Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Girard-Perregaux Laureato Absolute : résolument plus sportive


Girard-Perregaux a présenté à l’occasion du SIHH 2019, une nouvelle ligne au sein de sa collection Laureato, baptisée Laureato Absolute, comprenant trois nouveautés masculines, dont cette première version « trois aiguilles et date ».



On ne présente plus la Laureato de chez GP. C’est l’une des plus belles montres de sport en acier qui soit sur le marché. Chic et élégante en toutes occasions, elle a été proposée depuis les années 70, en de multiples versions, tailles et « motorisations ». Au même titre qu’une Royal Oak ou une Nautilus, la Laureato appartient à cette catégorie de montres qui ne vieillissent pas.
 
Cette année, GP poursuit donc le développement de cette icône horlogère, n’ayons pas peur des mots, avec l’arrivée d’un modèle encore plus sportif, qui laisse l’aspect « élégant » de l’acier de côté pour embarquer une boite en titane traité PVD noir très légèrement agrandie à 44 mm.
 
Ce qui change bien évidemment le look de la montre et qui lui offre une touche de modernité en plus. Sans compter quelques « grammes » de testostérone. Trois modèles sont proposés dont cette trois aiguilles-date étanche à 300 mètres.

Ce modèle (réf 81070-21-491-FH6A) embarque un cadran bleu fumé (très à la mode) avec une finition soleillée et une date à 6h. Il est associé à des aiguilles et index de type « bâton » avec Superluminova. Pour renforcer l’aspect sportif de cette pièce, la trotteuse est rouge vif. L’ensemble est protégé par un verre saphir traité antireflet avec joint de glace de couleur bleue.
 
Cette Laureato Absolute embarque un calibre manufacture GP. Il s’agit du mouvement GP03300-1060 à remontage automatique d’une réserve de marche assez standard de 46h. Il se comporte 218 composants et bat à 28’800 Alt./h.
 
Toujours dans l’esprit sportif de cette nouvelle ligne, cette montre se porte sur un bracelet en caoutchouc noir intégré à la boite. Les noms Girard et Perregaux sont moulés dans la masse. A noter la présence de surpiqûres bleues. Sur boucle déployante en titane PVD noir avec système d’ajustement.  

Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Janvier 2019 | Lu 1070 fois


Alpina | Anonimo | Armin Strom | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Chronoswiss | Citizen | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Junghans | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Mido | Montblanc | Movado | Moser | Nomos | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tiffany | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques