Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Omega Speedmaster : retour sur les temps forts des expéditions lunaires de la Nasa


À l’occasion de l’anniversaire du tout premier alunissage, Omega et sa fameuse Speedmaster reviennent sur les temps forts des différentes expéditions lunaires de la Nasa dans les années 60-70. Une décennie qui marquera à jamais la conquête spatiale.


Les années 1960  : la formule « C'était le meilleur et le pire des temps… », écrite par Charles Dickens tout juste un siècle avant les années 1960 en incipit de son roman historique Un Conte de Deux Villes, décrit parfaitement cette décennie.
 
Une époque marquée par de forts contrastes, avec d'un côté, une importante agitation politique et sociale, et de l'autre, des progrès scientifiques sans précédent ainsi qu'un intense foisonnement artistique.
 
Les années 1960 virent la guerre du Vietnam et le cortège de protestations qui l’accompagnèrent. Ce furent également les années Beatles et celles du Flower Power.
 
Cette décennie fut marquée par l’assassinat de leaders politiques charismatiques, mais aussi, par l'essor de mouvements de défense des droits civiques et humains. Les années 1960 furent décrites comme celles de la disparition de l'innocence et de la fin de la naïveté.
 
Le 12 septembre 1962, un président Kennedy tout feu tout flamme annonçait à l’assistance réunie à l’université de Rice (Texas) qu’avant la fin de la présente décennie, l’Amérique avait bon espoir d'envoyer un homme sur la Lune et de le faire revenir sain et sauf sur Terre.
 
Un défi on ne peut plus audacieux au vu des technologies de l'époque. Aujourd’hui encore, on a du mal à croire que moins de sept ans après ce discours, le formidable objectif du président était atteint.
 
Pour mettre en perspective la proclamation de JFK, il est utile de rappeler qu’il prononça ce discours seize mois seulement après le premier vol spatial habité américain et sept mois seulement après que John Glenn soit devenu le premier Américain à orbiter autour de la Terre.
 
Aucun des quatre vols habités de la NASA n'avait duré plus de cinq heures et la NASA n'avait été créée que quatre ans plus tôt.
 
Lors du premier vol habité consécutif au discours présidentiel, l'astronaute Wally Schirra, qui avait compris la nécessité de disposer d’un chronographe dans l’espace, porta sa propre Omega Speedmaster au cours de la mission Mercury-Atlas 8 (Sigma 7) en octobre 1962.
 
Le lancement par la NASA de la capsule Faith 7 en mai 1963 mit un point final au programme Mercury. Cette même mission vit l'entrée en scène de la Speedmaster, qui venait d'être sélectionnée par la NASA pour équiper tous les vols habités. Un partenariat qui se poursuit à ce jour.
 
Le lancement de la capsule Faith 7 avec, à son bord, l’astronaute Gordon Cooper, fut malheureusement la dernière mission habitée de la NASA du vivant du président Kennedy. En effet, JFK assassiné, ne vivra pas suffisamment longtemps pour voir son rêve se réaliser.
 
Mais son défi avait stimulé l'imagination des populations du monde entier, et une équipe de visionnaires composée de scientifiques, de techniciens et d'astronautes s'employèrent à repousser les limites du possible.
 
Si les années 1960 sont caractérisées par nombre d’événements historiques, le premier alunissage occupe une place unique dans les annales du progrès technologique.

Selon l'historien Arthur Schlesinger, « le 20e siècle restera, lorsque tout aura été oublié, comme le siècle où l’homme s’est affranchi de ses liens terrestres. » Et, ainsi que l’a souligné Stephen Urquhart, président d’Omega, « il le fit en portant une Speedmaster ».
 

Gros plans sur quelques missions

Mission Mercury XVIII (octobre 1962)
La capsule Sigma 7 de la mission Mercury 8 pilotée par l’astronaute Wally Schirra passa 9 heures, 13 minutes et 11 secondes en vol et opéra six orbites autour de la Terre. Schirra portait son Omega Speedmaster personnelle à l’extérieur de sa combinaison spatiale.
 
Mission Gemini IV (juin 1965)
Durant la mission Gemini 4 (mission pilotée par James McDivitt), l’astronaute Ed White fut le premier Américain à effectuer une sortie extra-véhiculaire. Sur les photographies de cet événement historique, on peut apercevoir nettement l’Omega Speedmaster sur la manche de sa combinaison spatiale.
 
Mission Apollo 11 (juillet 1969)
La mission la plus célèbre d'entre toutes : Apollo 11 se posa sur la lune et permit à Neil Armstrong et Buzz Aldrin d’explorer à pied l’environnement proche du site d’alunissage, tandis que Michael Collins, resté en orbite dans le module de commande, attendait le retour du module lunaire. Le chronographe Speedmaster devint ainsi la première montre jamais portée sur la lune.
 
Mission Apollo 13 (avril 1970)
Décrite comme un « échec réussi », la mission Apollo 13 fut annulée à la suite d'une explosion à l’intérieur du module de service pendant le trajet vers la lune. L’équipage trouva temporairement refuge à bord du module lunaire et retourna sur Terre à bord du module de commande après avoir effectué une révolution autour de la lune. L’Omega Speedmaster fut utilisée pour chronométrer précisément les temps de mise à feu des moteurs.
 
Mission Apollo 17 (décembre 1972)
Apollo 17 fut la dernière mission habitée sur la lune. Tandis que l’astronaute Ronald Evans était resté dans la capsule de commande, Gene Cernan et Harrison Schmitt (le seul géologue à avoir marché sur la lune) se livrèrent à des explorations approfondies et à des analyses scientifiques d'importance. Dernier homme à avoir foulé la surface lunaire, Cernan a expliqué qu'il attendait avec impatience ses successeurs et s'est dit prêt à céder avec plaisir le titre qu'il détient depuis plus de 40 ans.
 
La fin du programme Apollo
Si la mission Apollo 17 fut celle du dernier alunissage, elle ne fut cependant pas la dernière du programme Apollo : les capsules Apollo, conçues pour un équipage composé de trois hommes, furent en effet utilisées lors de quatre missions du programme Skylab entre mai et novembre 1973.
 
En juillet 1975, un module de commande Apollo fut utilisé lors de la mission Apollo-Soyouz, également appelée Apollo 18. Durant cette mission, Apollo s’amarra à la capsule soviétique Soyouz 19. Tant les astronautes que les cosmonautes portaient des chronographes Omega Speedmaster Professional.
 
Au total, vingt-quatre astronautes ont fait le voyage vers la lune et douze d’entre eux y ont posé le pied. Apollo 8 avait pour but d’opérer une orbite lunaire. Apollo 10 devait réaliser une phase de descente propulsée puis simuler un retour d’urgence en orbite.
 
Enfin, Apollo 13, qui devait se poser sur la lune, n’y opéra qu’une orbite, utilisant l’effet de fronde de la lune pour assurer le trajet du retour vers la Terre. En définitive, aucune de ces trois missions n’alunirent.
 
Cette époque vit l’aboutissement de projets extraordinaires. Aujourd'hui, la Station spatiale internationale continue de témoigner que notre intérêt pour l'exploration spatiale n'a pas disparu.

Montres-de-luxe.com | Publié le 13 Juillet 2022 | Lu 5687 fois