Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Semper & Adhuc : du neuf avec du vieux


De nos jours, il se lance une nouvelle marque horlogère pratiquement chaque semaine. La plupart… sans grand intérêt d’ailleurs ! Semper & Adhuc s’avère nettement plus intéressante et sort clairement du lot. En effet, derrière ce nom latin, des montres à la simplicité revendiquée et d’anciens calibres réutilisés. Prix de lancement : 1.500 euros.



On vous épargnera le couplet sur le lancement Kickstarter. C’est le lot de toutes les marques de nos jours… Dans cet esprit, Semper & Adhuc (toujours & jusqu’à maintenant) n’a rien d’original. En revanche, son positionnement et son concept, si. Et le nom est bien trouvé.  
 
Cette jeune marque, qui sera lancée officiellement à la rentrée prochaine, est le fruit de la passion et des réflexions de Colin de Tonnac, un horloger de trente ans diplômé des Métiers d’Art au lycée Edgar Faure de Morteau et qui a fait ses armes, excusez du peu, chez Patek !
 
Son idée est intéressante et s’inscrit pleinement dans l’air du temps avec des montres « simples » au design minimaliste qui respectent l’environnement (la majorité des pièces sont made in France) et qui font appel à la récup’ avec l’utilisation de calibres mécaniques anciens restaurés. Des montres écolos, d’une certaine manière…

« Ainsi, porter une montre Semper & Adhuc, c’est quitter la course effrénée du monde pour s’en remettre à son poignet, à l’histoire qu’il arbore, et que nous vous proposons de continuer d’écrire, dans une dynamique personnelle et affirmée, jour après jour » affirme Colin de Tonnac qui vise une production de 150 montres par an.
 
Le fait est que l’histoire de l’horlogerie a laissé derrière elle une multitude de mécanismes orphelins, sans boitier, sans bracelet, parfaitement fonctionnels, mais oubliés. Un patrimoine que l’atelier  de Colin de Tonnac situé à Bordeaux s’est donné pour mission de retrouver et de revaloriser en lui offrant de nouveaux habillages.
 
Les mouvements de ces montres ont été manufacturés entre les années 1930 et 1960. « En les choisissant comme base de nos créations, nous contribuons à une consommation responsable et durable, qui fait la part belle à la beauté et l’originalité du produit, en-dehors des standards du marché » ajoute Colin de Tonnac.

Une fois restaurés, la marque les dote d’un nouveau boitier en acier de 37 mm disponible en trois formes : rond, coussin ou ovale. Chaque client pourra aussi choisir d’orienter la couronne à gauche ou à droite. A noter que S&A propose aussi une personnalisation plus poussée de votre garde-temps si vous souhaitez quelque chose de plus unique : choix du marquage du cadran, couleur des aiguilles, gravure personnalisée, choix du bracelet, etc.
 
A noter que les trois visages entrelacés du logo sont ceux des Trois Parques de la mythologie gréco-romaine. Ces soeurs, déesses de la destinée humaine, tenaient un fil mystérieux, symbole du cours de la vie. La première le tissait, la seconde le déroulait, et la troisième le coupait. Elles mesuraient ainsi le temps de la vie des hommes, de leur naissance à leur mort, jouant, en quelques sorte, le rôle de premières horlogères.

Montres-de-luxe.com | Publié le 3 Août 2018 | Lu 6534 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos