce monde…

Il passera ensuite par l’Iran avant d’être introduit en Europe par les marchands italiens. Ce tissu doux et luxueux va vite rencontrer le succès au sein des différentes cours européennes et sera alors fabriqué en Italie -Gênes, Venise et Milan- puis ensuite en France à Lyon, Tours et Amiens qui aura sa propre manufacture et qui rayonnera pendant des années sur le marché.
 
La démocratisation du velours auprès du « grand public » arrivera bien plus tard… Il faut en effet attendre la révolution industrielle, notamment en Angleterre, pour que l’ouvrier arbore un pantalon en grosses côtes de velours. Un vêtement confortable, chaud, durable et pratique.
 
Extrêmement populaire dans les années 60 et 70, notamment chez les hippies, le velours est devenu « preppy » dans les années 80 avant de tomber en désuétude et devenir un tantinet « ringard » dans les années 2000. La mode étant un éternel recommencement, il revient depuis quelques années et son côté « vintage » plaît aujourd’hui à toutes les générations.

Le velours est une étoffe rase d’un côté et couverte de « poils » dressés extrêmement serrés de l’autre. L’ensemble étant maintenu par les fils du tissu. Il existe deux grands types de velours : le velours ras ou velours chaîne et le velours trame ou velours côtelé (avec grosses côtes, fines côtes, voire avec une alternance de fines et de grosses côtes, mais ces tissus sont beaucoup plus rares).
 
Le velours est toujours resté un grand classique au sein de la maison Bernard Zins, entreprise aujourd’hui gérée par Frank, le fils. Une manufacture qui, depuis les années 70, n’a produit que des pantalons pour les plus grandes marques du luxe : d’Arnys à Hermès en passant par Yves Saint Laurent, Lanvin, etc.
 
La force de cette entreprise familiale est d’être restée monoproduit en ne fabriquant que des pantalons et rien que des pantalons. Pour hommes ou pour femmes. Et ce, depuis des décennies. Au fil du temps, forcément, les savoir-faire se sont enrichis et aujourd’hui, Zins s’est imposé comme l’un des grands spécialistes du velours. De Paris à Tokyo en passant par le reste de l’Europe et les Etats-Unis.

Comme le précise Frank Zins, « à l’origine, chez Bernard Zins, le velours était le tissu avec lequel on faisait les pantalons fuseaux pour l’après-ski. Aujourd’hui, la maison est devenue une spécialiste de cette étoffe. Chez nous, elle vient d’Italie, d’Angleterre et du Japon. Pour les velours japonais, nous sommes les seuls au monde à les offrir dans notre gamme, à part le Japon bien sûr ! Pour reconnaitre un beau velours, il faut que les côtes soient bien bombées, que l’on distingue à peine l’intercôte et qu’il ait un touché « cachemire ».
 
Et l'expert pantalonnier « Dans le métier pour vérifier l’une des qualités-clé d’un velours, on utilise un morceau de scotch. On le colle sur le tissu, si aucun poil ne s’en va (« ne se déplante » ,comme on dit dans le jargon) , le tissu est de bonne qualité  ! Sinon… Et je précise aussi chez Zins, tous nos pantalons en velours sont fabriqués en « poil descendant ». c’est plus agréable quand on met les mains sur ses genoux et les reflets de lumière sont plus chatoyants ! Et puis, accessoirement, on glisse moins dans un fauteuil ! ».

Sur son site Internet, Zins propose d'ailleurs une rubrique entièrement dédiée à cette matière : fines côtes, moyennes côtes ou grosses côtes, à vous de choisir. Les fines et moyennes côtes sont un peu plus formelles que les grosses côtes qui sont résolument « casual ».
 
Pour la forme, vous pouvez opter pour une taille haute avec des plis à la française -ils rentrent vers l’intérieur- (réf BAC YV), pour un pantalon sans pince (réf BZV2) ou pour un modèle BZ Special  réalisé sur commande selon vos desiderata. C’est affaire de goût.
 
Naturellement, ces différents velours existent dans les couleurs traditionnelles, les grands basiques : noir, bleu, marron, beige, etc. Pour ceux qui ne veulent pas se tromper. Mais l’un des gros intérêts de cette matière est qu’elle offre de très belles couleurs vives et lumineuses : le jaune, le rouge, le vert clair, le bleu ciel, rendent très bien en velours milleraies (très beaux en vert académie ou grenat) ou grosses côtes.

Le pantalon en velours s’accorde à des nombreuses associations : parfait avec un veston en tweed, un loden ou un Barbour, pour un look « gentleman farmer ». Pour un style plus contemporain, il se marie idéalement à une veste en jeans ou une « worker jacket ». Tous les pulls vont bien avec (unis ou Fair-isle ou cricket) !
 
Quant aux chemises, on privilégiera le tattersall ou les oxford, mais là encore, le style n’est pas gravé dans le marbre et rien ne vous empêche de le porter avec un simple t-shirt avec gilet de laine.

Pour les chaussures, tout va à peu près bien. On évitera tout de même les richelieu ou les balmoral trop habillées pour le velours…
 
Jean-Philippe Tarot

Montres-de-luxe.com | Publié le 24 Décembre 2021 | Lu 3473 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances