Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Rolex Oyster Perpetual Celebration : la plus "kawaii" de toutes les Rolex


A l’occasion de Watches & Wonders 2023, Rolex vient de dévoiler parmi ses nombreuses nouveautés, son Oyster Perpetual Celebration, une montre en acier disponible en trois tailles (41, 36 et 31 mm) qui présente un étonnant cadran laqué composé de bulles de couleurs qui reprennent celles des différents modèles présentés à l’origine en 2020. Entre Murakami et Kusama. Résolument Kawaii.



Voici assurément une Rolex qui va faire couler beaucoup d’encre. Tout simplement du jamais vu chez la marque à la couronne. Dans les couloirs du salon, on aime ou on déteste, mais ce qui est certain, c’est que cette montre ne laisse personne indifférent !
 
Déjà en 2020, Rolex prenait tout le monde de court en présentant une collection Oyster Perpetual avec des cadrans de couleurs vives (turquoise, jaune, corail, rose ou vert). Enorme succès alors que certains professionnels se gaussaient secrètement de « l’incongruité », selon eux, de cette collection. Erreur. Carton commercial.
 
Le succès fut tel que d’une part Rolex arrêta la plupart de ces références (allez comprendre) et que d’autre part, toutes les grandes marques de luxe du secteur horloger allaient faire pareil, proposant au sein de leurs catalogues respectifs des garde-temps aux cadrans colorés (notamment le turquoise ou bleu clair que l’on  a vu fleurir un peu partout ! ).

Cette année donc, Rolex présente cette Oyster Perpetual baptisée Celebration. Une montre en acier présentée dans les trois tailles de cette collection : 41, 36 et 31 mm. Mais le plus étonnant est incontestablement ce cadran laqué à la base bleu turquoise composé de bulles cerclées de noir de différentes tailles reprenant les couleurs lumineuses des cadrans laqués présentés en 2020 : rose, bleu turquoise, jaune, rouge corail et vert.
 
Des cadrans qui ne sont pas sans évoquer les univers respectifs des Japonais Takashi Murakami ou de Kusama (dont la collaboration récente constituée de ronds colorés avec Louis Vuitton est un énorme succès). Une montre très kawaii (mignon en japonais) donc, qui vient célébrer le succès des précédentes Oyster avec cadrans colorés.
 
Dès son lancement, on peut d’ailleurs s’interroger sur l’avenir de ce modèle : vient-il mettre fin à cette collection avec ce cadran en sorte d’apothéose ? Ou va-t-il s’inscrire durablement dans le catalogue. Bien évidemment, Rolex ne communique rien. Mais on peut imaginer que cette montre Celebration n’est pas là pour durer dans le temps… L’avenir nous le dira.

Pour le reste on retrouve les caractéristiques propres à cette Oyster Perpetual. Etanchéité à 100 mètres, boitiers monobloc en Oystersteel, calibres trois aiguilles (HMS) certifiés COSC, couronne de remontoir Twinlock, un bracelet Oyster, etc.
 
L’Oyster Perpetual 31 est équipée du calibre 2232 et l’Oyster Perpetual 36 ainsi que l’Oyster Perpetual 41 sont dotées du calibre 3230, des mouvements entièrement développés et manufacturés par Rolex, tous deux dévoilés en 2020 et introduits sur ces modèles la même année.
 
Le calibre 2232 est doté du spiral Syloxi, produit par la marque et breveté. La géométrie de ce spiral en silicium, brevetée elle aussi, garantit la régularité de la marche dans toutes les positions. Le mouvement dispose également d’une roue d’échappement paramagnétique en nickel-phosphore.

Pour sa part, le calibre 3230 intègre l’échappement Chronergy, breveté, qui combine un haut rendement énergétique avec une grande sécurité de fonctionnement.

Réalisé en nickel-phosphore, cet échappement résiste aux champs magnétiques élevés. Le mouvement comprend aussi le spiral Parachrom bleu, produit par la marque dans un alliage paramagnétique. Ce spiral présente également une grande stabilité face aux variations de température ainsi qu’une haute résistance aux chocs.
 
Il est en outre muni d’une courbe terminale Rolex, qui assure la régularité de la marche dans toutes les positions. Quant à la masse oscillante, elle est dès à présent dotée d’un roulement à billes optimisé. L’oscillateur de ces deux calibres est monté sur des amortisseurs de chocs haute performance Paraflex, développés par Rolex et brevetés, qui confèrent à ces mouvements une résistance aux chocs accrue.
 
Le calibre 2232 et le calibre 3230 sont animés par un système de remontage automatique par rotor Perpetual. Le premier garantit une réserve de marche d’environ 55 heures. Le second bénéficie pour sa part d’une réserve de marche d’environ 70 heures grâce à l’architecture de son barillet et au rendement supérieur de son échappement.
 
Comme toutes les montres Rolex, l’Oyster Perpetual 31,l’Oyster Perpetual 36 et l’Oyster Perpetual 41 bénéficient de la certification Chronomètre Superlatif, redéfinie par Rolex en 2015.

Ce titre atteste que chaque montre qui sort des ateliers de la marque a subi avec succès une série de tests menés par Rolex dans ses propres laboratoires et selon ses propres critères, à la suite de la certification officielle de son mouvement par le Contrôle officiel suisse des chronomètres (COSC).
 
Les tests de certification internes portent sur la montre dans son ensemble, une fois le mouvement emboîté, afin que ses performances superlatives au poignet en matière de précision, d’étanchéité, de remontage automatique et d’autonomie soient garanties.
 
La précision d’un Chronomètre Superlatif Rolex est ainsi de l’ordre de –2/+2 secondes par jour – l’écart de marche toléré par la marque pour une montre terminée est beaucoup plus faible que celui admis par le COSC pour la certification officielle du seul mouvement. Le statut de Chronomètre Superlatif est symbolisé par le sceau vert dont est assortie chaque montre Rolex et s’accompagne d’une garantie internationale de cinq ans.

Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Mars 2023 | Lu 14819 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail