Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Patek Philippe : grande vente Christie’s le 9 novembre prochain pour les 175 de la marque


Afin de célébrer comme il se doit le 175ème anniversaire de Patek Philippe, la maison de vente aux enchères Christie’s vient d’annoncer la tenue d’une grande vente thématique « Patek Philippe » qui se tiendra le 9 novembre 2014 à Genève. En tout, une cent pièces, dont certaines totalement exceptionnelle.



Patek Philippe : grande vente Christie’s le 9 novembre prochain pour les 175 de la marque
Reflétant l’héritage de la dernière manufacture horlogère familiale de Genève, cette vente aux enchères proposera des pièces d’exception datées du début du 19ème jusqu’aux années 1980. Cette vente de cent lots, dont 58 montres encore inconnues du public, forme l’une des sélections de garde-temps Patek Philippe les plus complètes jamais mises aux enchères.
 
Comme le souligne Jean-Claude Biver, directeur de la branche horlogerie du groupe LVMH : « une montre mécanique dans une boîte, c’est l’éternité, et une Patek Philippe à votre poignet… ou à celui de vos héritiers, c’est aussi l’éternité. Voilà pourquoi j’aime l’art horloger et pourquoi je collectionne les montres. »
 
Parmi les pièces maîtresses figurent certains des modèles les plus exclusifs de chez « P.P. ». Propriété de l’acquéreur d’origine, la Patek Réf 130, « The Boeing », est une montre particulièrement rare et unique en or, dotée d’un chronographe mono-poussoir à rattrapante. Estimation de 330.000 à 660.000 euros. Cette pièce, créée en 1930, distribuée par Cartier et vendue à M. Boeing le 9 juin 1939, est l’un des joyaux de la vente.
 
Cette montre dotée d’un chronographe simple à rattrapante marque indiscutablement un jalon de l’histoire horlogère, tant pour les Américains que pour les Suisses. Elle représente le plus haut niveau de technologie de la fabrication horlogère du début du 20ème siècle. Cette pièce, distribuée par Cartier, est la seule référence 130 à rattrapante à chiffres Breguet et sans tachymètre connue sur le marché. Proposée à la vente pour la première fois et confiée à Christie’s par les héritiers directs de son premier propriétaire, cette montre présente sur le dos du boîtier une gravure « W.E. Boeing. Seattle, Wash. »
 
Le modèle Patek Réf 2523 en or, dotée d’une double couronne à fuseau horaire multiple et d’un cadran émaillé bleu (estimation entre 1,24 et plus de deux millions d’euros/en photo ci-dessus), sera proposée à la vente dans un état de conservation remarquable. Particulièrement évocatrice de l’ère de la « jet-set », cette montre permet en un clin d’oeil de lire le temps dans n’importe quelle partie du monde.
 
Comme le souligne John Reardon, Directeur international des Montres chez Christie’s : « cette année, Patek Philippe franchit avec brio une nouvelle étape de son histoire : son 175ème anniversaire. Les cent  pièces proposées à la vente témoignent de la façon dont l’entreprise a su rester fidèle à la vision de ses fondateurs en étant à la fois novatrice et leader sur son marché, et ce depuis ses débuts jusqu’à son passé le plus récent. Après un examen minutieux et une sélection rigoureuse, seules les montres les plus rares, les plus recherchées et celles qui illustraient le mieux la richesse de la production de la maison ont été retenues. Cette sélection offre aux collectionneurs et aux amateurs une occasion unique d’approcher, d’étudier et d’acquérir un garde-temps absolument exceptionnel. Chaque pièce est une véritable oeuvre d’art, qui sera à jamais évoquée comme une pièce maîtresse de cette vente aux enchères et un maillon de l’histoire incomparable de Patek Philippe. »
 
L’une des pièces les plus convoitées au monde, cette montre en or rose (réf 2499 First Series) a la particularité d’être le seul exemplaire en or rose portant des marques d’importation anglaises. Manufacturée vers 1951, cette montre en or rose à calendrier perpétuel est estimée entre 1, 3 et 2,1 millions d’euros. Sur les 349 Reference 2.499 manufacturées durant les trente-cinq années de sa production, quelques-unes seulement étaient en or rose et sur l’ensemble des modèles First Series  fabriqués dans les années 1950, seuls quatre exemplaires en or rose sont connus sur le marché.
 
La Réf 1563 (collection Jean-Claude Biver), manufacturée en 1940, est une montre en or à chronographe à rattrapante, à fond vissé et dotée d’un cadran à deux tons. Son estimation avant-vente oscille entre 662.000 et 1,3 million d’euros.  Il n’existe que trois exemplaires connus de cette référence charismatique. Le plus célèbre, propriété de Duke Ellington, figure dans l’exposition permanente du Musée Patek Philippe, le deuxième fait partie d’une collection privée et le troisième est celui proposé à la vente le 9 novembre. Cette montre comporte deux éléments hautement désirables qui en font l’originalité : la finition à deux tons de son cadran et l’extrême rareté de la fonction pulsomètre au lieu du tachymètre que l’on retrouve plus couramment.
 
Manufacturée en 1953, cette montre en or blanc, dotée d’un calendrier perpétuel et d’une phase de lune, est le troisième exemplaire connu du modèle Réf 2497 en or blanc. Estimation : entre 828.000 et 1,6 million d’euros). À ce jour, c’est le premier exemplaire de ce modèle en or blanc à être présenté au public. Conservée par la famille du propriétaire d’origine, cette montre est l’un des lots-phares de la vente.
 
L’un des trois exemplaires manufacturés, la Réf 3449, d’une manufacture originale en or à remontage manuel, dotée d’un calendrier perpétuel et d’une phase de lune, présente une caractéristique unique, une lunette triple pomme, d’où son surnom italien « Tre Scalini » (trois marches). Soigneusement entretenue, cette montre parvient à la vente dans un état remarquable. Manufacturée en 1961, elle avait été achetée à l’origine en 1965 aux joailliers Linz à Dallas, au Texas, pour un montant de 5.500 dollars. Ce garde-temps sera proposé à la vente à un prix oscillant entre 828.000 et 1,6 million d’euros.
 
La Patek Réf 1518, « The King Farouk », est une montre en or fin d’une extrême rareté, dotée d’un chronographe, d’un calendrier perpétuel et d’une phase de lune. Ce modèle, dont la fabrication remonte aux alentours de 1945, est estimé entre 250.000 et 415.000 euros. La Reference 1518 fut la première montre-bracelet à chronographe et calendrier perpétuel produite en série par une entreprise horlogère. Ajoutant à sa légende, cette montre a appartenu au roi Farouk d’Égypte (1920 – 1965).
 
Préalablement à la vente à Genève, Christie’s va organiser une tournée internationale de présentation d’une sélection de modèles. Parmi les villes visitées figurent Dubaï, Taipei, Hong Kong, Milan, New York, Seattle et San Francisco.
 
NB : Les estimations ne comprennent pas les frais acheteurs. Le montant total des ventes inclut la somme du prix marteau plus les frais acheteurs et n’inclut pas les frais généraux, les frais de financement ou les frais liés aux éventuelles demandes de crédits faites par les acheteurs ou les vendeurs.

Biographie de William E. Boeing (1881 – 1956)

Véritable entrepreneur et pionnier de l’aviation américaine, Boeing s’est lancé à la conquête des airs à l’heure où peu de gens osaient s’y aventurer. En 1917, il crée l’entreprise Boeing Airplane Company qui allait évoluer vers le poids lourd multinational que nous connaissons aujourd’hui sous le nom Boeing. Né à Detroit en 1881 de l’union de Wilhelm et Marie Boeing, William Boeing a sans aucun doute hérité de l’esprit aventureux de son père Wilhelm, qui avait émigré aux Etats-Unis lorsqu’il avait à peine 20 ans. Après un bref passage à l’école à Vevey, en Suisse, et à Yale, William décide de se lancer comme son père l’avait fait avant lui et s’établit à Grays Harbor, dans l’État de Washington, où il fait fortune dans l’industrie du bois de construction. Perfectionniste, il s’intéresse à l’aviation en 1914 et en trois ans, monte une société qui allait bientôt révolutionner le monde de l’aéronautique, tant commercial que militaire.

Montres-de-luxe.com | Publié le 24 Septembre 2014 | Lu 818 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos