Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Transforma Rivages : Parmigiani devient partenaire du skipper suisse Bernard Stamm


Alors que le monocoque Rivages, réalisé en carbone, véritable concentré de technologie en ingénierie navale, prendra bientôt le large, la manufacture Parmigiani a mis au point un concept de montre capable d’accompagner le skipper Bernard Stamm sur chaque défi de l’extrême !



Bernard Stamm
Dirigé par le Suisse Bernard Stamm, mis en œuvre par le chantier naval suisse Décision SA et soutenu par la Fondation de Famille Sandoz, le projet Rivages est né pour vaincre les défis techniques, scientifiques, sportifs et humains que l’aventure autour du globe impose.

Et certains sont de taille ! En effet, l’Europa Race et la Transat Jacques Vabres en 2011, puis le Vendée Globe dès novembre 2012, surnommé l’Everest des mers, l’attendent.

Affronter la haute mer, combattre les éléments, courir le globe, Bernard Stamm est depuis toujours taillé pour l’aventure au large.

La manufacture horlogère suisse Parmigiani -qui suit ses épopées depuis longtemps- se devait de façonner un garde-temps susceptible de lui correspondre et de l’accompagner en mer.

De fait, la montre Transforma Rivages chronographe automatique version sportive de la Transforma, instrument-caméléon, se transforme au gré des situations, des heures et des envies.

D’abord montre-bracelet, la Transforma Rivages se mue en montre gousset ou en instrument de bord parfaitement intégré dans le cockpit du monocoque Rivages.

L’esthétique du cadran chronographe s’inspire du voilier Rivages : les compteurs sont en carbone et leurs aiguilles ou le dessin de la mappemonde stylisée sur le cadran noir sont du même « bleu Rivages » que le logo du monocoque.

Transforma Rivages : Parmigiani devient partenaire du skipper suisse Bernard Stamm
Au poignet, la Transforma Rivages exige légèreté et confort pour ne pas entraver l’effort. Les matériaux -titane et carbone- se sont rapidement imposés lors de l’étude. Comme une mâchoire venant saisir et enserrer le corps principal de la montre, le « capot » en titane se soulève par simple pression des deux poussoirs latéraux positionnés sur les deux anses inférieures.

Le boitier de 43 mm en fibres de carbone –directement usiné dans le même matériau que le monocoque Rivages- se désolidarise et vient ensuite se clipper naturellement dans le support de la montre gousset en acier.

Asymétrique, sa forme permet d’accéder aux poussoirs chronographe ainsi qu’à la couronne, même lors du rabat de la lunette. Prolongée d’une chaîne en acier, la Transforma Rivages se transforme en un grand classique horloger.

A l’intérieur du monocoque, tout est calibré dans les moindres détails. Rien ne doit entraver la navigation. En collaboration avec le chantier Décision SA, le boîtier-réceptacle de la Transforma Rivages a été soigneusement intégré au cockpit. Inamovible, il accueille le corps principal en carbone par déverrouillage de sa lunette. Dès la mise en place effectuée, le système de remontage de la Transforma Rivages se mettra alors automatiquement en marche.

Entièrement manufacturée dans les ateliers de la manufacture de Parmigiani, la Transforma Rivages est habillée d’un bracelet en cuir travaillé façon carbone. Une série grand public de 100 pièces sera commercialisée au prix de 29.500 euros.

Montres-de-luxe.com | Publié le 24 Mai 2011 | Lu 2090 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos