Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Oris Aquis Date Calibre 400 41,5 mm : la force tranquille...


Lancée l’an passé, l’Aquis 41,5 mm s’enrichit cette année d’une nouvelle déclinaison. Une déclinaison nettement plus haut de gamme, puisque cette plongeuse (étanche à 300 mètres) embarque dans ses aventures, un calibre « maison » à remontage automatique d’une exceptionnelle réserve de marche de 5 jours ! Une montre sportive associée à un mouvement horloger de haute volée pour un prix qui a su rester raisonnable… A partir de 2.900 euros sur bracelet caoutchouc.



Depuis le printemps 2020, Oris propose dans son catalogue, une Aquis d’un diamètre de 41,5 mm, une taille intermédiaire qui manquait en collection et qui était réclamée par les clients. En effet, ce modèle (l’un des best-sellers de la marque) était disponible jusqu’à l’année dernière, en 36,5, en 39,5 et en 43,5 mm.
 
Une année après son lancement, la version 41,5 mm s’enrichit d’une nouvelle référence visuellement identique, mais qui embarque cette fois-ci, un mouvement « in house » : le calibre 400, un moteur mécanique automatique de haut-vol qui affiche une exceptionnelle réserve de marche de 5 jours ! Mais pas que…
 
En effet, ce mouvement offre également une résistance amagnétique élevée, une précision supérieure à la norme chronométrique (-3/+5 secondes par jour) et une garantie de 10 ans (il suffit pour cela d’enregistrer votre montre sur MyOris.com) ! Avec une révision toute les décennies… Ce qui est très rare -voire inédit- sur le marché et qu’il convient donc de souligner.

Dans cet esprit, à moins de dommages accidentels ou de contrôles d’étanchéité, vous ne devriez pas avoir besoin de rapporter votre montre avec Calibre 400  pour un entretien avant… 2031 ! Quand on connait le prix de certaines révisions et/ou réparations, il s’agit là d’un énorme avantage ! Sans compter les longues semaines d’absence que passent généralement les montres qui retournent en SAV…

Visuellement, cette plongeuse est similaire aux autres Aquis de 41,5 mm (étanche 300 mètres). Elle est proposée en trois versions de cadrans soleillés : bleu, anthracite ou vert avec à chaque fois, la date à 6h et l’insert en céramique de la lunette unidirectionnelle, de la même couleur que le cadran.

Naturellement, les aiguilles HM, la trotteuse Lollipop et les index sont recouverts de Superluminova. L’ensemble étant protégé par un verre saphir bombé avec revêtement antireflet à l’intérieur.
 
C’est donc au sein même du boitier que les choses changent. Radicalement. En effet, Oris propose cette nouvelle version équipée de son Calibre 400, l’un des neuf mouvements « in house » que produit la marque depuis 2014.

Au-delà de sa précision chronométrique, ce « moteur » offre deux particularités fondamentales : sa réserve de marche exceptionnelle de 5 jours, soit 120h et son anti-magnétisme.

L’idée des ingénieurs Oris étant de permettre au porteur de laisser sa montre sur sa la table de nuit et de la reprendre à l’heure, cinq jours plus tard ; mais également de protéger le mouvement des différentes sources de magnétisme que l’on rencontre dans le monde moderne (dans une voiture, à la maison, dans nos téléphones, dans les portiques d’aéroports, etc.).

Cette réserve de marche largement au-dessus de la moyenne (généralement une quarantaine d’heures) a été rendue possible grâce à la présence d’un double barillet abritant chacun un ressort moteur allongé assez long pour stocker 2,5 jours d’autonomie.
 
Rappelons d’ailleurs que de nombreux mouvements mécaniques sont magnétisés s’ils sont exposés aux forces magnétiques du quotidien. Ils deviennent dès lors moins précis et peuvent même s’arrêter... Pour les rendre antimagnétiques, en gros, deux solutions : soit un protège le « moteur » d’une cage en fer doux, soit on rend le mécanisme lui-même anti-magnétique. C’est cette solution, plus contemporaine et qui permet d’admirer le calibre à travers le fond de boite, qu’a choisi Oris.

Pour ce faire, le Calibre 400 est doté de plus de 30 composants non ferreux et antimagnétiques comme par exemple, la roue d’échappement et l’ancre en silicium. Lors des tests du célèbre Laboratoire Dubois, le Calibre 400 a dévié de moins de 10 secondes par jour après une exposition à 2.250 gauss.
 
La dernière version de la norme ISO 764 exige pour être qualifiée d’antimagnétique qu’une montre soit précise à 30 secondes par jour après une exposition à 200 gauss. Le Calibre 400 a enregistré un tiers de l’écart autorisé après une exposition à plus de 11 fois la force recommandée, ce qui en fait un mouvement à la résistance hautement antimagnétique.

Comme le souligne Cédric Röhrich, 27 ans, principal maître-horloger du Calibre 400 : « je suis moi-même client Oris. Je porte mon Aquis Date Calibre 400 depuis plusieurs mois. Je ne la porte pas tous les jours, mais je n’ai jamais eu à la remonter ni à la régler. La précision me submerge, même si je comprends parfaitement le fonctionnement du mouvement ! ».

Et Cédric d’ajouter : « nous garantissons une précision de -3 à +5 secondes par jour, mais il est important que la montre ne soit pas en retard. Je préfère arriver à un rendez-vous en avance plutôt qu’en retard. Pour les champs magnétiques, on peut supposer que la montre reviendra à ce même niveau de précision dès qu’elle ne sera plus sous l’influence du magnétisme ».
 
Autre point technique sur lequel ont travaillé les ingénieurs Oris : la fiabilité. L’idée étant d’éliminer les potentielles pannes avant même qu’elles ne surviennent. Les horlogers ont ainsi identifié que l’un des problèmes les plus fréquents avec les mouvements automatiques concernait le système de roulement à billes permettant à la masse oscillante (le rotor) de tourner. On le sait, c’est en tournant que le rotor génère l’énergie qui est stockée dans le ressort moteur logé dans le barillet.

« Nous avons donc complètement retiré le roulement à billes et l’avons remplacé par un système de roulement à glissière à faible frottement, dans lequel un goujon métallique traverse un manchon lubrifié. C’est beaucoup moins complexe, très efficace et implique beaucoup moins d’usure, ce qui le rend moins sujet aux incidents » précise Cédric Röhrich. Ce qui permet, entre autre, cette très longue garantie de dix ans qui s’applique autant à la montre qu’à son mouvement.
 
Cette Aquis 41,5 mm, d’ores et déjà livrée en magasin, se porte au choix sur bracelet en acier ou caoutchouc. Les deux étant dotés de changements rapides et de boucles déployantes sécurisées avec système d’extension pour être portés sur les combinaisons de plongée.
 
Au final, Oris propose donc une « plongeuse » haut de gamme et discrète, qui a conservé le design de ce best-seller de la marque mais en le dotant de propriétés exceptionnelles pour un rapport qualité-prix imbattable sur le marché.



Montres-de-luxe.com | Publié le 9 Juillet 2021 | Lu 9566 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances