Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Audemars Piguet et les montres miniatures : une longue histoire...


Depuis le 19e siècle, Audemars Piguet a créé de petites montres pour femmes qui permirent de repousser les limites de la miniaturisation, du sertissage et du raffinement esthétique. Classiques, intemporelles, pièces joaillières ou créations d’avant-garde, ces pièces reflètent les défis techniques et esthétiques de leur époque respective, anticipant souvent l’évolution des tendances de la clientèle féminine.


Les premières créations féminines d’Audemars Piguet consistaient en mouvements compliqués extrêmement petits, intégrés dans des pendentifs, broches ou bagues à la fois élégants et discrets, souvent ornés de boîtes émaillées et serties.

Ces modèles aux dimensions réduites servirent alors de canevas d’innovation, permettant aux artisans de la maison du Brassus d’explorer de nouveaux horizons au service de la miniaturisation et de la créativité.

Ainsi, la marque développa au début du 20e siècle, toute une série de mouvements miniatures, parmi lesquels le plus petit mouvement répétition 5 minutes au monde, Calibre 7MV5 (15,8mm/7 lignes) en 1921 et le plus petit mouvement style baguette de la Manufacture, Calibre 5/6SB (15,9 x 5,8 x 3,3 mm) en 1927.

Ces prouesses permirent la création de nouveaux types de montres joaillières, de montres-bracelets et de montres-pendentifs.

Cette miniaturisation va connaître un nouveau tourant suite au lancement de la Royal Oak de Gérald Genta en 1972.

A l’époque, Jacqueline Dimier, en charge du bureau de design Audemars  Piguet de 1975 à 1999, se voit confier la mission de réaliser une version féminine, baptisée Royal Oak II et qui sera lancée en 1976.

Ce modèle, équipé du petit mouvement automatique Calibre 2062, conserve tous les codes du modèle originel (5402) en réduisant ses proportions pour l’adapter à des poignets plus fins.

D’un diamètre de 29 mm, le modèle 8638 et sa variante sertie 8756, demeure la plus petite Royal Oak automatique jamais créée (celle de cette année étant à quartz).

Dans les années 1980, l’introduction et la miniaturisation de mouvements à quartz, ouvre de nouvelles perspectives pour des montres miniatures1, palliant ainsi la perte d’efficience des mouvements automatiques en-dessous d’un diamètre de 29 mm.

En 1980, la Manufacture lance une Royal Oak à quartz de 26 mm, suivie en 1986, par une version de 24,5 mm équipées du Calibre 2508. Plus fin que son prédécesseur (1,6 mm au lieu de 1,98mm), ce mouvement permet de réduire le diamètre des Royal Oak pour femmes de 1,5 mm (ce qui est beaucoup pour ce type de diamètre).

La miniaturisation de la collection connaît son apogée en 1997 à l’occasion du 25e anniversaire de la Royal Oak.

À cette occasion, la manufacture introduit la Mini Royal Oak (Modèle 67075) mesurant 20 mm seulement, au côté de la première Royal Oak Grande Complication (Modèle 25865) abritée dans une boîte massive de 44mm.

Présentée ensemble, les deux garde-temps incarnent alors, les contrastes extrêmes de la décennie 1990 et la créativité débridée de la marque2.

Le modèle 67202 (lunette et cadran sertis) sera produit en 13 exemplaires, tous en or gris. La Mini Oak est alors équipée du Calibre 2601, créé par Jaeger-LeCoultre en 1982, qui est à la fois le mouvement à quartz le plus fin de son époque et l’un des plus petits au monde3.
 
Pas moins de 1.254 exemplaires de ce modèle miniature sont lancés en 1997, dont 465 en acier, 328 en or jaune, 272 en bicolore, 101 en or gris et 88 en or rose. Deux versions serties, modèles 67076 et 67202 voient également le jour la même année, produites respectivement en 549 et 13 exemplaires4.

En seulement trois ans, 26 modèles sont réalisés, comptabilisant pas moins de 1965 exemplaires documentés, présentés dans une grande variété de designs créatifs, allant de versions Haute Joaillerie à des réinterprétations sous forme de bagues, pendentifs et boutons de manchettes.

Les trois nouvelles Royal Oak Mini Frosted Gold Quartz de 23 mm présentées cette années s’inscrivent parfaitement dans cette grande tendance des montres miniatures de chez AP !

1. Entre 1980 et 2000, 162 modèles Royal Oak à quartz ont vu le jour, équipés de 11 calibres différents et déclinés en 16 tailles allant de 20mm à 39mm, ainsi que des variantes rectangulaires.
2. Pour célébrer le 25e anniversaire de la collection, Audemars Piguet lance également sa première Royal Oak Tourbillon et sa première Royal Oak Chronographe, renforçant la collection tant en termes de taille que de complication.
3. Le Calibre 2601 de Jaeger-LeCoultre a également équipé un grand nombre de pièces uniques de Haute Joaillerie créées par Audemars Piguet.
4. Le modèle 67076 (lunette sertie) est produit en 549 exemplaires, dont 79 en or jaune, 296 en or gris et 174 en or rose.

Montres-de-luxe.com | Publié le 6 Juin 2024 | Lu 1809 fois







Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail