Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Giuliano Mazzuoli : le Manometro Italia pour les 75 ans de la Libération de l'Italie


L’horloger italien indépendant Giuliano Mazzuoli poursuit le développement de sa fameuse Manometro avec l’arrivée cette année d’un modèle au boitier acier et résine époxy vert, blanc et rouge, les couleurs de l’Italie, qui rend hommage à la Libération du pays du joug fasciste il y a 75 ans. Avec cadran noir ou blanc. Bel hommage pour nos voisins transalpins. Compter 2500 euros.




Avant d’aller plus loin et de présenter cette édition anniversaire, rappelons que cela fait plus de dix ans que ce modèle a été lancé sur le marché.

Si son succès n’a jamais été fulgurant (notamment à cause des prix qui se sont envolés à une certaine époque) cette montre a toujours plu à certains amateurs de garde-temps qui souhaitaient avoir au poignet quelque chose de différent et d’unique.
 
Et le fait est que depuis 2005, la Manometro continue son « petit bonhomme de chemin » comme disaient nos grands-parents…

En ce printemps 2020, Giuliano Mazzuoli a souhaité célébré les 75 ans de la Libération de l’Italie avec cette Manometro Italia dont le boitier en acier de 45 mm (étanche 50 mètres) est recouvert d’une association de couleurs rouge, blanc et vert évoquant le drapeau de l’Italie (en résine époxy).

Disponible en pre-order avec cadran noir ou blanc toujours très épuré avec chiffres arabes sur bracelet en cuir de Toscane noir ou blanc également.

Dans les écoles transalpines, on apprend aux enfants que les couleurs du drapeau italien (a priori inspiré du drapeau français) viendraient, pour le vert, des collines des Monts Apennins, pour le blanc, de la neige des Alpes et pour le rouge, du sang des martyrs des trois guerres d'Indépendance du 19ème siècle.

Autre théorie : dans le 18e chant du Purgatoire de Dante, l’auteur décrit Béatrice utilisant les trois couleurs des trois vertus théologales : le vert pour l'espoir, le blanc pour la foi et le rouge pour la charité.

Une belle série spéciale pour l’Italie avec ce garde-temps automatique (calibre ETA 2824) qui célèbre la libération de nos voisins du joug fasciste il y a 75 ans (le 2 mai 1945)*, alors même que le pays est actuellement l’un des plus touchés au monde par le coronavirus avec près de 30.000 morts… Forza Italia !
 
Rappelons que Giuliano Mazzuoli est avant tout un créateur. Un designer italien, né en 1947, qui aime les beaux objets mais aussi, les belles voitures. Il vit et travaille sur les hauteurs de Florence en Toscane, d’où il est originaire.
 
Sa toute première montre, la Manometro, est issue d’une visite de Giuliano chez son médecin. C’est là, pendant son rendez-vous avec le praticien qu’il remarque le design de son manomètre ! Vous savez, l’instrument dont se sert le docteur pour mesurer votre pression sanguine.
 
Mazzuoli décide alors de s’inspirer de la sobriété et de la lisibilité de ce manomètre pour en faire une montre ! Dans ses mains, le garde-temps n’est pas pensé comme une somme de technicités complexes mais plus simplement, comme un objet élégant et pratique. Au fil du temps, cette Manometro s’est imposée dans le paysage des marques horlogères de niche !
 
En France, Giuliano Mazzuoli est commercialisé chez Chronopassion.

*La campagne d’Italie, démarrée en juillet 1943, se soldera par la victoire des troupes alliées et la capitulation des forces allemandes le 2 mai 1945.

Montres-de-luxe.com | Publié le 5 Mai 2020 | Lu 1522 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances