Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Rolex Cosmograph Daytona : une version créée en l'honneur des cent ans des 24H du Mans


Voilà une nouveauté qui prend tout le monde de court. En effet, Rolex a dévoilé hier à l’occasion des cent ans des 24H du Mans, un nouveau modèle de Cosmograph Daytona en or gris doté d’une lunette en Cerachrome noire (avec chiffre 100 en rouge) et d’un fond ouvert qui rend hommage au centième anniversaire de l’une des courses automobiles les plus mythiques au monde.



Cela fait déjà quelques années que Rolex dévoile parfois en court d’année, des nouveautés qui viennent s’ajouter à celles présentées traditionnellement dans le salon horloger de Genève. En 2023, l’horloger genevois a surpris tout le monde en présentant un tout nouveau chronographe Daytona en or gris créé en hommage aux 24H du Mans.
 
Rappelons que le Daytona est la « montre officielle » de l’événement depuis 2001, plus de vingt ans... Dans cet esprit, Rolex a souhaité célébrer cet anniversaire symbolique –un centenaire- avec une version spéciale dont le design et le mouvement évoquent plus particulièrement cette course légendaire.
 
Réalisée dans un bloc massif d’or gris, cette nouvelle montre de 40 mm, étanche à 100 mètres, arbore (peu ou prou le même design que le modèle en acier à quelques détails près notamment ses compteurs inédits sur un modèle contemporain) une lunette Cerachrom en céramique noire bordée d’un fin liseré façonné lui aussi en or gris. Sur l’échelle tachymétrique, le chiffre « 100 », coloré grâce à de la céramique rouge, rappelle le centenaire de la course !

Les graduations, les chiffres et les inscriptions de l’échelle tachymétrique, moulés en creux, sont mis en couleur par dépôt de platine, selon une technique PVD (Physical Vapour Deposition, dépôt physique en phase vapeur) –hormis le chiffre « 100 » qui est rempli de céramique rouge.
 
Le cadran affiche quant à lui, des compteurs dont le graphisme est inspiré de celui d’un cadran Rolex historique (en l’occurrence le fameux « Paul Newman  »*). Quant au boîtier Oyster (nettement plus en angles depuis que sa nouvelle version a été présenté à Watches & Wonders 2023), il est doté d’un fond transparent (tout comme le nouveau modèle en platine) et muni d’un bracelet Oyster.
 
Cette montre inédite est équipée du calibre 4132. Cette adaptation du calibre 4131 permet le décompte des heures de la fonction chronographe sur vingt-quatre heures (24H du Mans oblige et fonction inédite) au lieu de douze comme habituellement sur le modèle.

Comme indiqué précédemment, le décompte des heures de la fonction chronographe se fait sur vingt-quatre heures –au lieu de douze comme habituellement sur le modèle ! Comment ? Au moyen d’un mécanisme additionnel et breveté, comptant sept composants et comparable à un différentiel revisité par Rolex.
 
Ce système de démultiplication, qui, en termes techniques, est nommé un réducteur picycloïdal, permet en effet de diviser par deux la vitesse de rotation du train de rouage entraînant l’aiguille vingt-quatre heures.
 
Excellente illustration du savoir-faire des ingénieurs de Rolex, le dispositif a pu, grâce à sa morphologie, être intégré dans le mouvement sans la moindre modification de l’architecture de ce dernier. Il remplace en effet simplement une roue de transmission, et son fonctionnement n’a de plus aucun impact sur les performances du calibre 4132.

La fonction chronographe repose sur un nombre réduit de composants, ce qui améliore d’autant la fiabilité du mouvement. Elle est enclenchée par un robuste mécanisme à roue à colonnes et à embrayage vertical, qui permet un démarrage instantané et extrêmement précis.
 
Ce mouvement amagnétique est visible à travers le fond saphir ; il intègre l’échappement Chronergy et les amortisseurs de chocs Paraflex. Il arbore également des finitions ou décorations inédites, dont des ponts décorés Côtes de Genève Rolex –réinterprétation d’une fameuse décoration horlogère.
 
En or jaune 18 ct, la masse oscillante est ajourée et munie d’un roulement à billes optimisé. La réserve de marche de ce « moteur » est d’environ 72h.

Le fond de boitier est bordé de fines cannelures, il est hermétiquement vissé à l’aide d’un outil spécial ; seuls les horlogers habilités par Rolex peuvent ainsi accéder au mouvement. La couronne de remontoir Triplock, munie d’un système de triple étanchéité et protégée par un épaulement taillé dans la carrure, se visse solidement sur le boîtier, de même que les poussoirs de chronographe.
 
Comme toutes les montres Rolex, cette version spéciale de l’Oyster Perpetual Cosmograph Daytona bénéficie de la certification Chronomètre Superlatif, qui garantit ses excellentes performances au poignet. Son écart de marche est de –2/+2 secondes par jour (plus précis que le COSC).
 
Par son nom et ses fonctionnalités, le Cosmograph Daytona est lié à jamais au monde des sports automobiles et, soixante ans après son lancement en 1963, il conserve son statut à nul autre pareil parmi les chronographes de sport. Un chrono qui devrait déchainer les passions. Et les listes d’attente !

Reste à savoir quel sera son surnom ? Les amateurs de Rolex ayant l'habitude de donner des "petits noms" à leurs modèles préférés... Le Daytona Le Mans ?  

Dernière minute ! Et hasard de la vie… On note une enchère record pour une Rolex Daytona réf 16520 en acier avec mouvement Zenith El Primero datant de 1995 ayant appartenu à Paul Newman, qui s’est vendue ce week-end chez Sotheby’s New York pour un peu plus d'1 million d'euros. 

*Pour information, les Daytona « Paul Newman » sont les références suivantes : la 6239 (celle de l’acteur qu’il portait souvent sur une « plaque américaine »), mais aussi les 6241, les 6262, les 6263, les 6264 et les 6265.
 
Le cadran doit être de type « panda » : fond noir avec compteurs blancs ; fond blanc avec compteurs noirs ; fond crème avec compteurs noirs ou enfin, fond anthracite avec compteurs blancs. Les compteurs se différencient par des marqueurs carrés sur leurs divisions pour faciliter la lecture.
 
Enfin, le chemin de fer doit être de couleur rouge imprimé sur une bande de la même couleur que les trois compteurs.

Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Juin 2023 | Lu 6124 fois







Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail