Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Vacheron Constantin, introduction du nouveau calibre automatique 2450


Vacheron Constantin a présenté en octobre 2006 son calibre automatique 2450, un nouveau mouvement qui est entièrement conçu et développé au sein de la maison. Manufacturé et terminé à la main dans ses ateliers, la bienfacture de sa conception et son degré de finition lui ont permis d’obtenir le Poinçon de Genève, garantie d’un produit d’exception en terme de technique maîtrisée, de qualité de finition, de construction et de durabilité.


Fruit des efforts en Recherche et Développement de la manufacture, le nouveau calibre automatique 2450 vient étoffer la palette de mouvements Vacheron Constantin. Développement particulièrement stratégique, il va permettre la création d’une famille de mouvements à complications variées allant des animations simples jusqu’aux grandes complications.

Aujourd’hui, il revisite la technicité propre aux montres classiques extra-plates de Vacheron Constantin avec le nouveau modèle Patrimony Contemporaine Automatique.

Quoi de plus naturel pour une maison de Haute Horlogerie au passé riche de plus de 250 ans d’histoire que d’y puiser l’inspiration nécessaire au développement de ses mouvements. Le nouveau calibre automatique 2450 perpétue la tradition de Vacheron Constantin, puisant dans la richesse de son histoire tout en reflétant sa capacité d’innovation.

Inspiré du calibre de référence 1120 créé dans les années 60, le nouveau calibre automatique 2450 en a gardé son approche résolument moderne dans sa conception et sa réalisation, et est resté fidèle au concept développé il y a une quarantaine d’années basé sur une technicité parfaite et sur les valeurs auxquelles il répond.

Ces dernières années, Vacheron Constantin, pour célébrer son 250ème anniversaire, a produit un effort salué pour sa capacité de création et de développement de pièces exceptionnelles, notamment le calibre automatique 2475 qui équipe le modèle Jubilé 1755.

Si on peut trouver des éléments communs entre le 2475 et aujourd’hui le nouveau calibre 2450, ces deux calibres automatiques sont différents puisque le calibre 2450 a été conçu dès le départ pour recevoir des plaques additionnelles permettant d’équiper des montres simples jusqu’à des montres à grandes complications.

Calibre 2450

Le Calibre 2450, mouvement mécanique à remontage automatique, a été entièrement conçu et développé par les ingénieurs et les constructeurs de Vacheron Constantin. Il intègre les fonctions horlogères et calendaires avec l'affichage de la date, de l’heure, de la minute et de la seconde, cette dernière étant une grande seconde centrale. Ses proportions de 3,60 mm d’épaisseur pour 25,6 mm de diamètre (11 lignes 1/2) conviennent à l’ensemble des gammes masculines.

Battant au rythme de 28'800 alternances par heure - le meilleur compromis entre la recherche de la précision et la volonté d'assurer la fiabilité à long terme - ce calibre bénéficie d'une autonomie de marche de plus de 40 heures.

La présence de billes en céramique dans le système de rotation de la masse évite de devoir lubrifier le roulement, ce qui garantit ainsi au mouvement une durée de vie supérieure.

Le calibre est également doté d’un stop seconde, petit mécanisme qui permet d’arrêter totalement la montre et de la régler à la seconde près.

La technologie s’adapte à toutes les contraintes d’aujourd’hui, mais rien ne remplacera l’habilité, la dextérité et la sensibilité artistique des hommes et femmes de la manufacture.
Ainsi, perpétuant les gestes ancestraux et bénéficiant du savoir-faire artisanal de la main de l’homme experte et exercée, le nouveau Calibre Automatique 2450, manufacturé chez Vacheron Constantin, est terminé à la main dans ses ateliers.

Répondant au plus haut niveau de bienfacture, une attention toute particulière est donnée à la finition et à la décoration exceptionnellement soignées des composants. A commencer par la masse oscillante en or 22 carats - tournant sur elle-même sous l’effet du geste du porteur et qui sert à armer le ressort du barillet - qui est entièrement décoré et perpétue la rigueur d’ensemble dont Vacheron Constantin est coutumière. Ainsi, elle est polie et gravée, avec un effet guilloché, selon un dessin exclusif inspiré de la Croix de Malte avec un extérieur brossé soleil qui permet de jouer avec la lumière.

Quant à la platine du calibre, elle est perlée - c’est-à-dire ornée - de 650 petits motifs circulaires réalisées par pression manuelle au moyen de petits bâtonnets abrasifs finement choisis selon le diamètre des perles à réaliser, cercles soyeux et pleins qui se superposent -en ordre- les uns les autres permettant un fini et un embellissement très esthétique.

Dans la plus pure tradition genevoise, les ponts -dont l’anglage est réalisé manuellement à l’aide d’une petite meule abrasive équipée d’un papier d’émeri- sont ornés des fameuses Côtes de Genève respectant un parfait alignement lors du montage et de l’assemblage des pièces. Les rouages clairement mis en valeur et les têtes de vis aux rainures anglées sont terminées en poli vif.

Polis, anglés, brunis, chanfreinés, les dents de chaque roue, chaque pivot, chaque angle vif traduisent les valeurs de beauté intérieure chères à la marque, une bienfacture effectuée par des horlogers et des artisans dont le savoir-faire se transmet de génération en génération.

Mais loin que de n’être purement esthétiques, certaines terminaisons manuelles comme le chanfreinage des fournitures acier, le moulurage des roues ou le polissage des pignons répondent avant tout à des nécessités d’ordre fonctionnels. Tout doit contribuer à la fiabilité et au bon fonctionnement de la montre, c’est une des valeurs fondamentales de la marque.

Ainsi, tout au long du processus de fabrication, les pièces subissent plusieurs nettoyages -chaque nature de métal (acier, laiton, maillechort…) faisant l’objet de lavages bien spécifiques et très performants, tout ceci devant être rigoureusement appliqué pour ne pas détériorer les décorations et pérenniser les calibres.

Chacune des pièces est contrôlée au fur et à mesure des opérations par l’œil avisé d’un maître artisan afin qu’elle corresponde parfaitement aux critères extrêmement rigoureux de Vacheron Constantin et des normes du Poinçon de Genève, distinction officielle la plus prestigieuse qu’un mouvement mécanique puisse recevoir.

Montres-de-luxe.com | Publié le 26 Octobre 2006 | Lu 6059 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques