Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Slim d'Hermès La Source de Pégase : métiers d'art à l'honneur


La Montre Hermès vient de dévoiler sa dernière création : une Slim La Source de Pégase (39,5 mm, calibre in house automatique) qui, grâce à l’alliance de plusieurs techniques et savoir-faire miniatures, dévoile un cheval ailé aux couleurs éclatantes, né du geste virtuose des artisans émailleur et graveur. Détails.



Créée en 2015, la montre Slim d’Hermès a connu un beau succès auprès des amateurs d’horlogerie et a d’ores et déjà été déclinée en de nombreuses versions.
 
Cette année, sont boitier rond de taille contemporaine et mixte (39,5 mm) s’ouvre sur un cadran transfiguré duquel jaillit un Pégase aux ailes rayonnantes, mis en lumière par les arts de la peinture miniature, de la marqueterie de paille et de la gravure.
 
Ce symbole d’inspiration mythologique est issu du carré La Source de Pégase imaginé par l’artiste français Pierre Marie (souvent, les cadrans métiers d’art d’Hermès s’inspire du motif d’un foulard, rappelons-le).
 
Le dessinateur a représenté le cheval ailé lorsqu’il fit jaillir d’un coup de sabot la source Hippocrène sur le mont Hélicon. Son style narratif et décoratif compose un Pégase radieux dans un univers joyeux et fantastique.
 
Réalisée en jaune lumineux, une première interprétation, auréolée de 52 diamants baguette, associe l’émail Grand Feu à la marqueterie de paille. Le fond du cadran en émail champlevé est sillonné d’alvéoles remplis de poudres de verre coloré mélangées à des huiles naturelles, puis cuites au four à plus de 800 degrés afin d’en figer les couleurs.
 
Le Pégase en relief se compose d’une multitude de couches d’émail, successivement séchées et cuites, avant d’être gravées à la main. Ses ailes en éventail se déploient sous l’œuvre de la marqueterie de paille : l’artisan découpe une à une des sections de seigle lisse, préalablement sélectionnées, teintées puis séchées, et forme le motif en assemblant chaque brin sur une plaque en or, qu’il dépose ensuite sur l’émail.
 
Aussi rayonnant, le second modèle aux tonalités d’azur met en scène un Pégase gravé, aux ailes tissées d’or, se détachant d’un décor en nacre peinte. Les différentes couleurs de peinture sont appliquées délicatement au pinceau sur le cadran. Elles sont séchées au four avant d’accueillir le profil du cheval en or façonné en reliefs par les burins et ciselets du graveur. Il est ensuite peint à la main.
 
Enfin, les plumes de ses ailes sont formées de fils précieux découpés dans des feuilles d’or, assemblés en plusieurs épaisseurs et peints de couleurs vives.
 
Ces deux cadrans d’exception viennent se loger dans un boîtier rond en or blanc de 39.5 mm (étanche à 30 mètres) abritant le mouvement « deux aiguilles » extra-plat de manufacture Hermès H1950 à remontage automatique (3Hz), orné du semis de H. Sa réserve de marche s’élève à 42h. Le calibre est visible à travers un fond saphir.
 
Réalisé au sein des ateliers Hermès Horloger, un bracelet en alligator Chantilly ou bleu Mykonos s’accorde aux nuances de chaque montre, respectivement limitée à 12 exemplaires.




Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances