Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

On s'était dit rendez-vous dans dix ans : l'horlogerie du futur par trois créateurs (partie 1)


Il y a une petite dizaine d’année, nous avions demandé à quelques designers horlogers leur vision horlogère des années 2020. Une échéance qui, à l’époque, semblait suffisamment lointaine pour qu’ils puissent se projeter dans des projets sans freins. Dans le même temps, nous avons demandé à un designer automobile de nous offrir sa vision de l’horlogerie. L’échéance de 2020 étant arrivée, voici leurs propositions de l’époque.


Ronde, carrée ou rectangulaire, la montre sort rarement de ce schéma. Cela, depuis la création de la première montre de poignet. L’arrivée du quartz dans les années 70 avait introduit une nouvelle approche stylistique par la création des montres digitales.
 
Il nous a paru judicieux d’apporter un coup de projecteur sur la création artistique horlogère. A l’instar de l’automobile, les montres sont créées par des stylistes pétris de talents qui bien souvent, aimeraient sortir du cadre rigide imposé, soit par les contraintes techniques des mouvements, soit par des considérations plus commerciales. A ce titre, nous leur avons demandé il y a dix ans de dessiner la montre des années 2020/2050.
 
Contrairement à l’automobile où cette industrie sait mettre en avant le talent et le charisme de ses designers, l’industrie horlogère est pour sa plus grande part entièrement refermée sur elle-même et semble figée dans une discrétion pathologique.
 
Nous oublierons donc les marques où les patrons sont à la fois horlogers, marketeurs et designers pour nous consacrer aux marques qui reconnaissent le talent de leurs créateurs et leur laissent le loisir de s’exprimer librement pour des projets purement ludiques.
 
Merci à ces créateurs qui ont accepté de consacrer quelques heures de leur temps pour répondre à notre demande et nous permettre de réaliser ce sujet hors du commun.

Lire aussi : On s'etait dit rendez-vous dans dix ans partie 2

Design horloger Bell & Ross
Créateur passionné, Bruno Bellamich a tout de suite été enthousiasmé lorsqu’on lui a exposé notre projet de créer une montre dont le design sera le reflet des années 2020 et au-delà.
 
Nous l’avions rencontré en 2007 et il nous avait déjà dit : « Si je fais du marketing, je suis sur la mauvaise voie ». Le moins que l’on puisse dire est que le projet qu’il avait proposé n’avait rien à voir avec du marketing. Voilà comment à l’époque (en 2014) il nous présentait sa vision d’une montre du futur :
 
« Implanté sous la peau, le mécanisme de la montre Bell & Ross du futur se sert de la Biologie Synthétique pour afficher l’heure : les cellules de l’épiderme sont alors stimulées par le processeur et viennent se colorer aux emplacements des index et aiguilles ou digits. On s’appuie ici sur les propriétés naturelles luminescentes que possèdent certains organismes vivants comme le plancton ou les lucioles ».

Design Chopard
Ce n’est un secret pour personne, la marque Chopard et son président Karl-Friedrich Scheufele sont particulièrement liés à l’automobile. La passion du président pour les voitures d’exception l’a conduit à créer la collection Mille Miglia en hommage à cette course historique.
 
C’est cette influence que l’on retrouve dans le projet que Guy Bové alors directeur du produit chez Chopard et aujourd’hui chez Breitling, avait projeté à l’époque. Pour cette montre sportive destinée à la compétition automobile, Chopard allie la tradition d’un mouvement mécanique à la modernité d’un écran tactile.
 
Baptisée en toute logique Chopard Mille Miglia 2020, cette montre offre, outre les fonctions horaires classiques, toutes les informations fournies habituellement par un système TripMaster. Conçue à destination d’un pilote de rallye, son écran permet d’afficher en temps réel le « road book » et ses différentes annotations concernant les informations de conduite propre à chaque pilote.
 
La montre du pilote serait alors connectée à celle du copilote afin que celui-ci puisse annoncer les notes à son pilote. Une montre connectée qui pourrait intégrer un navigateur GPS dans sa base de données.
 
Un outil parfait pour les rallyesmen du futur qui pourrait être relié à un écran intégré au tableau de bord pour augmenter la lisibilité en course. Dernier clin d’œil, on retrouve la Flèche Rouge dans le dessin de cette Mille Miglia.





Design Roger Dubuis
Une fusion entre la tradition et le futur. Respect de la tradition et vision juste de l’avenir, voilà ce que nous proposait Lionel Favre. Créateur notamment de l’Excalibur Table Ronde, il dessine des montres fortes et puissantes qui ne laissent pas indifférents ; il a créé le monde fantastique de Roger Dubuis en fonction des racines de la marque.
 
Le projet proposé par Roger Dubuis est à la fois un hommage à la tradition horlogère et à la modernité des technologies nouvelles. A un moment où il est de plus en plus question des smartwatches, Lionel Favre qui a été le responsable du design chez Roger Dubuis nous offre une montre mécanique connectée.
 
A l’instar des automobiles à motorisation hybride, cette montre possède un double micro rotor chargé d’alimenter en énergie électrique les différentes fonctions additionnelles de ce garde-temps du futur.  Le choix de conserver un mouvement mécanique classique est un hommage de Lionel Favre à la tradition qui pense que la passion des hommes pour la micromécanique sera toujours présente.
 
On remarque néanmoins que l’affichage des heures est digital. Le bracelet est conçu dans une matière translucide et souple qui fait également fonction d’écran tactile. C’est sur ce bracelet tactile que l’on pourra afficher toutes les fonctions d’un smartphone et d’un ordinateur.
 
Afin de faciliter la lecture des différentes informations une projection immatérielle en 3D est réalisée dans l’espace à la manière d’un hologramme. Il suffit de regarder l’espace situé au-dessus de la montre pour lire les messages et les informations.
 
Dernier détail, alors qu’aujourd’hui, on ne pense qu’à se libérer des contraintes de câbles, cet instrument du futur sera obligatoirement connecté par un câble. Le souci de préservation des données et de leur sécurité obligera sans doute à se passer des différents systèmes wifi. Pour le concepteur de cette montre, le câble est le seul moyen de sécuriser la transmission des données.

Joël Chassaing-Cuvillier

Montres-de-luxe.com | Publié le 10 Avril 2020 | Lu 6920 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos