Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Zenith annonce la mise à l’eau de Spindrift 2 et le lancement de la El Primero Lightweight


Après trois mois de chantier, le maxi-trimaran Spindrift 2 vient d’être remis à l’eau à Lorient (France). Le plus grand trimaran de course au monde a été optimisé pour les exigeants records de l’Atlantique Nord et des 24 heures en équipage puis pour la Route du Rhum en solitaire. En parallèle, Zenith a de son côté dévoilé la semaine passée à Bâle, son modèle El Primero Lightweight, une montre ultra légère proposée en série limitée à 250 exemplaires et gravée Spindrift Racing.



Zenith annonce la mise à l’eau de Spindrift 2 et le lancement de la El Primero Lightweight
Mât plus court, nouvelles voiles, nouvelle dérive, nouveaux pilotes automatiques, allègement général, plan de pont et aménagements modifiés, les dernières semaines ont en effet été denses. De la haute technologie pour la haute mer.
 
« Nous avons hâte d’être en mer pour apprécier les performances de ce bateau fantastique, explique Yann Guichard, le skipper de ce bateau hors-norme. Les modifications réalisées en vue de l’Atlantique Nord et de la Route du Rhum nous font espérer un bon potentiel de performance tout en forçant moins sur Spindrift 2. J’ai toujours cherché à naviguer en finesse que ce soit en Olympisme ou au large et même sur une machine de cette taille, c’est possible. »
 
Et Antoine Carraz, responsable technique et navigant, d’ajouter : « Nous sommes partagés entre le stress et l’excitation ! Nous mettons Spindrift 2 à l’eau à la date fixée il y a trois mois : une fierté pour l’équipe qui remplit l’objectif. Nous avions notamment des modifications structurelles conséquentes avec la réduction du mât, des dossiers longs et compliqués. Spindrift 2 est aussi un immense puzzle dont les pièces viennent de toute l’Europe et des Etats-Unis. La coordination de l’ensemble est un défi quotidien que nous avons réussi. »
 
Les efforts vont d’abord se concentrer sur la validation du gréement et du plan de voilure. Avec un mât plus court de six mètres c’est tout le « moteur » du bateau qui est modifié. « Nous allons valider le gréement dormant avec des tests en charge à quai puis nous montrons progressivement en puissance en navigation, » explique encore Yann.

Dès le 10 avril, le travail de performance débutera sous la responsabilité d’Erwan Israël qui navigue avec le team depuis un an et assure le poste de navigateur sur les records. « Nous avons peu de temps pour valider Spindrift 2, il va falloir aller droit au but, » poursuit le skipper.
 
« L’objectif est de constituer les nouvelles polaires du trimaran, en équipage et en solitaire, c’est à dire d’établir le ‘mode d’emploi’ optimal de la machine suivant les différentes conditions météo rencontrées. Une étape cruciale où il faut être à l’écoute de ses sensations et les confronter aux chiffres pour avoir la connaissance la plus pertinente possible du bateau. »
 
Spindrift racing sera en stand-by aux Etats-Unis début juin. D’ici là, l’équipage s’entraînera à La Trinité-sur-Mer puis sur le convoyage vers Newport où sera basé Spindrift 2 dans l’attente d’une bonne fenêtre pour s’élancer de New York sur le record de l’Atlantique Nord.
 
« C’est l’un des chronos les plus difficiles à battre. Avec Dona (ndlr : Dona Bertarelli), nous avons une grande confiance dans les marins qui nous entourent et sur leur capacité à apprivoiser efficacement cette nouvelle version de Spindrift 2, » affirme encore le skipper. « Je mesure aussi l’ampleur de ce qui m’attend sur la Route du Rhum. L’objectif n’est pas de se mettre de pression excessive sur les épaules mais d’avancer pas à pas. Je vais d’abord naviguer en « faux solitaire » avec quelques équipiers pour prendre confiance avant de m’élancer seul. Il faut aussi valider les modifications spécifiques à la Route du Rhum comme le vélo ».

Zenith El Primero Lightweight

Zenith annonce la mise à l’eau de Spindrift 2 et le lancement de la El Primero Lightweight
De son côté, Zenith a mis au point une version sportive et avant-gardiste de son légendaire chronographe El Primero. En lettres capitales, avec les mêmes impératifs que Spindrift 2 dans le cahier des charges de la manufacture horlogère : la chasse aux grammes superflus, la performance et l’originalité. Autant d’exigences qui ont nécessité le recours à des matériaux high-tech.
 
Les ingénieurs et les horlogers de la manufacture ont ainsi reçu la mission de concevoir une montre légère au design sportif, sans aucun compromis sur la précision, la robustesse et la fiabilité –comme on optimise un engin destiné à la compétition.

L’exploit, de taille, a commencé par le mouvement. S’appuyant sur ses dernières recherches liées aux nouveaux matériaux, Zenith a choisi le titane –un métal léger et résistant, très utilisé en aéronautique– pour usiner les ponts du mouvement.
 
La nouvelle El Primero Lightweight (une quarantaine de grammes ; à titre de comparaison la montre ultralégère de Richard Mille pour Rafael Nadal pèse moins de 20 grammes) par son boîtier en carbone met en œuvre une construction originale et complexe. S’appuyant sur ses dernières recherches liées aux nouveaux matériaux, Zenith a choisi le titane –un métal léger et résistant, très utilisé en aéronautique– pour usiner les principaux éléments du mouvement, les plus lourds lorsqu’ils sont fabriqués en laiton, à savoir la platine et cinq ponts (pont de barillet, pont de balancier, pont d’ancre, pont de roue d’ancre et pont de chronographe).
 
Pour un gain de poids final de quelque 25%. La transparence de la partie centrale a permis de gagner en légèreté, tout en laissant la vue libre sur le calibre squeletté El Primero. Le système d’affichage de la date par disque est également travaillé tout en efficacité et en légèreté, avec des chiffres percés se détachant sur une pastille rouge à 6h. Les index facettés ont été creusés au maximum, avant d’être soulignés d’un revêtement luminescent. Une pièce particulièrement intéressante et technique. Mais attention, série limitée à 250 exemplaires.

Agenda 2014

Juin-août : stand-by, record de l’Atlantique Nord (NYC-Cap Lizard) et des 24 heures en équipage.

A battre : performances de Pascal Bidegorry en août 2009 (Maxi Banque Populaire V) avec une traversée de 3j 15h 25 mn 48s (32,94 nds) et 908 milles parcourus en 24 h (37,84 nds)

2 novembre : départ de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe (Saint-Malo-Pointe-A-Pitre).

Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Avril 2014 | Lu 595 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos