Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Slim d'Hermès Titane : la plus "lifestyle"


Lancée au printemps 2015, la Slim d’Hermès s’est imposée comme l’un des nouveaux classiques masculins. Elle a depuis été déclinée en différentes variantes. Cette année, elle arrive dans sa version la plus « lifestyle » grâce à son boitier en titane associé à quelques touches d’orange sur le cadran. On aime cette montre si Hermès.



Peu de marques peuvent se targuer d’équiper leur garde-temps de calibres dotés de micro-rotors… Patek Philippe bien sûr, mais également, Piaget, Chopard, Roger Dubuis, Parmigiani Fleurier, Richard Mille ou encore Panerai (l’un des meilleurs rapports qualité/prix sur le marché). Bref, que des grands noms auxquels il faut aussi ajouter celui d’Hermès.
 
En effet, à l’occasion de la Foire de Bâle 2015, la branche horlogère du plus prestigieux des selliers a avait dévoilé une nouvelle collection rendant hommage à l’extra-plat : la Slim. Depuis, ce garde-temps a d’ores et déjà été décliné en de nombreuses versions (GMT, QP, etc.).

Elle arrive cette année dotée d’un boitier en titane ultraléger microbillé (étanche 30 mètres) associé à un cadran anthracite enrichi de quelques touches d’orange (12, « 6 » et petite seconde) : ce qui en fait le modèle le plus « lifestyle » de cette collection.
 
Le « orange » étant, rappelons-le, l’une des couleurs fondatrices de la marque, que l’on retrouve notamment dans leurs fameuses boites ! A noter que le boitier est surmonté d’une lunette satinée circulaire, en titane également.
 
On retrouve bien évidemment la typographie originale des chiffres signée Philippe Apeloig. Largement ouvert et parfaitement lisible, il s’articule en trois parties : un tour d’heures aux chiffres arabes ajourés (de type sandwich), un centre azuré survolé de fines aiguilles bâton et un compteur de petite seconde en cristal sablé. Le tout est protégé par un verre saphir.

La montre, d’un diamètre de 39,5 mm (taille idéale, pas trop grande pour une montre fine) bat au rythme du mouvement extra-plat de manufacture Hermès H1950 (Vaucher) décoré du semis de H.
 
Naturellement, l'intégration d'un micro-rotor permet d'affiner ce calibre automatique qui ne mesure que 2.6 mm d'épaisseur. Ce dernier, d’une réserve de marche de 42h, est visible à travers le fond saphir de la boite.
 
L’ensemble se porte sur un bracelet en alligator mat graphite avec boucle ardillon en titane et astiquage orange (tranche du strap teinte en orange) qui rappelle les chiffres du cadran.

Montres-de-luxe.com | Publié le 13 Mars 2019 | Lu 2187 fois


Alpina | Anonimo | Armin Strom | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Chronoswiss | Citizen | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Junghans | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Mido | Montblanc | Movado | Moser | Nomos | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tiffany | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques