Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Deux nouveaux chronos chez Universal Genève : l’Uni-Timer et le Timer Chronograph


Universal Genève, qui fait son grand retour sur le marché français, a présenté lors de la Foire de Bâle 2007, deux nouveaux modèles de chronographes, clins d’œil aux garde-temps historiques de la marque, qui s’inscrivent parfaitement dans la grande tradition d’UG : l'Uni-Timer, à deux compteurs et le Timer Chronograph, à trois compteurs.



Unitimer d'Universal Genève
Rappelons que de 1930 à 1950, les chronographes Universal Genève étaient dotés de deux types de cadrans : les « deux compteurs », comme l'Uni-Compax, et les « trois compteurs », comme le Compax.

Uni-Timer

Cette nouveauté 2007, qui marque le retour à une esthétique classique, grâce à des proportions très étudiées, est un clin d'œil à la première catégorie (Uni-Compax) avec deux compteurs, à 3h (60 secondes) et à 9h (30 minutes).

La boîte de ce modèle a été redimensionnée : les cornes ont été légèrement allongées, la lunette a été affinée et la couronne mieux intégrée dans le flanc de la carrure dont la courbure du dessus a été accentuée.

Le bombé du verre saphir a été augmenté afin d'améliorer la continuité entre la glace et la lunette, et d'éviter ainsi une cassure.

Unitimer d'Universal Genève

Les changements en quelques chiffres

- Longueur selon axe 12h-6h: 49,54 mm en 2007 (48,92 mm en 2006),
- largeur selon axe 3h-9h: 42,86 mm en 2007 (43,38 mm en 2006),
- diamètre extérieur de la lunette: 39,50 mm en 2007 (40 mm en 2006),
- diamètre ouverture du cadran: 33 mm en 2007 comme en 2006,
- épaisseur de la boîte: 13.65 mm en 2007 (14,25 mm en 2006).

Unitimer d'Universal Genève
Avec ses trois zones bien délimitées et bénéficiant de finitions différentes, le cadran table avant tout sur la lisibilité :
- le centre, frappé guilloché avec motif à vagues et logo en cartouche,
- les deux compteurs dont la partie centrale seule est azurée,
- la minuterie de la seconde chronographe, en "bleu Universal Genève" pour la version bicolore ruthénium et argent.

Cohérentes avec la vocation sport chic de ce garde-temps, les aiguilles des heures et des minutes, dauphines diamantées et rhodiées, sont remplies de superluminova blanc, en accord avec les chiffres décalqués des heures, eux aussi en superluminova.

Pour le cadran bicolore ruthénium et argent, l'aiguille parfil de chronographe en acier bleui est terminée par un triangle squeletté et rempli de superluminova blanc. Pour le cadran noir galvanique, elle est en acier rhodié et terminée par un triangle squeletté et rempli de superluminova blanc, lui-même prolongé par un filet de vernis rouge.

La date s'affiche quant à elle dans un guichet trapézoïdal à 4h30. A l'instar du cadran et de ses zones de lecture, la boîte offre un diamètre généreux de 43 mm.

L'Uni-Timer abrite le calibre chronographe UG 71.5 à remontage automatique dont le rotor est finement revidé et décoré.

Il est disponible en deux versions de cadran guilloché: bicolore ruthénium et argent ou noir galvanique brillant, assortis chacun d'un bracelet en veau Bulgaro naturel (brun clair) avec coutures doubles écru ou tabac (brun foncé) avec coutures doubles ton sur ton.

Timer Chronograph d'Universal Genève
Timer Chronograph

D'une approche résolument classique, proposé en deux versions distinctes - l'une plus sportive, avec un cadran deux tons argent et anthracite, et l'autre plus classique, avec des cadrans argents ou noirs-, ce nouveau modèle encore une fois, reste fidèle à l'esprit Universal Genève car il évoque les chronographes historiques à trois compteurs, comme les Compax, qui firent les beaux jours de la Maison.

Témoin, le cadran argent est un subtil rappel des codes du passé à plus d'un titre. Sur le pourtour, la minuterie bleuie est indiquée par une aiguille chronographe au centre de même couleur.

Sur les compteurs des 60 secondes (à 3h) et des 12 heures (à 6h), les aiguilles sont également en acier bleui. En revanche, celle du compteur des 30 minutes est rhodiée afin de différencier la lecture.

Même distinction quant à la forme : les heures, les minutes, les 60 secondes et les 30 minutes chronographes sont indiquées par des aiguilles base dauphine diamantées classiques. En revanche, la grande seconde (trotteuse) est une aiguille parfil et celle des 12 heures une aiguille feuille.

Timer Chronograph d'Universal Genève

Timer Chronograph d'Universal Genève
Le cadran argent avec minuterie extérieure anthracite affiche des aiguilles heures-minutes base dauphine, diamantées et rhodiées. La trotteuse parfil en acier rhodié est terminée par un triangle squeletté avec superluminova blanc, lui-même prolongé par un filet de verni rouge, qui traduit la vocation plutôt sport chic de la pièce.

Quant au cadran noir galvanique, il présente une exécution classique, avec des aiguilles heures-minutes base dauphine diamantées et rhodiées, une trotteuse en acier rhodié et des aiguilles de compteurs rhodiées.

L'observateur remarquera le travail du designer qui a conçu un compteur des 12 heures légèrement plus grand que les deux autres, afin d'accroître le confort de lecture. Tous trois viennent empiéter sur une zone gravée azurée contrastant avec la finition soleil du centre.

La date s'affiche quant à elle dans un guichet trapézoïdal à 4h30. A l'instar du cadran et de ses zones de lecture, la boîte offre un diamètre généreux de 43 mm. Le Timer Chronograph abrite le calibre chronographe UG 71.6 à remontage automatique et équipé d'un rotor finement décoré.

Le Timer Chronograph est proposé en plusieurs versions :
- cadran argent, minuterie anthracite, bracelet veau Bulgaro naturel,
- cadran argent, minuterie bleuie, bracelet veau Bulgaro brun foncé ou crocodile brun foncé fini main,
- cadran noir galvanique, minuterie assortie, bracelet crocodile noir fini main.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Microtor Ug 101 : Universal Genève confirme son renouveau
Les montres Universal Genève sont de retour en France

Timer Chronograph d'Universal Genève

Mouvement Universal Genève 71.5

Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Février 2008 | Lu 8528 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques