Oris quand le calibre 111 s'expose


Alors qu’Oris s’installe ce mois-ci dans divers showrooms à travers le monde pour exposer ses quatre montres dotées du calibre 111, revenons plus en détails sur ce mouvement manuel « manufacture » doté d’une belle réserve de marche de 10 jours !



L’année dernière, Oris dévoilait son calibre 110. Un mouvement mécanique à remontage manuel développé et produit en interne doté d’une réserve de marche de dix jours. En 2015, la marque indépendante poursuit sur cette lancée avec l’arrivée d’un deuxième calibre, le 111 avec même réserve de marche, mais qui affiche en plus une petite seconde et une date à 9 heures ; un emplacement peut-être moins pratique pour lire la date puisqu’il faut relever totalement le poignet de sa chemise, mais bon...
 
De nos jours, de nombreuses marques horlogères se lancent dans la conception de leurs propres mouvements… De Breitling à Panerai ou encore Frédérique Constant, les horlogers suisses se remettent à produire leurs calibres en interne. Une véritable tendance de fond qui va aller en s’amplifiant dans les années à venir. En effet, le fabricant ETA (Swatch Group) réduit progressivement ses livraisons de « moteurs » aux marques qui n’appartiennent pas au groupe de la famille Hayek. Ce qui peut se comprendre…
 
Certes, il reste d’autres producteurs sur le marché capables de fournir de très bons mouvements, mais pas forcément au bon moment ni en quantités suffisantes. Ainsi, afin d’assurer la pérennité de leur business, les marque horlogères se doivent donc de créer leur propre calibre. C’est exactement ce qu’a fait Oris en 2014 avec l’arrivée de son calibre 110. Et en 2015, avec la commercialisation du calibre 111 qui marque un nouveau tournant dans l’histoire d’Oris.
 
Comme son prédécesseur, ce mouvement est doté d’une réserve de marche de 10 jours ainsi d’un indicateur de réserve de marche non linéaire, mais se distingue aussi par la présence d’un guichet dateur à 9 heures. Pour ce faire, Oris (marque familiale et indépendante) travaille avec les meilleurs fabricants suisses pour produire ce moteur qui fait revivre un savoir-faire né au début du 20ème siècle, mais ayant cessé dans les années 70.
 
Le Calibre 111 utilise un simple barillet conçu pour que sa grande réserve de marche soit libérée sur une période de 10 jours. Généralement on compte deux ou trois barillets pour une telle réserve d’énergie. Celui-ci renferme un ressort principal qui mesurerait 1,8 m s’il était détendu ! Toutefois, son volume d’encombrement final relativement restreint, lui permet de ne pas avoir à sur-dimensionner outre-mesure le calibre.
 
La montre est également dotée d’un indicateur de réserve de marche à 3 heures qui affiche l’autonomie restant dans le barillet (de 10 jours à zéro). En haut du compteur : les repères de la graduation représentant les jours. Lorsque le mouvement est en marche, l’aiguille se déplace dans le sens horaire le long de la graduation, lentement au départ, puis de plus en plus vite au fil des jours. Le porteur a ainsi une indication très précise de l’autonomie restante avant de devoir remonter le mécanisme.
 
Au total, huit étapes sont nécessaires pour usiner les ponts du Calibre 111, depuis le fraisage en passant par le gravage jusqu’à la finition. La création des roues de balancier est également livrée à une analyse détaillée. Chaque pièce est fabriquée avec une tolérance exprimée en millièmes de millimètres afin de garantir la plus grande qualité.
 
Le Calibre 111 est bien évidemment visible au dos de la boîte (il prend bien toute la place) à travers un verre saphir. Il équipe actuellement deux modèles en acier et deux modèles en or rose de 43 mm. Les modèles acier sont proposés soit sur cadran gris argenté ou noir argenté satiné soleil. Pour les modèles en or rose, les déclinaisons de cadran sont le brun ou argenté opalin.

Montres-de-luxe.com | Publié le 30 Octobre 2015 | Lu 2191 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos