Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Les six étapes d'une chemise en grande mesure par Aelys Iroise


Vous venez de franchir le pas. Le pas de porte d’un artisan chemisier devant lequel vous passez chaque semaine et qui vous intrigue depuis si longtemps. D’abord, il y a l’odeur du fer à repasser ; ensuite, le ronronnement de la machine à coudre au rythme duquel se balancent sur leur cintres, de curieuses chemises épinglées et griffonnées. Souvent, les hommes que j’habille pour la première fois sont impressionnés, presque intimidés.



Je suis un artisan chemisière. Je réalise pour mes clients des chemises dites en “grande mesure” : fabriquées exclusivement à la commande. Mais alors, quelles sont les différences avec les autres chemises que l’on trouve dans le commerce ?
 
Après tout, les magasins de prêt-à-porter regorgent de chemises et nombreux sont les tailleurs qui proposent eux-aussi, des chemises en demi-mesure, qu’ils appellent « sur-mesure » ! Alors comment s’y retrouver ?

La prise de mesure
Tout commence par la prise de mesure.
 
En prêt-à-porter, le client choisit une taille toute faite ; en demi ou en grande mesure en revanche, les mesures seront la base de tout. C’est d’ailleurs le seul point commun ; le nombre de mesures prises entre 18 et 20 points. Mais attention : elles sont utilisées très différemment.
 
La demi-mesure utilise des chemises d’essayage -ou gabarits- approchants qui pourront être retravaillés. Si ce gain de temps est non négligeable, je crois que cela revient aussi à habiller Paul avec la chemise de Pierre après avoir raccourci les manches et élargi le col…

Le patronage 
La grande mesure préfère partir d’une feuille blanche pour élaborer son patron de couture. Mais pas de panique. Les nombreuses mesures obtenues lors du premier rendez-vous se transformeront en formules mathématiques au prix de savants calculs ; ce qui me donne toujours l’impression d’être une scientifique de haut vol.
 
Si ces formules peuvent être similaires -ou presque- d’un chemisier à un autre, le patronage qui en résulte sera toujours différent. Chaque chemisier a ses propres lignes, telle une signature invisible et qui pourtant, traduit des années d’élaborations, d’essais et d’améliorations de son travail !

Le choix du tissu
Le choix de l’étoffe est effectuée avec la même précision. N’imaginez pas que les milliers de tissus disponibles dans le monde vous seront présentés. Seuls les plus beaux en sont dignes. On préfère toujours travailler avec les plus belles matières !
 
Mais surtout, c’est le lien entre vous et votre artisan qui guidera votre choix : votre chemisier fera des propositions en fonction de vos goûts et de votre mode de vie. Le tissu d’une chemise d’un professeur ne sera donc pas le même que celui d’un grand voyageur.
 
Les initiés à la grande mesure pourront témoigner du lien qui se crée avec les artisans qui font leur vêtement. Si le chemisier veille à l’élégance des hommes de tout âge, il veille aussi à intégrer leur goût, leur culture et leur quotidien dans la précieuse lingerie.
 
Être artisan c’est transmettre sa propre sensibilité au travers d’une fabrication répondant elle-même aux désirs d’un client.

L’essayage de la toile
Cette mise en bouche vous émerveille déjà ? Vous imaginez l’allure que vous pourriez avoir ? Vous avez hâte et espérez déjà sortir avec votre nouvelle chemise ? Je suis navrée de vous décevoir mais vous n’en êtes qu’au début…
 
Le rapport au temps en grande mesure est différent de la fast fashion. Mais soyez consolé : lors du second rendez-vous et de l’essayage de la toile, votre patience sera récompensée par un premier aperçu… Et plus encore !
 
Peut-être avez-vous déjà eu le plaisir de goûter à des essayages de vestes ou de pantalons ? La cérémonie de la toile bousculera toutes vos habitudes ! Je ne souhaite pas gâcher la surprise, mais il est certain que vous en ressortirez changé.

Seul indice : il faut parfois tout déconstruire pour rebâtir.
 
L’essayage de la toile reste le moment clé qui vous fait chavirer. C’est cette expérience qui vous fera comprendre pourquoi de simples mesures ne suffisent pas à traduire une morphologie.
 
C’est l’essayage qui permet aux lignes tracées à plat de venir épouser la rondeur d’une épaule, la courbe d’une hanche ou encore, le creux d’une clavicule. Chaque détail sera scruté pour magnifier au mieux ce corps que vous dévoilez à votre chemisier. Il sera encore temps d’affiner certains désirs et de changer d’idées sur d’autres.
 
Ainsi s’achèvera ce second rendez-vous. Évidemment il sera encore douloureux de repartir sans l’objet de tous vos désirs. Qu’importe, sa fabrication peut enfin commencer et c’est bien votre confident du moment qui la réalisera dans cet atelier même dans lequel vous n’osiez pas entrer il y a encore quelques temps.

La réalisation de la chemise et le rôle de la main
Si la conception d’un patronage et de sa toile prennent du temps, la réalisation de la chemise en elle-même n’est pas en reste. Aucun montage industriel et rapide ne doit remplacer ce travail d’orfèvre.
 
À chaque étape, la confection d’une chemise est rythmée par le travail au fer à repasser, comme chez le tailleur. La main et la machine se succèdent pour assembler, renforcer et construire votre chemise.

Les surpiqûres mains seront une tendance esthétique quand des boutons cousus main et des têtes de manche rabattues à la main seront autant de gages de solidité et de durabilité.

La livraison
Enfin ! Le jour « J » tant attendu est arrivé. Le cœur battant, vous allez pouvoir récupérer votre première chemise en grande mesure. Si joliment repassée et pliée, jalousement masquée dans son papier de soie.
 
On vous propose de l’essayer sur place ou dans l’intimité de votre maison. On est souvent pudique lors de cet essayage. On scrute, on admire, on compare… Cette première chemise n’est pas n’importe quelle chemise.
 
Il est important de préciser qu’il n’est pas bon de réaliser dès la première commande une vingtaine de chemises d’un coup. En effet, il est très important de respecter la tradition de cette première chemise appelée « chemise modèle ». Il va vous falloir la mettre à l’épreuve de votre quotidien.

L’usage et l’entretien auront un impact qu’il faudra transmettre à votre chemisier pour affiner son futur travail. Car, c’est certain : si vous laissez entrer une chemise grande mesure dans votre dressing, il sera très compliqué de s’en contenter.
 
Je le sais, je le sens, vous avez déjà beaucoup d’idées pour la suite… Et il est important de pouvoir changer d’idée comme de chemise lorsque l’on est élégant !
 
Aelys Iroise
Pour plus d’informations
Téléphone : +33787874522
Email : iroisechemise@gmail.com
Compte Instagram : aelys.iroise.paris


Montres-de-luxe.com | Publié le 11 Octobre 2022 | Lu 2492 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances