Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Louis Erard : de bons résultats malgré la crise et deux nouveaux modèles


Dans un marché horloger quelque peu morose, la marque de montres suisses Louis Erard, semble s’en sortir plutôt pas mal… En effet, dans un récent communiqué, elle annonce une « baisse relative de 5% sur l’exercice 2009 » et l’arrivée de deux nouveaux modèles dans sa collection 1931.


Louis Erard Collection 1931, Phase de lune, 44 mm
Loin de céder à tout triomphalisme, la petite entreprise du Noimont (Suisse) se félicite néanmoins de n’avoir dû recourir à aucun licenciement économique, ni même à des mesures de chômage partiel depuis le début de la crise. Mieux, de nouveaux collaborateurs ont été recrutés.

Rappelons que cet horloger indépendant propose des montres exclusivement mécaniques, d’inspiration classique, à des prix particulièrement accessibles (dès 550 euros). La stratégie de Louis Erard a toujours été claire : offrir un produit sobre et élégant, sans « bling-bling » ni surenchère, mais avec une vraie plus-value horlogère grâce aux petites complications utiles alliées à un design et des finitions des plus soignées. Et le fait est que c’est plutôt réussi…

Comme l’explique Alain Spinedi, patron de la marque : « Depuis notre redéploiement en 2003, nous avons exercé la plus rigoureuse gestion des coûts afin de pouvoir offrir un produit de qualité à un prix aussi bas que possible. Autant dire que cette stratégie a souvent été perçue comme à contre-courant pendant la période d’euphorie sur le front horloger qui s’est achevée à l’automne 2008. Cette crise aura au-moins pour effet positif un retour à des valeurs plus saines. Le consommateur, plus connaisseur que jamais, recherche aujourd’hui un produit offrant une vraie valeur ajoutée à un prix juste. Il ne se contente plus d’un enrobage et d’un marketing tapageurs vendus à prix d’or comme cela a pu être le cas et c’est tant mieux ».

Dans cet esprit, depuis l’automne dernier, Louis Erard propose deux nouveaux modèles dans sa Collection 1931. Une « Phase de Lune » et une « GMT Grande Date » logées dans des boîtes aux dimensions généreuses (44 mm) ou plus traditionnelles (40 mm) acier ou or rose, cadrans argentés ou anthracite, dépourvu de tout artifice.

De fait, pour Louis Erard, l’essence du luxe réside dans une esthétique sachant traverser les modes, et donc forcément empreinte d’un certain classicisme. Pour l’horloger, luxe ne veut pas dire cher, mais bon goût, savoir-faire et intransigeance dans les choix et la qualité !

Montres-de-luxe.com | Publié le 14 Janvier 2010 | Lu 3345 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances



Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail