Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Tourbillon Automatique Râ : la première montre-bracelet automatique tourbillon au monde sera signée AP


En 1986, Audemars Piguet introduit la première montre-bracelet automatique à tourbillon au monde. Imaginé par Jacqueline Dimier, le dessin place alors pour la toute première fois, l’échappement du tourbillon côté cadran. Le Calibre 2870 était à l’époque abrité par une boîte extra-plate mesurant à peine 5,3 mm d’épaisseur.


Sa cage de tourbillon en titane demeure à ce jour l’une des plus petites au monde avec un diamètre de 7,2 mm, ainsi que l’une des plus légères avec un poids de seulement 0,123 grammes.
 
Ce modèle est connu des amateurs de garde-temps sous le nom de Tourbillon Automatique Râ, car le design de Jacqueline Dimier offrait au minuscule régulateur (l’un des plus petits jamais produits) l’apparence du soleil dont les rayons se déployaient sur le cadran.
 
Cette montre-bracelet compliquée sera produite pendant quelques années à 401 exemplaires jusqu’en 1992. Elle a ouvert une nouvelle voie à la Haute Horlogerie qui renoue alors avec les mécanismes prestigieux, dont ceux des montres à tourbillon.
 
Trente ans après le modèle de Jacqueline Dimier, la manufacture AP, connue pour sa capacité à innover, lance une série de modèles Recherche et Développement. En 2015, Audemars Piguet révèle ainsi son premier prototype RD#1 Royal Oak Concept Répétition Minutes Supersonnerie.
 
Fruit de huit ans de recherche en partenariat avec l’EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne) et avec un panel d’experts composé d’horlogers, d’ingénieurs, de musiciens et de spécialistes du son, cette montre intègre la technologie Supersonnerie.
 
Faisant l’objet de trois brevets, ce système qui combine un mécanisme de sonnerie et une architecture de boîte innovante marque une progression significative en termes de performance acoustique, de volume de diffusion et de beauté sonore.
 
Présentée au SIHH de cette même année, la RD#1 permettra à la manufacture de lancer un an plus tard la version commercialisable de Royal Oak Concept Répétition Minutes Supersonnerie, lauréate du Grand Prix d’Horlogerie de Genève en 2016 dans la catégorie « Exception mécanique ».
 
En 2019, AP lance la Royal Oak Quantième Perpétuel Ultra-Plat Automatique 41 mm, dont le prototype innovant a été présenté un an plus tôt au SIHH sous le nom RD#2.
 
Cette montre calendaire dont la boîte atteint 6,3 mm d’épaisseur abrite un mouvement de seulement 2,89 mm d’épaisseur, ce qui en fait à ce moment-là la montre-bracelet automatique à calendrier la plus fine au monde.
 
Pour réussir cette prouesse, les fonctions du calendrier généralement montées sur trois niveaux ont été rassemblées sur un même plan. Les experts de la manufacture ont également développé deux innovations brevetées portant sur l’intégration de la came de fin de mois à la roue de date et sur l’association de la came des mois à la roue des mois.
 
Marquant un tournant dans l’histoire des montres à complication, la Royal Oak Quantième Perpétuel Ultra-Plat Automatique vaudra à Audemars Piguet le Grand Prix de l’Aiguille d’Or du Grand Prix d’Horlogerie de Genève en novembre 2019. 
 
Cette année, la manufacture du Brassus révèle sa nouvelle avancée technique avec la Royal Oak Tourbillon Volant Extra-Plat Automatique.

Montres-de-luxe.com | Publié le 6 Avril 2022 | Lu 13302 fois