Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Paris : Patek Philippe Exposition "Haut Artisanat 2022" du 14 au 22 mai 2022


Patek Philippe expose pour la première fois à Paris sa nouvelle collection « Haut artisanat 2022 »,
avec trois pièces exclusives créées pour cet événement. Quand et où ? Du 14 au 22 mai au 85 de la rue du Faubourg Saint-Honoré. En tout, une soixantaine de garde-temps de haut artisanat mettant à l’honneur les savoir-faire les plus variés, dont trois montres de poche avec fonds gravés main rendant hommage aux Expositions universelles de Paris.


Héritière et gardienne de la grande tradition genevoise, Patek Philippe, depuis sa fondation en 1839, a toujours cultivé les techniques de haut artisanat. Dans les années 1970-1980, alors que la demande pour ce type de pièces avait très nettement faibli, la manufacture s’est efforcée de préserver ces précieux savoir-faire menacés de disparition, notamment la peinture miniature sur émail.
 
Patek Philippe s’attache aujourd’hui à assurer la transmission et l’avenir de toutes ces compétences, mais aussi à les faire progresser et à repousser leurs limites, en association étroite avec les artisans.
 
Pour illustrer toute la beauté des techniques de haut artisanat et faire mieux connaître cette facette essentielle du patrimoine horloger, PP présente chaque année une collection de pièces uniques et séries limitées – que le public peut découvrir au sein des Salons Patek Philippe de Genève.
 
Pour la toute première fois et près Genève il y a quelques semaines, la manufacture a choisi de présenter également cette collection à Paris, dans une galerie de la rue du Faubourg Saint-Honoré entièrement transformée pour l’occasion. A quelques encablures d’une autre belle maison, Cifonelli.
 
La collection « Haut artisanat 2022 » (59 pièces au total, soit 15 pendulettes Dôme, 9 mini pendulettes Dôme, 10 montres de poche et 25 montres-bracelets, auxquelles s’ajoutent les trois pièces exclusives créées pour l’événement parisien) a mobilisé, une fois de plus, une grande diversité de savoir-faire exigeant dextérité, longue expérience et dons artistiques.
 
La gravure main, plus ancienne forme d’art décoratif liée à l’embellissement des garde-temps, vient orner des fonds de boîtiers de montres de poche, des lunettes, des bélières et des aiguilles. De son côté, l’émail Grand Feu cloisonné, utilisé lui aussi de longue date en horlogerie, compose des décors aux couleurs éclatantes et inaltérables où l’artisan trace d’abord son motif à l’aide d’un fin fil d’or, avant de remplir les « cloisons » avec des émaux translucides, opaques, semi-opaques ou opalescents.
 
La peinture miniature sur émail, grande spécialité genevoise depuis le XVIIe siècle, est aussi très présente au sein de l’exposition, avec ses petits tableaux exécutés point par point, à l’aide d’un minuscule pinceau et de poudres d’émaux mélangées à de l’huile de lavande.
 
La technique également traditionnelle de l’émail paillonné permet d’intégrer sous l’émail translucide de petits motifs (paillons) découpés dans de la feuille d’or ou d’argent qui seront visibles par transparence.
 
Le guillochage main, consistant à creuser dans le support métallique de fins décors géométriques à l’aide de machines ancestrales pilotées manuellement, déploie ses jeux de relief et de lumière sous l’émail translucide dans la technique de l’émail flinqué.
 
La micromarqueterie de bois est une technique très sophistiquée que Patek Philippe a introduite il y a quelques années pour orner des cadrans de montres-bracelets ou des fonds de montres de poche. Elle donne naissance à de petits tableaux réunissant plusieurs centaines de minuscules pièces de bois aux essences, couleurs et veinures différentes.
 
Le sertissage de diamants vient illuminer les lunettes de montres-bracelets Calatrava. Les supports de montres de poche en or 18 ct, entièrement fabriqués à la main, sont eux aussi ornés d’une large variété de pierres aux couleurs subtilement choisies.
 
Patek Philippe démontre également toute sa créativité et sa maîtrise artisanale dans de nombreuses pièces dites de techniques mixtes mariant divers savoir-faire –comme l’émail Grand Feu cloisonné sur guillochage main ou l’émail Grand Feu cloisonné rehaussé par de la peinture miniature sur émail.
 
D’autre part, ouverte à toutes les traditions de bienfacture, la manufacture a aussi fait appel à deux techniques originales développées en France – l’émail grisaille au blanc de Limoges et les émaux sur faïence de Longwy, avec décors cernés de noir. Pour admirer toute la sophistication de ces métiers de haut artisanat, les visiteurs de l’exposition peuvent assister à des démonstrations de spécialistes au sommet de leur art.
 
À l’image des millésimes précédents, la collection « Haut artisanat 2022 » se présente aussi comme un véritable « feu d’artifice » de créativité, où les designers et artisans ont puisé à de multiples sources d’inspiration, en laissant libre cours à leur inventivité.
 
Les trois montres de poche avec fond gravé main créées exclusivement pour cet événement rendent hommage à des attractions majeures ayant marqué l’histoire des Expositions universelles de Paris : le ballon Giffard en 1878 (992/154G-001), la tête de la fameuse statue de la Liberté également en 1878 (992/156G-001) et la tour Eiffel en 1889 (992/155G-001).
 
Trois pièces uniques où l’artisan, s’inspirant d’illustrations d’époque, a exploité tous les raffinements de la gravure en modelé pour créer un effet tridimensionnel sur une très faible épaisseur.
 
Parmi les nombreux autres thèmes à découvrir cette année, une vitrine regroupe plusieurs pièces en lien avec Genève, berceau de Patek Philippe – dont la pendulette Dôme 20118M « Bol d’Or » en émail cloisonné et paillonné, un hommage aux sept victoires remportées par Philippe Stern, président d’honneur de la manufacture, lors de la fameuse régate lémanique.
 
Parfait exemple de technique mixte, la pendulette Dôme 20116M « Vue de Genève à la manière d’Ananbô » (une pièce unique) marie un décor de végétation exotique en émail cloisonné, ayant nécessité 41,2 m de fil d’or et 41 couleurs d’émaux essentiellement translucides, à un panorama de la ville, inspiré d’une image ancienne, en peinture miniature sur émail.
 
Une vitrine recrée les sortilèges de la jungle tropicale, avec notamment deux portraits de caméléons en émail cloisonné plus vrais que nature (Calatrava 5177G-026 et 5177G-027).

Sur la Calatrava 5089G-109, une série limitée à six exemplaires, la plaque de cadran en or est d’abord finement guillochée à la main avec différents motifs dessinant les nervures des feuilles, puis ornée d’émail cloisonné laissant voir ces reliefs par transparence – avec un petit gecko gravé main dont l’ombre se détache sur une feuille à contrejour.
 
La faune sauvage sous d’autres cieux occupe aussi une place importante dans la collection, avec des fonds de montres de poche en marqueterie de bois ou en émail cloisonné ainsi que des cadrans de montres-bracelets Calatrava et Ellipse d’Or en émail cloisonné représentant divers animaux de la savane (grand koudou, oryx, zèbres, lion, rhinocéros, buffles, éléphants blancs de Namibie et léopard).
 
Sur la montre de poche 995/128J-001 « Guépard » (une pièce unique), il a fallu à l’artisan la somme incroyable de 610 minuscules pièces et 50 incrustations de bois embrassant 16 essences différentes pour recréer le félin en pleine course.
 
Inspirées de planches naturalistes du début du XIXe siècle, quatre séries limitées d'Ellipse d’Or, éditées chacune à six exemplaires, mettent en scène sur leurs cadrans en émail cloisonné rehaussé de peinture miniature sur émail certains des singes les plus étonnants de la planète – telle l’Ellipse d’Or 5738/50G-019 et son malicieux callithrix d’Amérique.
 
D’autres merveilles de la nature, notamment le monde végétal, sont à la source de décors aux couleurs éblouissantes – comme sur la pendulette Dôme 20142M « Fleurs d’églantier » en émail cloisonné ou sur la pendulette Dôme 20104M « Volubilis » en émaux sur faïence de Longwy.
 
L’aventure humaine est illustrée par une pendulette Dôme et trois montres-bracelets Calatrava en émail cloisonné rendant hommage aux premières traversées aéronautiques de la Manche, de l’Atlantique et du Pacifique –dont la Calatrava 5089G-089, avec cadran en émail cloisonné rehaussé de peinture miniature sur émail où Louis Blériot, à bord de son monoplan Blériot XI, survole un paysage de bord de mer aux cabines de plage finement dessinées.
 
Les cultures du monde ont inspiré d’autres pièces très diverses comme la mini-pendulette Dôme 10003M-001 « Cerfs-volants » en émail cloisonné, avec ses dragons aériens hérités de la tradition  chinoise, ou la montre de poche 995/121J-001 « Azulejos » et son délicat trompe-l’œil en peinture miniature sur émail encadré de gravure main.
 
Un ensemble de pendulettes Dôme, montres de poche et montres-bracelets Calatrava en émail cloisonné met à l’honneur la magie de Cuba – telle la montre de poche 992/162G-001 en émail cloisonné sur guillochage main, avec pourtour du fond, lunette et bélière gravés main.
 
À cela s’ajoutent d’autres créations pleines de fantaisie comme la pendulette Dôme 20114M « Circus », en émail cloisonné rehaussé de feuille d’argent et de peinture miniature sur émail, avec dôme orné d’une pointe évoquant un chapiteau.
 
L’exposition « Haut artisanat 2022 » est ouverte au public du 14 au 22 mai 2022, tous les jours de 11h à 18h, au 85 de la rue du Faubourg Saint-Honoré. Les visiteurs sont priés de s’inscrire préalablement en ligne sur le site patek.com.
 
Cet événement constitue la dernière occasion d’admirer l’ensemble de ces pièces d’exception avant qu’elles ne rejoignent des collections privées à travers le monde…

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Mai 2022 | Lu 5818 fois