Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Omega Planète Océan : le film de Yann Arthus Bertrand et Michael Pitiot


Le film Planète Océan, réalisé par Yann Arthus-Bertrand et Michael Pitiot en partenariat avec l’horloger suisse Omega est un documentaire de 90 minutes qui s’appuie sur le talent de certains des plus illustres spécialistes mondiaux de l’océanographie, de la biologie et du cinéma aérien et sous-marin. Ce long-métrage a été créé pour faire évoluer les mentalités sur les océans du monde et sensibiliser le public aux enjeux de la préservation de l’environnement et de l’écocitoyenneté qui incombent à tous les habitants de la planète.



Omega Planète Océan : le film de Yann Arthus Bertrand et Michael Pitiot
Evoquant ce partenariat avec Omega, Yann Arthus-Bertrand a déclaré : « Lorsqu’Omega m’a présenté le projet de « Planète Océan », j’ai rapidement accepté ; il était temps de regarder les choses en face, de montrer, dénoncer les dangers qui menacent les océans et ainsi la planète. Nous ne présentons pas un film moralisateur mais une ‘prise de conscience’. »

Plus concrètement, ce film s’attèle à expliquer certains des plus grands mystères de la nature en s’appuyant sur un discours conçu pour être compris de tous. Le documentaire vise également à convaincre la jeune génération que le développement durable n’est pas seulement un idéal, mais un impératif tout à fait réalisable. Le film allie les photographies aériennes qui ont forgé la réputation d’Arthus-Bertrand à des prises de vue sous-marines réalisées par une équipe de caméramans primée pour son travail.

« Personne ne pouvait réaliser ce film avec autant de talent. Yann Arthus-Bertrand est à la fois un écologiste convaincu et le spécialiste mondial de la photographie aérienne ; cette double casquette lui permet de faire passer à l’écran toute la majesté et la splendeur des océans de ce monde. Avec Michael et son équipe, il a réalisé un travail remarquable » souligne de son côté Stephen Urquhart, président de la marque horlogère.

Rappelons qu’Omega nourrit depuis bien longtemps une véritable passion pour les océans du monde et s’investit pour leur préservation. En 1932, la marque a lancé le modèle Marine, qui s’annonce comme la « première montre de plongée au monde ». Quatre ans plus tard, l’Américain Charles William Beebe, naturaliste, explorateur marin et co-inventeur de la bathysphère, fait l’éloge de l’Omega Marine qui l’accompagne par quatorze mètres de fond lors des longues expéditions sous-marines qu’il mène dans les profondeurs de l’océan Pacifique.

Yves Le Prieur, père du scaphandre autonome manuel, a bien souvent été photographié sous l’eau avec son Omega Marine au poignet. On a vu également le commandant Jacques-Yves Cousteau avec une Omega Ploprof au poignet. Et le grand Jacques Mayol, mythique plongeur apnéiste surnommé « l’Homme Dauphin », se fiait toujours à sa Seamaster à chaque fois qu’il battait un record de plongée.

Quand feu Sir Peter Blake, ami d’Omega et ambassadeur de la marque, a mis un terme à sa carrière de navigateur de génie, il a décidé de consacrer tout son temps et son énergie à la protection de ces océans qu’il chérissait tant. Sir Peter avait pour credo : « Sans eau, pas de vie ». Son ONG Blakexpeditions travaillait sous l’égide des Nations Unies et d’Omega. Fervent admirateur de la gamme Seamaster, qui, plus que tout autre, incarne la philosophie de la marque, Blake lui rend hommage en baptisant sa goélette du même nom. Après l’avoir emmenée en Antarctique, en 2001, il met le cap sur l’Amazonie, où il est tué par des pirates en décembre de la même année.

Fort heureusement, l’aventure du Seamaster ne s’arrête pas là, puisque le bateau navigue aujourd'hui sous le nom de Tara. Créée il y a bientôt dix ans, la fondation Tara Expéditions organise des missions pédagogiques et scientifiques sur la goélette. Les experts scientifiques du Tara se sont appuyés sur les connaissances qu’ils ont engrangées au cours de leurs voyages pour apporter leur éclairage avisé lors de la conception du film.

Étienne Bourgois, président de Tara Expéditions, a déclaré : « Bien que je regrette de n’avoir jamais connu Sir Peter Blake, je suis fier que le Seamaster soit toujours marqué de son empreinte et fasse honneur à ses valeurs. Ce navire est devenu une légende dans le monde entier, grâce à toutes les missions océanographiques qu’il a menées de 1989 à ce jour ». Le partenariat noué entre l’horloger biennois et le film Planète Océan rend hommage à la philosophie de Peter Blake et aux travaux qu’il a réalisé tout au long de sa vie pour la préservation et l’exploration des océans. La première projection du film a eu lieu lors de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable, à Rio de Janeiro, en juin 2012.

Pour soutenir ce film et les engagements de la marque, une vaste opération de communication est mise en œuvre pour promouvoir ce film et ses messages : « Planète Océan » sera diffusée sur France 2 en fin d’année et le DVD du film sortira le 4 décembre. Des projections gratuites vont être organisées dans les cinémas le week-end du 15 et 16 décembre au Musée du Quai Branly et afin de toucher le plus grand nombre il sera gracieusement mis à la disposition de toute ONG qui en fera la demande.

Le livre « L'homme et La Mer », publié aux éditions de La Martinière, sortira le 18 Octobre.

Montres-de-luxe.com | Publié le 16 Octobre 2012 | Lu 1000 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos