Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Tudor Black Bay Fifty-Eight 925 : à l'heure de l'argent


Alors que le modèle Fifty-Eight de Tudor rencontre un franc succès, l’horloger suisse vient de dévoiler une très belle édition dotée d’un boitier de 39 mm réalisé en argent 925 avec cadran et lunette de couleur taupe et un fond transparent qui laisse apparaitre le calibre « maison ».



De nos jours, très peu de marques proposent des montres en argent. Et c’est bien dommage d’ailleurs… On se souvient des versions argentium de Bell & Ross en 2011 et de la Cape Cod d’Hermès en 2014 ou encore, de la Zenith Pilot Type 20 en 2019  !
 
Alors que l’on retrouve le bronze dans la plupart des catalogues des grandes marques horlogères, l’argent reste relativement rare. Cette année, c’est donc Tudor qui propose un boitier dans ce métal précieux qui offre une couleur bien particulière.  
 
Il s’agit du modèle Black Bay Fifty-Eight 925 ainsi nommé en référence au titre du métal de son boîtier bien sûr. Ce modèle propose un boîtier de 39 mm avec couronne vissée, étanche à 200 mètres. Idéal pour les poignets fins, les inconditionnels du vintage et les amateurs d’objets singuliers : une montre non-genrée puisque c’est la grande tendance de nos jours.

L’utilisation de l’argent 925 est une première pour une Tudor. La composition de l’alliage choisi est gardée secrète par la marque… Mais comme le précise l’horloger, « les propriétés de ce dernier sont telles que le boitier de la Black Bay Fifty-Eight 925 ne change pas d’aspect à l’usage » (l’un des écueils de l’argent qui noircit). Entièrement satiné pour un effet mat, il possède un éclat inattendu, lumineux.
 
Ce boitier en argent est associé à un cadran bombé de couleur taupe (sans date et c’est très bien ainsi) et un disque de lunette coordonné. Une couleur inhabituelle, qui permet à la montre de se faire discrète au poignet. À l’instar de l'ensemble de la ligne Black Bay, le modèle Fifty-Eight 925 emprunte les aiguilles à la forme angulaire caractéristique, surnommées « Snowflake » et apparues au catalogue de la marque dès 1969. L’ensemble est protégé par un verre saphir bombé.
 
Le boitier, pour la première fois chez Tudor, est transparent. Il permet de découvrir l’efficace mais austère calibre Manufacture MT5400 (27 rubis). Son rotor en tungstène monobloc est ajouré et satiné avec des détails sablés alors que ses ponts et sa platine exposent une alternance de surfaces sablées, polies et de décorations faites au laser.

Sa construction est pensée pour la robustesse, la longévité, la fiabilité et la précision, à l’image de son balancier à inertie variable maintenu par un solide pont traversant à double point d'ancrage.

Couplé à un spiral amagnétique en silicium, il permet d’être certifié chronomètre par le COSC avec des performances allant au-delà des standards de cette institution indépendante.
 
En effet, là où le COSC tolère une variation moyenne de marche journalière de -4 à +6 secondes par rapport au temps absolu sur un mouvement seul, Tudor s’impose -2 à +4 secondes de variation sur la marche de la montre entièrement assemblée.

A noter une belle réserve de marche de 70h environ que la marque qualifie de « weekend-proof » et qui permet au porteur de poser sa montre le vendredi soir et de la reprendre le lundi matin sans devoir la remonter.
 
La couleur taupe se retrouve sur le bracelet en tissu proposé avec ce modèle. Si vous préférez, vous pouvez opter plutôt pour un bracelet en cuir de veau. Avec dans les deux cas, une boucle ardillon en argent.  

Cette montre est garantie cinq ans. Cette garantie ne nécessite pas d’enregistrement de la montre ni de contrôles intermédiaires et est transférable (ce qui permet la revente d’occasion). La marque recommande de faire entretenir une montre tous les 10 ans environ en fonction du modèle et de l’utilisation faite au quotidien.

Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Avril 2021 | Lu 12026 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances