Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Yema Superman : le retour


Cette année, Yema revient sur le marché avec l’une de ses pièces historiques : sa fameuse montre de plongée Superman commercialisée à l’origine en 1963. Cette réédition dans un pur « esprit vintage », étanche à 300 mètres, sera disponible en trois versions de cadrans (noir, argent ou bleu) avec calibre mécanique ou quartz au choix.



Depuis 2009, la marque Yema a été rachetée par le groupe horloger bisontin Ambre, mais il faut bien dire que ces dernier temps, ce grand nom de l’horlogerie des années 60-70 s’était fait plutôt discret … Rappelons que la toute première montre Superman fut présentée en 1963.

A l’époque, ce garde-temps réputé indestructible fut choisi par l’armée de l’air française pour équiper ses pilotes. Ce modèle a aussi été choisi pour et par de grandes expéditions françaises (Serge Debru, globe-trotter ; Lionel Terray et Robert Paragot, alpinistes de haut niveau).
 
Mais bien évidemment, cette montre fut surtout élaborée pour les professionnels de la plongée grâce notamment, à son étanchéité de 300 mètres et à sa fameuse butée de frein de sécurité (ou Bloque Lunette) qui lui offrait de surcroit un look totalement à part et très viril. 

Par la suite, de nombreuses déclinaisons furent mises sur le marché afin de toucher un plus large public, comme par exemple la fameuse 53.00.16 et son cadran « black » ou encore, la 24.11.17 avec son cadran bleu irisé et sa trotteuse « Pelle ».
 
Yema propose en 2017, une belle réédition de sa Superman (40 mm) qui reste très fidèle aux codes et aux caractéristiques qui lui ont valu son succès : boitier en acier étanche 300 mètres, butée de frein de sécurité, aiguille des minutes en forme de flèche, couronne vissée et trotteuse « Pelle ». Cette nouvelle plongeuse reprend également les trois couleurs de cadran de l’époque : bleu, argent et noir.
 
Cette montre sera disponible sur calibre quartz ou mécanique. Pour la version automatique, il s’agit d’un mouvement assemblé en France au sein de l’usine de Morteau dans les ateliers du groupe Ambre. La masse oscillante sur roulement à billes est bi-directionnelle et offre une réserve de marche de 45 heures. Ce moteur « a passé sans peine le test dit de la « Guillotine », soumettant, entre autres, le mécanisme à une série de chocs sur sa tranche, gage de sa solidité » indique la marque dans son communiqué. Coté tarif, il faudra tout de même compter 690 euros, ce qui est un peu cher tout de même... 


Yema Superman : le retour

Yema Superman : le retour

Montres-de-luxe.com | Publié le 22 Février 2017 | Lu 11654 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos