Atelier Wen : de belles montres "made in China" qui le revendiquent


Deux jeunes français -même pas cinquante ans à eux deux- viennent de lancer une nouvelle marque horlogère baptisée Atelier Wen qui rend hommage à l’industrie horlogère chinoise, séculaire, ainsi qu’à l’immense culture et aux savoir-faire ancestraux de ce pays fascinant. Ji et Hao sont les deux premiers modèles qui, avec leurs cadrans en porcelaine et leur calibre Peacock, revendiquent haut et fort, le « made in China ».



On voit de jeunes marques horlogères arriver sur le marché toutes les semaines. Parmi elles -et malgré les « belles histoires » qu’elles nous content sur les plateformes de financements participatifs-, peu résisteront à la sanction du marché et à celle des amateurs de montres qui, in fine, « décident » ou pas de la pérennité d’une marque.  
 
Pour autant, certains concepts sont meilleurs que d’autres. Et clairement, Atelier Wen en fait partie. En effet, cette toute jeune marque offre un positionnement radicalement différent qui pourrait séduire d’une part, des fans de montres européens et d’autre part, les jeunes chinois (et il y en a quelques millions) ! Toute cette génération de « millenials » qui n’hésite pas à acheter en ligne et qui pourrait préférer un beau produit chinois plutôt qu’une montre d’entrée de gamme au « swiss made » mal défini…
 
Ce qui est amusant, c’est qu’Atelier Wen a été imaginée par deux jeunes français, Robin Tallendier et Wilfried Buiron (qui parle couramment chinois) probablement plus malins que d’autres, et qui, plutôt que de « réinventer » l’horlogerie, ont tout simplement choisi de commercialiser une belle montre chinoise « made in China » revendiquant haut et fort son origine ! Bien joué.
 
Comme le soulignent les deux jeunes entrepreneurs sur le site Internet « la tradition horlogère chinoise est millénaire, et, aujourd’hui, les horlogers du pays fournissent de nombreuses marques soit-disantes suisses ou européennes. Nous sommes absolument contre toutes ces duperies jouant de manière malhonnête sur l’origine des montres, et c’est pour ça que nous avons décidé de créer des produits qui, de manière honnête, rendent hommage à la culture, au savoir-faire et à la tradition horlogère chinoise ». Dont acte.

Alors que le site web vient tout juste d’être mis en ligne, revenons donc sur cette jeune marque qui pour le moment, a présenté un garde-temps qui sera disponible avec deux versions de cadrans en porcelaine.
 
Le nom illustre à lui seul parfaitement le concept de la marque. Atelier évoque bien évidemment, l’aspect artisanal et la bien-facture du produit tandis que Wen signifie en chinois « culture ». L’idée étant donc de proposer une montre entièrement manufacturée en Chine (les Chinois ont les mêmes machines que les Suisses) avec une inspiration résolument chinoise mais raffinée. Les concepteurs ne sont pas tomber dans le piège de la chinoiserie too much et criarde.  
 
Afin que cette montre « trois aiguilles » en acier de 39 mm reste ancrée dans la culture chinoise, elle arbore un cadran en porcelaine blanche ou bleu (rappelons que la porcelaine fut inventée en Chine au VIIème siècle) sur base de cuivre avec un chemin de fer qui évoque les moucharabiehs des portes et de murs chinois.
 
Ce garde-temps embarque un mouvement à remontage automatique bidirectionnel de la manufacture chinoise Peacock, le SL-3006 avec Côtes de… Genève sur le rotor (on appréciera l’ironie) revendiquant une réserve de marge de 41h. Le fond plein arbore une belle gravure en relief représentant le Kunpeng (鲲鹏), une créature chinoise mythique, également utilisée comme inspiration pour le logo de la marque.

Cadran bleu
Ji (霁) fait appel à une porcelaine bleue peu commune. Son nom est dérivé du mot « Jilan » (霁蓝). Il fait référence à un bleu très particulier qui se veut similaire à la couleur du ciel après un orage et développé initialement par les maîtres de la dynastie Yuan. Le cadran comporte un motif stylisé « Huiwen » (回纹) au niveau de ses extrémités, ainsi qu’un compteur décoré à six-heures.
 
Ce dernier est composé de différents symboles et caractères chinois provenant d’un concept taoïste clé nommé « Bagua » (八卦). Une de ses interprétations est liée au temps : en effet, chaque symbole représente un point cardinal, indiquant de cette manière la position du soleil dans le ciel ainsi que l’heure qui y est associée.
 
Cadran blanc
Hao utilise un cadran en porcelaine blanche jasmin avec éléments bleu, rendant ainsi hommage au célèbre style de porcelaine Qinghua-ci (⻘青花瓷). Le mot chinois « Hao » est utilisé pour faire référence à un blanc resplendissant et sans défauts.
 
Le compteur des petites secondes à 6h est inspiré d’un système de mesure du temps traditionnel nommé « Dizhi » ou « Branches Terrestres ». Les caractères Mao 卯 (en bas, à droite) et You 酉 (en haut, à gauche) représentent respectivement 5h à 7h et 17h à 19h, soit le lever et le coucher du soleil. Ces caractères ont été retravaillés afin d’être en phase avec le style de la montre.
 
Cette montre sera commercialisée dans les 500 dollars.

Montres-de-luxe.com | Publié le 1 Octobre 2018 | Lu 3384 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos