Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Ulysse Nardin : des montres "coquines" en collaboration avec Manara


A l’occasion du SIHH 2019, Ulysse Nardin a dévoilé une belle collection de dix montres « coquines » réalisées en collaboration avec le célèbre auteur italien de BD érotiques Milo Manara. Dix garde-temps en acier ou or rose qui dévoilent l’histoire d’une jeune femme qui découvre les plaisirs saphiques et subaquatiques avec une sirène.



On ne présente plus Milo Manara. En tout cas en Europe. L’homme a fait rêver les générations pré-Millenials avec ses BD érotiques qui ont enflammé l’imaginaire libidineux de millions d’adolescents qui ont fantasmé sur les brunes, les rousses et les blondes superbement dessinées par l’artiste italien.  
 
Cette année, Ulysse Nardin revient donc avec une série spéciale de montres érotiques imaginées en collaboration avec Manara. Cette spécialité des régions calvinistes existe depuis le 17ème.

Mais ce marché de niche a été véritablement relancé par Jean-Claude Biver dans les années 90, lorsqu’il était patron de Blancpain avec la création, à l’époque, d’un automate érotique sur une montre-bracelet (des pièces encore produites de manière confidentielle par l’horloger du Brassus)

Aujourd’hui, quelques marques (dont Ulysse Nardin) proposent encore ce type de… complications et ces cadrans coquins. Des séries limitées ou des pièces uniques réalisées sur-mesure pour le plus grand plaisir de leurs clients. Espérons que le « politiquement correct » qui règne en maitre dans l’industrie du luxe ne viendra pas perturber la commercialisation de ce type de montres !
 
A l’occasion de cette belle collab’ avec Manara, Ulysse Nardin utilise la peinture miniature qui lui permet de transposer l’histoire du dessinateur italien sur les cadrans de dix montres Classico.

Évoquant des requins (figure symbolique de l’homme ?) et des sirènes qui se prélassent dans les eaux claires d’un monde sur lequel le temps n'a pas d'emprise (paradoxal pour des montres), le récit mis en scène sur chacun de ces dix cadrans est un régal pour les yeux. Gageons que le modèle "cuni subaquatique" sera certainement le best-seller de cette collection ! 

Ces dix montres forment un palindrome : le fait est que l’histoire se lit indifféremment en commençant par le début ou par la fin, permettant ainsi à chaque illustration d’exister indépendamment les unes des autres. Important dans une série limitée où chaque montre est vendue séparément.
 
« L’horlogerie se prête particulièrement bien à ce thème car l’érotisme est éternel » indique Milo Manara. Et d’ajouter : « j’ai dû réfléchir à un thème qui réunit ces dix images mais préserve leur indépendance afin qu’elles se suffisent à elles-mêmes », explique le dessinateur dans son studio de Valpolicella, en Italie. « Cette histoire n’est pas linéaire mais possède un fil conducteur autour de deux personnages : une femme éternelle et une sirène. »
 
Né dans le nord de l’Italie, Manara est illustrateur depuis plus de cinq ans. Il a suivi une formation classique de peintre, étudiant les travaux de Rubens, Caravage et De Chirico avant de définir son propre style.
 
« Ces femmes représentent clairement un idéal. Si l’on observe le classicisme grec et la Renaissance, on peut voir que la morphologie du modèle physique a changé au cours des siècles. Je considère mon travail comme une réinterprétation permanente du modèle idéal. »

Ses œuvres ont été reproduites à l’aide de la peinture miniature. Les artisans d’UN ont travaillé pendant des centaines d’heures pour ajuster les saynètes de Manara aux cadrans, dont la surface est près de dix fois inférieure aux dessins d’origine.
 
Sensuels, ces derniers offrent une explosion de couleurs. De la mer bleu foncé à la barrière de corail orange, de la moindre vague agitant la surface aux lèvres et bijoux de la sirène, ce travail a entièrement été réalisé à la main avec un pinceau de la largeur d’un cil.

Pour sublimer les scènes érotiques de Manara, une laque a été appliquée par-dessus la peinture acrylique. Fabriquées en acier poli, ces éditions spéciales Milo Manara seront également disponibles en or rose. Pour chacun des dix dessins, dix pièces seront produites en acier inoxydable et dix autres en or rose, limitant cette édition à tout juste 200 exemplaires.
 
Seules les heures et les minutes sont indiquées afin de libérer sur les cadrans un maximum d’espace pour les dessins. Discrètes, les aiguilles s’effacent pour laisser place aux illustrations. Ces Classico Manara de 40 mm embarquent le calibre automatique UN-320. Elles se portent sur un bracelet en alligator bleu foncé. Cadeau spécial offert par Ulysse Nardin aux futurs acquéreurs : une reproduction originale de Milo Manara numérotée et signée par l’artiste en personne accompagnera chacune de ces montres.   



Montres-de-luxe.com | Publié le 21 Janvier 2019 | Lu 1643 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos