ALPINA WATCHES


Alpina Alpiner 4 Chrono Manuf Flyback : une complication plus simple

L’année dernière, Alpina présentait à la Foire de Bâle son tout premier modèle Alpiner 4 Chronographe Manufacture Flyback. Un garde-temps sportif doté d’un boitier en acier de 44 mm (étanche 100 mètres) qui accueillait le tout premier mouvement « manufacture » de la marque qui revient en 2016 dans une très séduisante version noire avec des touches de Superluminova beige. Comptez 4.600 euros, l’un des flyback « in house » les moins chers du marché.


De nos jours, pour faire face à la raréfaction des mouvements horlogers sur le marché, mais également, afin de devenir moins dépendants de fournisseurs extérieurs (parfois concurrents) les marques se lancent toutes dans la production de calibres « in house », fabriqués en interne ; des calibres « manufacture ».
 
Après Frédérique Constant, c’est donc au tour d’Alpina (les deux marques appartenant au même propriétaire) de présenter sa montre avec calibre « manuf », le Al-760. Le premier modèle de cette collection a été dévoilé l’année dernière : il s’agissait de l’Alpiner 4 Chronographe Manufacture Flyback.

Aujourd’hui, la marque poursuit fort logiquement le développement de ce chrono tricompax/date avec une nouvelle version en acier PVD noir sur cadran noir avec des touches de Superluminova beige (index et aiguilles) qui jongle entre design contemporaine et vintage. Et c’est plutôt réussi.
 
Ce calibre a demandé trois ans de R&D. Pour le développer, la marque s’est appuyée sur le mouvement automatique AL-710 qui affiche une trotteuse centrale et une aiguille date à 6 heures. Il est doté de 233 composants (dont 96 seulement pour le module flyback), d’une roue à colonne, d’un rotor bidirectionnel et d’une réserve de marche de 38 heures.  
 
Le calibre Alpina AL-760 se distingue par sa conception modulaire. Celle-ci présente l'avantage d'offrir plus de flexibilité, puisqu’elle permet d'adapter le chronographe à une large variété de fonctions… En outre, dans cette configuration, le chronographe (précis au 8ème de seconde) peut être pré-monté et testé indépendamment du mouvement principal, voire, au besoin, intégralement remplacé d’où, un gain de temps et une diminution des coûts non négligeables, notamment en ce qui concerne le SAV. D’ailleurs, de plus en plus de marques se lancent sur la piste de la modularité… De Breitling à Pequignet en passant donc par Alpina. C’est la grande tendance.
 
Le grand intérêt de ce mécanisme flyback imaginé par Alpina, c’est qu’il ne compte que 96 composants. Pour le concevoir, une maxime d'Antoine de Saint-Exupéry a présidé aux travaux de l’équipe de développement : « la perfection est atteinte non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter mais lorsqu'il n'y a plus rien à retrancher ». Dans le cadre d'un chrono (surtout flyback), où il s'agit de faire travailler ensemble un certain nombre de pièces, se limiter au minimum est une ligne de conduite particulièrement judicieuse : moins on utilise de composants, moins on risque de se retrouver un jour avec des pièces défaillantes ! Bref, Alpina a mis au point une complication plus simple !
 
Spécialiste des garde-temps d’aviateurs, Alpina a donc fort logiquement doté le calibre AL-760 de la fonction flyback (ou « retour en vol). Il s’agit de « la » fonction par excellence des montres de pilotes. Elle permet, lorsque le chronographe est enclenché, de faire revenir la mesure du temps par une simple pression du poussoir de mise en marche. Cette opération extrêmement rapide permet de mesurer des temps courts successifs en s’épargnant les opérations de stop, remise à zéro et nouveau déclenchement du chrono.
 
Rappelons que la collection Alpiner 4 doit son nom aux quatre qualités fondamentales qu’un garde-temps se devait d’intégrer pour faire partie des montres modernes et sportives en 1938 : antimagnétique, antichoc, résistance à l’eau et être en acier inoxydable. C’est bien évidemment le cas de cette nouveauté. Son boitier acier de 44 mm (amagnétique avec sa cage en fer doux) est équipé d’un verre saphir. Il est étanche à 100 mètres. Le fond en acier arbore le logo Alpina. Sur le côté droit du boîtier, les amateurs remarqueront immédiatement que la couronne et les poussoirs sont sur un seul et même axe, et ce, malgré la conception modulaire du calibre AL-760. Cette nouvelle pièce est commercialisée sur bracelet à trous en cuir noir à surpiqûres beiges. Une belle réussite d’un bon rapport qualité/prix.

Spécificités techniques

Boîtier 44 mm acier inoxydable recouvert de PVD noir
. lunette en acier recouvert de PVD noir poli
. couronne et fond vissés
. fond de boîtier gravé logo Alpina
. verre saphir
. Antimagnétique, grâce à une cage en fer doux.
. Antichoc
 
Etanche à 100 m
 
Cadran noir
. Index appliqués bicolores noir nacré et beige luminescent
. Aiguilles heure et minute avec substance luminescente beige
. Compteur date par aiguille pointeur à 6 h
. Compteur à 3 h : seconde permanente
. Compteur 30 mn à 3 h
           
Mouvement automatique, calibre manufacture AL-760
. 13 ¼ line (30.5 mm diameter)
. 4 Hz, 28.800 alternances / heure
. 32 rubis
. Poussoir Marche/arrêt à 2h ; Poussoir retour à zéro à  4h
. 233 composants
 
Réserve de marche : 38 h
 
Fonctions : heures, minutes, secondes, date, chronographe et télémètre
           
Bracelet cuir noir
 
Référence AL-760 BBG5FBAQ6
 
Prix de vente public conseillé : 4.600 euros               

Montres-de-luxe.com | Publié le 5 Février 2016 | Lu 1301 fois