Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Breitling : le retour du fameux Chronomat !


Voici probablement l’une des montres de l’année. Non seulement pour Breitling, mais également pur le marché de l’horlogerie puisque le Chronomat de Breitling a été l’un de ses best-sellers pendant des années et qu’il revient en 2020 dans une nouvelle collection des plus réussies. Un boitier de 42 mm étanche 200 mètres, un calibre manuf’ et un beau bracelet de type « Rouleaux ». Sans compter un positionnement prix des plus intéressants à partir de 7.900 euros.




Le Chronomat est une montre très typée "années 80/90"… Un concurrent direct de la Rolex Daytona à l’époque, qui n’avait pas l’aura qu’on lui connait aujourd’hui, rappelons-le.
 
On l’a vu au poignet des plus grands acteurs de l’époque de Jean-Paul Belmondo (Itinéraire d’un enfant gâté) à Will Smith (Men in Black) en passant par Daniel Craig (Lara Croft), Jackie Chan (Le Médaillon) ou Bruce Willis (Colour of night).
 
Ce ne sont là que quelques exemples, mais qui montrent bien la popularité de ce chrono de 39 mm né en 1984 et qui était équipé du fameux calibre 7750 et de sa masse oscillante que l’on sentait tourner au moindre mouvement du poignet.
 
Malgré la prépondérance du quartz à cette époque, Breitling prend le pari de relancer un chrono mécanique automatique, sa grande spécialité depuis l’élaboration du Chronomatic calibre 11 en 1969 réalisé en partenariat avec Heuer et Hamilton. De Chronomatic à Chronomat, il n’y a que deux lettres en moins.  

Lire aussi : le Chronomat dans différents films

En fait, la Chronomat « grand public » était inspirée de la Frecce Tricolori développée et lancée en 1983 en collaboration avec la célèbre patrouille acrobatique italienne du même nom. Ce chrono « sport-chic » fut un véritable succès commercial ! De là à imaginer qu’il sauva la marque à l’époque…
 
Cette montre va donc connaitre un beau succès pendant une quinzaine d’années et être produites en de très nombreuses versions que l’on trouve facilement sur Chrono24 dans les 1.500/2.000 euros. Toutefois, contrairement à d’autres modèles de chronos, les Chronomat des années 80/90 ne tiennent pas la côte sur le marché de l’occasion, il y en a surement eu trop pendant trop longtemps…
 
Le Chronomat sera ensuite relancé en 2009 en 43,5 mm, étanche à 500 mètres : le Chronomat 01 sera aussi et surtout, la toute première montre Breitling a accueillir le Calibre Manufacture Breitling 01, preuve de l’importance de ce modèle aux yeux des dirigeants de Breitling à l’époque. Là encore ce dernier connaitra différentes variantes au fil du temps sans jamais toutefois connaitre le succès de son prédécesseur !

2020 est donc l’année de la relance de ce modèle emblématique pour Breitling baptisé Chronomat B01 42. Il perd quelques millimètres par rapport à la version de 2009, 1,5mm, pour être désormais proposé dans un boitier de 42 mm plus contemporain qui se veut mixte de surcroit... Mais bon, désolé pour les responsables marketing, ce chrono reste résolument un chrono masculin !
 
Le Chronomat B01 42 est disponible en acier, en acier et or rouge ou or rouge. Toutes les versions sont étanches à 200 mètres et toutes se portent sur un bracelet en acier, exceptée la version en or rouge qui s’accompagne d’un bracelet en caoutchouc.

La couronne en forme d’ogive striée est vissée. Dommage d’ailleurs que Breitling ait abandonné les deux poussoirs en ogive également qui reprenaient le même design que celui de la couronne dans les chronos des années 80…
 
On retrouve bien évidement l’emblématique lunette tournante, surmontée de cavaliers (moins proéminents que ceux des anciennes versions), qui non seulement protègent le verre mais facilitent aussi la manipulation de la lunette. A noter que les cavaliers à 3 et 9h, fidèle reproduction de la version originale, sont « interchangeables », de sorte que l’on puisse les utiliser pour effectuer le compte ou le décompte du temps.

Comme souvent chez Breitling, de nombreux cadrans sont disponibles : argent, cuivre, noir, bleu, blanc, etc. Les aiguilles sont rehaussées par un revêtement luminescent Superluminova qui améliore la lisibilité dans toutes les conditions d’éclairage. Sur tous les modèles, à l’exception de la Frecce Tricolori Limited Edition, l’aiguille des secondes du chronographe est rouge, ce qui facilite davantage la lisibilité. L’ensemble est protégé par un verre saphir bombé.
 
Comme il se doit, chaque chronographe tricompax en "V" avec date à 6h de la nouvelle collection est animé par le Calibre Manufacture Breitling 01 (346 composants, roue à colonnes, embrayage vertical) qui offre une confortable réserve de marche d’environ 70h. Et comme toutes les Breitling, ces Chronomat sont des chronomètres certifiés COSC.

Chaque modèle est présenté avec un bracelet de type « Rouleaux » en acier (très 80’s) fermé par une boucle déployante. Ce bracelet en chute (plus cher à fabriquer qu’un bracelet droit), très confortable, offre une belle ergonomie à ce chrono bien placé en terme de prix (à partir de 7.900 euros). Avec un vrai coup de coeur pour la version acier et or rouge avec cadran bleu...
 
A noter que la relance de ce Chronomat s’accompagne d’une version Frecce Tricolori (250 exemplaires) et d’une version Bentley avec cadran vert. Breitling propose enfin une luxueuse référence en or rouge sur bracelet caoutchouc. déployante.


Montres-de-luxe.com | Publié le 20 Avril 2020 | Lu 13394 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances