Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

SevenFriday Kuka III : orange mécanique


Depuis le mois d’octobre dernier, SevenFriday a présenté la troisième version de son modèle P3/07 Kuka. À ce jour, environ 3.600 exemplaires de Kuka I et Kuka II sont portés dans le monde entier. Cette nouvelle édition limitée ne sera produite qu’à 750 pièces et arrive en ce moment même chez les détaillants. Dommage, elle est un chouia chère à 1.388 euros.



Lancées sur le marché pour la première fois en 2013, les SevenFriday de couleur orange inspirées des robots KUKA ont rencontré un bon succès commercial à travers le monde. De fait, chacune des précédentes éditions s’est vendue en très peu de temps…
 
Fort de cet engouement, SevenFriday introduit donc la troisième série limitée de ce modèle. En tout, 750 exemplaires qui arrivent actuellement en boutique. On retrouve globalement toutes les caractéristiques des montres de la marque zurichoise.
 
Le mouvement automatique (un Miyota japonais) entraine 4 disques qui affichent les heures, les minutes, les secondes et une indication jour-nuit. L’aiguille des heures ainsi que celle des minutes sont remplies de Superluminova. Le disque des minutes est de couleur orange. Les secondes sont affichées sur un disque noir avec des chiffres orange toutes les 10 secondes de 05 à 55.

Le quatrième disque AM/PM représente le cycle de 24 heures, matérialisé par du gris métallisé pour les heures du jour et de l’orange pour les heures de nuit. L’anneau d’animation en silicone noir –l’une des particularités des SF- est rainuré telles les pinces d’un robot. L’interface ouverte au niveau des 7H de cette bête industrielle dévoile le cœur du mécanisme de cette nouvelle édition Kuka.
 
Le bracelet est en silicone orange avec des coutures noires et un logo SF à l’intérieur. La Kuka III est disponible en quantité limitée dans le monde entier depuis le 31 octobre 2017. SevenFriday est commercialisé, entre autres chez Forges à Paris.  Prix de vente public conseillé : 1.388 euros.


Montres-de-luxe.com | Publié le 13 Décembre 2017 | Lu 1272 fois


Alpina | Anonimo | Armin Strom | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Chronoswiss | Citizen | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Junghans | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Mido | Montblanc | Movado | Moser | Nomos | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tiffany | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques